Partagez | 
 

 Sous un jour passionné } PV Jung Soo. | Fini |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Just Who I Am
Invité




MessageSujet: Sous un jour passionné } PV Jung Soo. | Fini |   Dim 7 Nov - 0:34


Quand Anna réfléchissait à sa vie, quand elle cherchait à mettre le doigt sur les éléments qui lui permettaient encore de rester sereine, elle en venait forcément à ses relations. Toutes les personnes gravitant autour d’elle, lui apportant quelque chose ou lui retirant une autre, construisaient l’équilibre fragile de sa vie sociale. Car une fois passé son masque froid et son air un peu revêche, sa personnalité franche et sa spontanéité plaisaient aux autres. Grâce à cela, à cette nouvelle ouverture d’esprit, la jeune-femme a fait la connaissance de personnes désormais irremplaçables. Au fil du temps, tisser des liens et accepter un nouvel attachement, ça ne se révélait plus aussi difficile qu’au début. Oui, grâce aux autres, à ses amis comme à sa famille, et même grâce aux simples connaissances, Anna avait grandie. Même un peu.

Dernièrement, la jeune-femme avait sentie son cœur s’emballer, faire des bonds dans sa poitrine. Elle avait commencé à sourire pour rien, en tout cas pour pas grand-chose. Elle rêvait un peu plus, se perdait parfois dans la contemplation du vide et était beaucoup plus sujette au rire qu’auparavant. Elle allait bien, et ce depuis deux semaines, fait très rare chez une lunatique comme Anna. Cette attitude enjouée, presque joyeuse, provoquait son propre étonnement. Depuis quand se permettait elle un tel relâchement ? Depuis quand se laissait elle aller ou s’accordait-elle une pause ? Elle ne savait que dire, ignorait totalement la raison de ce brusque changement qui semblait s’opérer en elle. Enfin la jeune-femme restait lucide, et se doutait bien que sa rencontre avec Jung Soo n’était pas étrangère à cet état de fait. Mais bien malheureusement, la japonaise n’en était pas encore au stade avancé de sa réflexion personnelle. Le seul élément qu’elle retenait pour le moment, c’était l’effet assez conséquent qu’avait le coréen sur sa petite personne. Jusque là, ça avait été bien suffisant.

Ce qui avait suivi sa rencontre avec Jung Soo ne se résumait pas à grand-chose pour le commun des mortels. Ils ne s’étaient envoyé que de simples messages depuis leur dernière entrevue et parfois avec plusieurs jours d’écart. Le concret ayant vraisemblablement fuit. Finalement, au bout de deux semaines, le jeune homme lui avait apprit qu’il devrait bientôt rentrer en compétition avec un autre boxeur d’un lycée voisin. Sautant sur l’occasion, elle s’était proposée pour l’encourager ou simplement pour faire acte de présence, celui-ci avait accepté, ô joie, lui avait même indiqué où se déroulerait le combat. Ravie, elle avait promis comme une enfant et s’était empressée d’organiser son emploi du temps en conséquence.

Elle avait quitté la demeure principale un peu tôt, faisant le chemin jusqu’au complexe sportif lentement, bien emmitouflée dans son écharpe. L’hiver approchait à grand pas et le froid se faisait peu à peu une place dans la journée. Avec un peu de chance, la neige viendra elle aussi. Quoi de plus triste qu’un hiver sans flocons blancs ? Néanmoins, la jeune-femme ne préférait pas connaitre les températures du mois qui suivrait, trouvant celle d’octobre déjà extrêmement froides. Puis, il y avait encore le temps avant ça. Ses bottes claquaient sur le sol et elle ne cessait de se frictionner les mains dans une vaine tentative pour se réchauffer. Se décidant enfin à accélérer le pas, elle secoua ses cheveux désormais coupés beaucoup plus courts. Elle avait eu envie de changement voila tout. Après quelques minutes, la jeune-femme pénétra dans l’enceinte de l’établissement pour garçon, Yi Sun Sin.

Arrivée dans le gymnase, elle ne tarda pas à enlever son écharpe, la pièce semblant surchauffée. Sur sa droite était installé des gradins, au centre se dressait un ring surélevé et sur sa gauche, vers le fond, l’objet de ses désirs lui tournait le dos, frappant dans un sac de sable avec acharnement. Torse nu, la sueur perlant le long de son dos et ses poings s’abattant férocement sur son outil d’entrainement, Jung Soo ne l’avait pas encore remarqué. La japonaise décida de se frayer un chemin jusqu’à lui, se faisant le plus discrète possible. Une fois à destination, elle lui tapota brièvement l’épaule et lui adressa un petit sourire, ses joues rougissants lorsqu’il se retourna.

« Salut ! » Commença telle indistinctement, puis se reprenant : « J'espère que je ne suis pas trop en retard...Tu vas bien, tu n'appréhendes pas trop ?» S'enquit-elle le plus doucement possible.

De nouveau, Anna lui adressa un faible sourire, se mordant la lèvre inférieure : il y avait de forte chance pour qu'il soit sur la réserve avec elle. La jeune-femme avait l'impression de s'imposer un peu trop à lui, sans doute trop familière en sa compagnie. Elle planta ses yeux dans les siens, légèrement soucieuse.





Dernière édition par Tsubaki Anna le Mar 28 Déc - 1:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas


Just Who I Am
Invité




MessageSujet: Re: Sous un jour passionné } PV Jung Soo. | Fini |   Dim 7 Nov - 0:44


La matinée avait bien avancée tandis qu’il frappait encore et inlassablement le sac de sable de la salle de boxe de Sun Sin. Cette journée n’était pas une journée ordinaire puisqu’il allait avoir un match d’entrainement avec un adversaire d’un lycée voisin au sien. Tout ceci avait pour optique de connaitre le niveau du jeune homme pour les prochaines éliminatoires du mois de décembre et soyons franc, c’était l’occasion ou jamais de faire ses preuves face au regard intransigeant de leur entraineur. Étant donné que le jeune homme venait à peine d’intégrer la grande école, son entraineur considérait qu’il n’était pas encore assez entrainé pour intégrer l’équipe officielle. Il reconnaissait tout de même que le jeune homme travaillait dur, peut être bien plus que les autres, comme si sa vie en dépendait. Peut être d’ailleurs était-ce la raison qui l’avait poussé à lui proposer un tel défi. S’il souhaitait intégrer l’équipe de l’école de façon officielle, il devait battre son adversaire. Une simple formalité s’il était vraiment doué. Bien entendu, Jung Soo avait sauté sur l’occasion, avait vivement remercié son entraineur et avait continué à s’entrainer d'arrachepied pied. S’il parvenait à réussir son combat, à être assez en condition physique pour le faire, il pourrait enfin toucher du bout des doigts, l’objectif qu’il s’était fixé.

Cependant malgré l’acharnement qu’il mettait à frapper le sac, ainsi que l’enthousiasme qu’il avait mit dans ses précédents entrainements, il était quelque peu soucieux. Quelques jours après l’annonce de ce match, il avait reçu un appel d’une collègue de travail de sa mère l’informant que celle-ci avait eu une syncope et qu’elle allait rester en observation. Il était donc indéniable qu’il avait tout laissé en plan pour se retrouver rapidement à l’hôpital pour s’enquérir de la santé de sa mère. Dieu merci, il ne s’agissait qu’un petit peu de surmenage mais le médecin lui recommandait du repos. Du repos qu’elle ne pouvait qu’avoir à l’hôpital. Inquiet et soucieux pour l’état de santé de sa mère qu’il revoyait pour la première fois depuis des semaines, il s’excusa auprès d’elle et lui promit de venir lui rendre visite tous les jours. Bien entendu, il ne vivait pas ça comme une punition, c’était tout le contraire. S’il n’y avait pas eu son père dans leur vie, il était indéniable que Jung Soo aurait agit de façon totalement différente, aurait peut être eu une façon de voir la vie totalement différente mais la réalité était tout autre. Sans qu’elle n’ait à le dire, il savait qu’il avait été un facteur clé dans le malaise de sa mère. Il suffisait juste de voir le regard soulagé, qu’elle avait eu lorsqu’il était rentré dans sa chambre, comme si elle remerciait le ciel qu’il n’avait rien. Il n’avait pas fallut plus pour le rendre malade, lui qui s’était toujours promit de protéger sa mère, il lui faisait du mal sans le vouloir réellement et ça le peinait véritablement.

Alors il devait avouer qu’il n’avait pas prit la peine de répondre au sms que lui avait envoyé la jeune fille qu’il avait rencontré quelques jours auparavant à ce moment-là. Il avait en quelque sorte, d’autres chats à fouetter : formalités administratives, ses cours, son entrainement, les visites à l’hôpital et ses devoirs. Il devait avouer qu’il n’avait pas vu le temps défiler et n’avait trouvé que du temps pour lui répondre que quelques jours plus tard. Un message qu’il avait mit du temps à composer tellement il n’avait pas l’habitude d’en écrire si ce n’est des : « ce soir je dors chez toi » qu’il envoyait à Kyu Rim et « ne t’inquiète pas, je reste chez Kyu Rim » qu’il envoyait à sa mère. Pas de bonjours, pas de prise de tête pour tenter d’être poli ou autre, c’était en gros que des messages banals qu’il envoyait. Seulement pour celui-ci, il ne savait pas par ou il devait commencer, ce qu’il fallait qu’il écrive, ni les raisons qui le poussaient à le faire. Il avait du avouer qu’il avait plusieurs fois du refermer son portable abandonnant l’idée même de lui répondre avant de le rouvrir pour essayer de nouveau. D’ailleurs Kyu Rim s’était bien moquée de lui, en lui disant qu’il ressemblait à un gamin qui envoyait un message à sa première petite amie. Elle avait un peu visé dans le mil comme d’habitude…bien qu’il n’y avait rien de tout cela. Pourquoi cherchait-il à lui être agréable tout d’abord ? Ce n’était tellement pas de lui…Puis il se rappela des paroles de la jeune fille, le sourire intimidée qu’elle avait eu et surtout de ses yeux. Des yeux qui l’avaient affronté du regard, l’avaient regardé amicalement et il reconnaissait bien volontiers qu’il aimait les regarder. Lorsqu’il avait avoué ça à Kyu Rim, elle avait littéralement éclaté de rire et lui avait prit le portable des mains en portant sa bouteille de bière à sa bouche tout en commençant à pianoter sur le portable du jeune homme. Oui, en réalité c’était sa meilleure amie qui s’était chargée de répondre au premier message à la jeune fille. Ce qu’elle avait marqué ? Il ne savait pas vraiment, enfin mot pour mot. Elle lui avait dit en gros ce qu’elle avait fait et il avait bien entendu pris la mouche lorsqu’elle lui avait dit qu’elle avait répondu pour lui car sinon demain il y était. Elle n’avait pas vraiment tort et elle avait rit encore plus fort lorsqu’il avait reconnu ce fait avant de lui taper gentiment derrière la nuque pour lui dire qu’elle abusait et qu’il n’était plus un gamin.

Depuis ce jour, elle n’arrêtait pas de se moquer de lui lorsqu’il recevait un message et qu’elle pouvait deviner qu’il était heureux d’en avoir reçu un. Bien qu’il ne souriait pas, il devait bien reconnaitre qu’il appréciait les messages de la jeune fille même s’il avait tendance à réfléchir au moins dix fois avant de pondre une réponse. En tout cas, il devait bien avouer que c’était sa petite distraction de la journée lorsqu’il revenait de l’hôpital et qu’il était sur le point de réviser. Oui, c’était en gros son petit plaisir de la journée. Rien de bien glorieux à vrai dire. C’est ainsi que très rapidement, elle eut envie de le revoir…Quelque chose qui le toucha énormément s’il avait voulu se l’avouer alors que Kyu Rim tendait de cerner ce qu’il cachait au fond de lui. C’était sur que si elle remarquait que ça le rendait heureux, elle n’allait véritablement pas le lâcher, elle le garçon manqué qui était comme une grande sœur pour lui. C’est ainsi que sans comprendre vraiment il lui parla de son match d’entrainement…Même maintenant en train de taper sur son sac, il n’avait toujours pas compris pourquoi il lui en avait parlé mais elle avait souhaité venir l’encourager et être présente. De quoi, le prendre totalement de court.

A l’heure actuelle, il devait bien reconnaitre qu’il craignait de la revoir. Pourquoi ? Il ne le savait pas, c’est juste que le Jung Soo qu’elle risquait de voir sur le ring était un jeune homme féroce qui n’avait qu’une envie : celle de mettre KO, son adversaire comme il rêvait de le faire avec son père. Il venait tout juste de frapper de nouveau son sac, qu’il sentit une paume froide comparée à la sienne venir tapoter brièvement son épaule, l’obligeant à se retourner. Il faisait désormais face à une jeune fille qui lui adressait un petit sourire tout intimidé. Il devait bien reconnaitre qu’il mit un peu de temps pour comprendre qu’il s’agissait d’Anna. Après tout, il ne l’avait vu qu’une seule fois et à l’époque elle avait de longs cheveux bruns. Désormais elle abordait un joli carré qui mettait encore plus en valeur ses yeux.

Elle avait l’air tellement intimidé avec son faible sourire, si mignonne et si captivante qu’il du détourner un instant son regard pour remettre en place une des bandes qu’il avait enroulées autour de ses mains pour les protéger.

« Salut. » Commença-t-il sur un ton neutre bien que son trouble était toujours bien présent. « Rassures-toi tu es même en avance…ça va bien, j’étais en train de m’échauffer. J’espère juste que tu aimeras le spectacle. » Finit-il dans un faible sourire avant d’ajouter. « Je vois que tu as changé de coupe de cheveux, ça te va bien. J’ai bien cru ne pas te reconnaitre. »

Il se tut pendant quelques secondes, cherchant déjà ce qu’il pouvait rajouter pour ne pas faire tomber leur conversation dans le silence. Bien que ce silence qu’il y avait entre les deux, ne le dérangeait nullement, il ne pouvait décidément pas laisser la chose se produire alors qu’elle avait prit la peine de venir à sa rencontre. Du moins il tenta de se persuader de cette raison pour poursuivre.

« Sinon comment vas-tu depuis la dernière fois ? » Finit-il dans un ton toujours aussi sobre.



Revenir en haut Aller en bas


Just Who I Am
Invité




MessageSujet: Re: Sous un jour passionné } PV Jung Soo. | Fini |   Dim 7 Nov - 0:45


Il s’était arrêté net, l’avait brièvement contemplé et après quelques secondes de silence, l’avait salué à son tour. Il prit aussi le temps de la rassurer, lui indiquant qu’elle était même avance, et il esquissa un faible sourire. Le jeune-homme remarqua tout de suite sa nouvelle la coupe, la félicitant au passage, compliment qui bien sur, colora légèrement ses joues habituellement si pâles. Puis dans son éternel flegme, il s’enquit de l’évolution de son état depuis leur dernière rencontre. Neutre mais très attentif en même temps. Il semblait désormais plus prompt au naturel en sa compagnie, il essayait tant bien que mal de combler des silences un peu trop longs, il prenait le temps de s’intéresser à elle et ça, c’était franchement agréable.

En toute honnêteté, Anna ne se sentait pas vraiment à son aise. Elle était bien loin de son environnement habituel. De plus, sa sempiternelle assurance restait fragilisée lorsqu’elle se trouvait aux côtés de Jung Soo. Elle dansait d’un pied sur l’autre, tentant vainement de paraitre sereine ou tout du moins tranquille. La jeune-femme n’avait pas le droit d’endosser le rôle de la fille angoissée aujourd’hui, après tout ce n’était pas elle qui monterait sur le ring toute à l’heure, elle ne serait que spectatrice, inutile de mettre son compagnon dans l’embarras en jouant les énamourées. Se reprenant, elle lui répondit enfin :

« Je vais mieux, j’ai pris du recul. Néanmoins, je ne suis pas encore prête pour les concessions. » Déclara telle lentement. « « Mais c’est bon, maintenant ça va, je me maitrise plus. Merci de t’en soucier Jung Soo.»

La jeune-femme lui adressa un petit sourire, le remerciant aussi par un signe de tête polie. Si elle allait bien, si ce soir là avait pu rentrer chez elle la tête haute, c’était en grande partie grâce à lui donc oui, Anna lui en était sincèrement reconnaissante. Finalement, elle releva la tête et le contempla à son tour. Il était toujours aussi grand, toujours aussi imposant, toujours aussi rassurant. Malgré la légère ombre figée dans ses prunelles, la japonaise devait bien reconnaitre qu’il en était que plus attirant. Amusée, Anna constata que ses pensées étaient bien loin d’être saines, elle portait sur le coréen un regard de femme et estimait ne pas en avoir honte. Au contraire, cette aisance lui plaisait, étant plus une personne franche et vraiment impatiente. Le genre romantique, lent et mielleux, ne lui convenait vraiment pas. Ce qu’elle aimait c’était la passion, un mélange de tendresse, inaccessibilité et d’attirance. Pour ça, elle était réellement capable de tomber amoureuse quitte à en choquer plus d’un. Vivre le moment présent en compagnie de la bonne personne lui semblait beaucoup plus important que de se projeter vers un futur incertain. Mais pour le moment, il n’en était pas encore question de son esprit. Pour la première fois depuis leur rencontre, c’était elle qui ne savait pas quoi dire pour combler le silence. Parler de banalités lui paraissait inapproprié et la japonaise ne voyait pas du tout quel autre sujet abordait avec le jeune-homme. C’était bien sa veine.

« Et toi dis-moi, depuis la dernière fois qu’on a parlés, il s’est passé quelque chose de nouveau ? » l’interrogea telle en toute une innocence.

Elle se frappa mentalement pour lui avoir sortie un truc aussi stupide. Anna avait vraiment l’impression de passer pour une idiote à force de s’emmêler ainsi les pinceaux. Par réflexe, elle se détourna de lui, histoire de porter son attention sur autre chose que l’homme torse nu qui se trouvait en face d’elle. Bien heureusement pour elle, l’intérêt de la jeune-femme pu se concentrer sur l’attroupement qui venait d’entrer. Une bande de jeunes venait de faire son entrée dans le gymnase. La japonaise les suivie du regard jusqu’à ce qu’ils s’installent dans les gradins. C’est aussi seulement à ce moment là, qu’Anna remarqua que de l’autre côté de Jung Soo se trouvait sans doute le coin pour l’adversaire de ce dernier. Apparemment, il risquait d’avoir du monde. Elle ignorait totalement si son compagnon était aussi célèbre que cela dans le milieu de la boxe étudiante. Sincèrement intéressée par le sujet, elle se retourna vers lui, lui adressant un regard pétillant de surprise. Tu vois les petites étoiles brillantes d’amour dans ses yeux ? xD

« Il y a du monde qui arrive, votre combat est si attendu ? Les gens ont l’air bien excités.» Nota telle en observant ceux installées sur les gradins. « « C’est la première fois que je viens à une compétition de sport pour tout te dire. Je ne savais pas que cela pouvait provoquer un tel engouement. Ça à l’air intéressant ! J’ai hâte de te voir à l’œuvre Jung Soo ! »

Elle lui adressa un grand sourire, passant comme d’habitude du coq à l’âne avec un naturel un peu trop désarmant.



Revenir en haut Aller en bas


Just Who I Am
Invité




MessageSujet: Re: Sous un jour passionné } PV Jung Soo. | Fini |   Dim 7 Nov - 0:46

Jung Soo n’était vraiment pas très à l’aise mais il avait fini par en prendre l’habitude avec la jeune fille. Les raisons pouvaient être multiples et totalement différentes. Il fallait d’abord savoir qu’il n’était pas une personne qui conversait souvent ni qui était d’une capacité à le faire. Il n’avait jamais vraiment aimé parlé de lui et même lorsqu’il était enfant et insouciant, il n’était pas du genre à parler énormément. Ça avait toujours été comme ça et on ne lui avait jamais réellement fait la remarque. De plus, il n’aimait pas parler de sa personne, à vrai dire on pourrait même dire qu’il était un introverti dans l’âme. Ça n’avait jamais été réellement handicapant parce qu’il n’avait pas à se montrer très ouvert avec les autres mais dans sa relation avec la demoiselle qui se trouvait devant lui, il devait avouer que ça le devenait petit à petit. Pourtant dans d’autres circonstances, il pouvait se révéler être un excellent orateur, en fait tout dépendait du contexte dans lequel il se trouvait. En cours, il faisait parti des meilleurs de sa classe, comme s’il passait toutes ses nuits dans les bouquins pour être limite capable de réciter son cours par cœur en y ajoutant des informations complémentaires. A vrai dire, il en surprenait pas mal lorsqu’ils découvraient ce côté de cette personnalité. Lorsqu’il se passionnait pour quelque chose, que ce soit ses amitiés, la boxe, ses cours ou à une époque son gang, il avait tendance à s’y mettre à fond. Un peu comme s’il était coupé du monde, coupé de sa réalité, c’était sa façon à lui d’oublier quelque peu le quotidien qu’il détestait plus que tout. Mais voila, face à Anna, il n’était pas en train de réciter un cours, il ne parlait pas d’une de ses passions, mais il devait faire en sorte qu’elle se sente à l’aise. Pourquoi ? Parce que la demoiselle devait surement se sentir dans un autre monde. Après tout, elle était dans l’antre des boxeurs et sportifs de l’école. Une demoiselle comme elle devait surement se sentir pas vraiment à sa place. Mais comment y parvenir pour tenter de l’aider ? Ça c’était une question à laquelle il lui était impossible de répondre. Mais une chose dont il était certain c’était qu’il était quelque peu heureux de la voir en face de lui…Elle avait prise la peine de venir l’encourager comme l’aurait fait Kyu Rim en temps normal. Cela prouvait qu’elle était sincère lorsqu’elle lui avait proposé son amitié et il ne pouvait que s’empêcher d’en être heureux. Bon, il n’était pas à un stade de plaisir intense mais il devait reconnaitre que ça lui mettait du baume au cœur. Mais comme il s’y attendait de sa part, elle tachait de camoufler son mal être et répondit sans complexe à sa question.

Elle l’informa qu’elle avait allait mieux, ayant eu l’occasion de prendre recul. Cependant elle n’était pas encore prête de faire des concessions. Il n’avait jamais su quel était véritablement le problème de la jeune fille. Après tout à ce moment là, ils n’étaient que de parfaits étrangers et bien qu’ils avaient décidés d’être amis, il fallait bien avouer qu’ils n’étaient encore que des connaissances. L’amitié allait surement venir petit à petit et qui sait chacun de leur côté allait petit à petit s’ouvrir à l’autre mais ce moment n’était pas encore arrivé. Il se contenta seulement de se sentir soulagé qu’elle se sente mieux et qu’elle ne soit plus sur le point de pleurer, à bout de nerfs. C’était déjà un bon point. Il se contenta seulement d’incliner également sa tête lorsqu’elle le remercia d’avoir posé cette question. Oui l’amitié entre les deux jeunes gens avait encore de bons temps devant elle, avant d’être réellement présente dans l’esprit des deux jeunes gens. Pour l’instant, elle n’était que présente dans leur regard, coincé par des silences gênés, maladroits qui petit à petit allaient surement se réduire au fur et à mesure que leur relation allait se développer mais en attendant, ils devaient s’en contenter.

Un silence, coupé d’une phrase voici comment se déroulait leur tête à tête à chaque fois. Maintenant qu’il y en avait parlé à Kyu Rim, il devait bien avouer que ça ne devait pas être très agréable pour la jeune fille et il faisait déjà pas mal d’effort pour se montrer plus abordable mais il devait avouer qu’il n’en avait pas vraiment l’habitude. Alors encore une fois, il se contenta seulement de garder le silence alors qu’elle avait reprit la parole pour lui demander si de son côté, il s’était passé quelque chose de nouveau…Pour s’être passé quelque chose, on peut dire que oui, même s’il aurait bien voulu qu’aucun fait nouveau ne soit à raconter. Cependant il fallait croire qu’elle se sentait désolée d’avoir poser cette question, comme si elle en avait trop dit. A vrai dire, ça ne lui était même pas venu à l’esprit. Il aurait surement dit que de son côté ça allait, qu’il n’y avait rien de particulier à dire…même si ce n’était pas vrai. Il n’avait pas spécialement envie de l’inquiéter ou lui donner son fardeau. Kyu Rim était au courant mais uniquement de ce dont elle avait besoin de savoir. Secret ? Le jeune homme l’avait toujours été, gardant pour lui ses soucis comme s’il était assez fort pour tout supporter. Bien entendu, il savait que ce n’était pas vraiment le cas, qu’il pétait les plombs un jour ou l’autre mais la boxe l’aidait énormément à calmer toutes ses craintes, sa haine et il était désormais plus calme…Dans tous les sens du terme.

Lorsqu’elle se retourna vers lui, le regard pétillant de surprise, il fut surprit du changement flagrant d’attitude et fronça par reflexe un de ses sourcils. Elle lui demanda alors qu’il y avait du monde qui arrivait, si leur match était si attendu vu l’engouement des gens. Elle lui avoua également que c’était la première fois pour elle qu’elle venait à une compétition de sport, qu’elle ignorait que cela pouvait provoquer une telle passion mais que ça avait l’air intéressant et qu’elle avait hâte de le voir à l’œuvre. Elle avait vraiment le don de le prendre totalement de court en passant du coq à l’âne avec un tel naturel. Elle était si spontanée dans sa manière de s’exprimer. Autant ça aurait pu lui taper sur les nerfs autant l’engouement qui semblait avoir animé le corps de la jeune fille, le fit sourire, un peu plus franchement.

« Rien de bien étonnant qu’il y est du monde, aujourd’hui. Bien que ce soit qu’un match d’entrainement, c’est un peu comme une mise en bouche pour les entraineurs et les boxeurs. Ça permet de voir où on en est dans notre entrainement avant de nous lancer dans la compétition officielle qui elle débutera le mois prochains. C’est un peu une étape obligatoire pour les boxeurs, comme pour les entraineurs. Ça leur permet de sélectionner les bons éléments pour assurer le niveau de l’école et découvrir les points faibles des boxeurs des lycées concurrents. Même si officiellement je ne fais pas encore partie de la liste officielle, je compte bien mettre toutes mes chances de mon côté pour gagner ce combat. Après tout, c’est mon rêve et si je souhaite y parvenir, le jeune homme qui s’entraine là bas et la première marche qui m’y amènera. J’espère que je me montrerais à la hauteur de tes espérances. En tout cas, ça me fait plaisir d’avoir une présence amicale ici. »

Il avait parlé avec une telle aisance et une telle passion qu’il se surprit lui-même. Il ne savait pas quelle allait être la réaction de la jeune fille, ni même comment elle allait réagir à un changement si flagrant dans son comportement, dans sa façon de s’exprimer. Mais il était ainsi que voulez vous, il n’y avait pas vraiment de juste milieu en fait…



Revenir en haut Aller en bas


Just Who I Am
Invité




MessageSujet: Re: Sous un jour passionné } PV Jung Soo. | Fini |   Dim 7 Nov - 4:25


C’était assez étrange cette impression d’être avec la bonne personne, mais de ne pas se trouver au bon endroit. Anna avait toujours la sensation, lorsqu’elle était en compagnie de Jung Soo, d’être décalée, dans une sorte d’univers différent, mais néanmoins extrêmement proche du sien. C’était comme se trouver dans un long couloir, où au bout de celui-ci, se dressait une porte fermée à double tour, mais qu’elle mourrait d’envie d’ouvrir, histoire de découvrir ce qui pouvait bien se cacher derrière et cela quitte à se faire très mal. Quelles surprises pouvaient bien lui réserver le jeune-homme, qui était-il réellement, que pouvait-il bien penser d’elle ? Si elle en avait été capable, elle aurait bien aimé avoir le courage de lui poser toutes ces questions, afin d’alléger son cœur de ses angoisses. Mais pour le moment, elle était juste là, debout devant lui, les joues rouges et l’air un peu hagard de celle qui ne sait plus vraiment où elle en est.

Elle l’avait déjà ressentie en fait, cette espèce d’appréhension quand elle était avec lui. Lors de leur première rencontre, la jeune-femme le trouvait déjà intriguant sous airs revêches et taciturnes. Elle avait le pressentiment que celui-ci cachait un côté beaucoup plus humain, beaucoup plus passionné, et ces multiples attentions durant la soirée, l’avaient confortée dans ce sens. Jung Soo était plus que ce qu’il laissait paraitre. Anna avait alors voulu en savoir plus, lui avait carrément dit franchement qu’elle souhaitait devenir son amie. C’était la première fois qu’elle ressentait ça, le besoin de sympathiser tout de suite avec quelqu’un, cette envie de tisser un lien avec une autre personne que Yano ou Ryuku. Après coup, la japonaise s’était trouvée un peu stupide, trop enfantine et lorsqu’ils s’étaient quittés sur le pas de chez elle, elle avait eu la sensation d’en avoir trop fait et d’en avoir trop dit, d’être passée pour une véritable godiche. Puis, vint l’échange de sms où le temps de réponse du jeune-homme se faisait très long, et augmentait par la même occasion cette pression incongrue. La brune ne savait jamais quoi penser lorsqu’elle se trouvait en compagnie du coréen.

Il lui adressa un sourire un peu plus franc, ses lèvres s’étirant au fur et à mesure de ses paroles. Ses yeux semblaient plus brillants, plus intéressés. Il lui parlait avec une passion évidente, un enthousiasme non dissimulé. Sur le coup, elle le trouva franchement mignon. Elle écouta attentivement, buvant presque ses paroles. Le jeune-homme lui révéla qu’aujourd’hui aurait lieu un match d’entrainement décisif pour la suite du championnat du mois prochain, qu’il comptait bien mettre toutes les chances de son côté, que s’il battait son adversaire il serait inscrit sur la liste officiel des participants et il lui fit bien comprendre qu’il s’agissait là de son rêve, de son véritable objectif et qu’il ferait tout pour l’atteindre. Comble de l’attention, il ajouta aussi qu’il espérait être à la hauteur de ses espérances et que sa présence amicale lui faisait plaisir. Là encore, elle s’en serait envolée de plaisir si elle avait pu. Sans s’en rendre compte, Jung Soo arrivait à la rassurer en quelques mots. Il était vraiment charmant dans son genre et Anna devait bien admettre qu’elle adorait ça. Du haut de son mètre soixante douze, c’était le garçon le plus prévenant qu’elle connaissait. La jeune-femme lui adressa à son tour un grand sourire, intérieurement ravie de l’avoir lancé sur un sujet qui l’animait autant.

« Je suis certaine que c'est toi qui remportera ce match. » Déclara telle à sa suite. « Dans le cas contraire, je te punirais moi-même. » Ajouta Anna, lui faisant un clin d'œil. « Quoiqu'il en soit, j'espère de tout cœur que tu pourras réaliser ton rêve. C'est quelque chose d'important que d'y parvenir je pense. Puis avec une telle mentalité, tu ne peux qu'être un champion. »

De nouveau, elle détourna les yeux, regrettant légèrement sa soudaine franchise. Sa spontanéité avait tendance à revenir au galop quand elle essayait tant bien que mal de la chasser. Finalement, Anna se retourna vers lui, faisant le choix d’oublier son précédant mal à l’aise, histoire de conserver une bonne ambiance.

« Au fait, quand commence le match ? J'aimerais bien savoir quand est-ce que je pourrais commencer mon numéro de pom-pom girl ? » Lui lança telle amusée.

S’imaginant brandissant des pompons avec une jupe courte et en criant le prénom de son ami, la fit rire toute seule ; la scène qui se déroulait dans son esprit se révélant plutôt cocasse. Si ça se produisait la réaction de son compagnon risquait d'être impayable. Néanmoins, il y avait de forte chance pour que son humour aux tendances sarcastiques et joueuses ne plaise pas à Jung Soo. Elle préfère se taire, se mordant la lèvre comme à son habitude.



Revenir en haut Aller en bas


Just Who I Am
Invité




MessageSujet: Re: Sous un jour passionné } PV Jung Soo. | Fini |   Ven 12 Nov - 6:40

Il fallait croire que le jeune homme s’était fait emprisonné par l’engouement de la jeune femme qui se tenait devant lui pour expliquer la facilité déconcertante avec laquelle il lui avait répondu. Il n’avait pu dissimuler plus longtemps sa propre joie de pouvoir monter sur les planches du ring et de combattre son premier adversaire pour faire ses preuves. S’il avait été l’enfant qu’il était auparavant, il aurait surement trépigné d’impatience d’y aller en ne tenant pas en place. Bien que cela ne fût pas le cas maintenant, il devait reconnaitre que le fait de l’avoir dit à haute voix, d’avoir laissé son esprit savourer l’idée qu’il allait devoir se battre pour accéder à son rêve, l’avait rendu totalement fébrile. Il avait vraiment hâte d’y aller, de faire ses preuves et accéder à tout ce qu’il espérait. En parfait sportif, il savait que la route allait être longue et qu’il devrait surement s’accrocher de toute son âme mais c’était ce qu’il désirait plus que tout au monde. Il voulait au moins se prouver qu’il pouvait s’en sortir dans sa vie, qu’avec de la force et du courage, toute personne pouvait s’en tirer s’il souhaitait vraiment y parvenir. C’était idiot mais c’est ce qu’il pensait à l’instant présent alors qu’il répondait à la jeune fille, une passion plus que manifeste dans sa voix.

Il savait qu’il devait surement la surprendre en se comportant de la sorte, en se montrant beaucoup trop passionné pour un lycéen normal mais il n’avait pas pu s’empêcher. Cette passion faisait également partie de lui, et bien qu’il avait toujours tendance à la camoufler en théorie, il suffisait de le lancer sur le sujet pour que son côté secret fonde comme neige au soleil. C’était ainsi qu’il était et rien ne pouvait changer ce fait. Anna comme toute autre personne ne pouvait pas vraiment comprendre pourquoi il tenait tant à la boxe. Ce sport n’en était pas qu’un à ses yeux, c’était celui qui lui avait imposé ses premières règles, celui qui lui avait permit de maitriser son caractère bagarreur et colérique, celui qui lui avait permit de reprendre sa vie en main lorsqu’il avait eu envie de tout abandonner. Il était l’élément moteur de sa vie, celui qui faisait qu’il avait envie de se lever tous les matins et affronter sa réalité. Personne ne pouvait imaginer à quel point cela lui faisait du bien de frapper dans ce sac, à quel point ça l’apaisait, calmer sa colère qui était toujours présente en lui. Alors lorsqu’il en parlait, il devait reconnaitre qu’il n’était plus le jeune homme qu’il prenait l’habitude de montrer. Il abandonnait derrière lui, sa facette froide, distante, limite inaccessible pour laisser s’exprimer le passionné et ambitieux jeune homme qu’il était au fond. Le vrai lui en soit. C’est peut être pour cette raison qu’il se sentit un peu plus gêné lorsqu’il avait fini sa tirade, se demandant comment allait réagir la jeune femme à ce changement si brusque dans sa façon de s’exprimer.

Il espérait qu’elle ne prendrait pas mal le fait qu’en temps normal, il lui était si difficile de s’exprimer, de trouver les bons mots pour ne pas la froisser, ni se montrer trop blessant. La délicatesse ne faisait pas parti de ses habitudes. Jusqu’à aujourd’hui il n’avait jamais vraiment ressenti l’envie de se montrer agréable avec quiconque et pourtant il désirait que la jeune femme se sente bien en sa compagnie. Ça ne le dérangeait pas qu’elle découvre des côtés de sa personnalité qu’il avait tendance à vouloir garder secret. Il ne comprenait pas encore les raisons de tout ceci, ni même s’il devait y trouver une raison particulière qui pourrait expliquer ce qu’il ressentait réellement lorsque la jeune fille la fixait de son regard noisette, si expressif. Pourtant il ne cessait de se dire qu’il devait rapidement en avoir le cœur net, qu’il puisse définir une frontière à ne surtout pas dépasser mais elle le prenait toujours de court, l’attirait et l’hypnotisait presque lorsqu’elle s’exprimait.

Dieu seul savait à quel point, il pouvait se montrer désagréable et distant mais pourtant avec Anna, c’était différent. Ce qui en accoutumé l’énerverait surement n’avait aucune importance lorsque c’était elle qui le faisait. Il lui était impossible d’avoir une mauvaise idée de la jeune femme et surtout lorsqu’elle lui adressait un sourire comme elle savait si bien le faire. Il était indéniable que la jeune femme devait surement attirer les jeunes hommes comme des mouches et il ne pourrait pas les contredire puisqu’il n’y était pas insensible s’il souhaitait bien le reconnaitre. Spontanée, taquine, et amusante, la jeune fille lui rappelait sur de nombreux points Kyu Rim. Il se surprit même à les imaginer amies. Il déraisonnait totalement. Il ne risquait pas de les faire se rencontrer sinon Kyu Rim n’allait surement pas le lâcher d’une semelle avec toute cette histoire. Ça, il en mettait sa main à couper tellement il en était sur. Lorsqu’elle lui déclara franchement qu’elle était certaine que c’était lui qui remporterait le match, il devait bien reconnaitre que ça lui avait mit du baume au cœur. Les gens n’imaginaient pas à quel point avant un combat ses mots pouvaient avoir d’importance sur l’esprit de compétition du sportif. En tout cas, il était résolu à lui faire honneur et il avait sourit à sa menace. Il devait bien avouer qu’il se demandait qu’est ce qu’elle pourrait lui faire s’il jamais il perdait le match. Curieux, il aurait surement voulu en savoir plus mais se contenta seulement de la laisser poursuivre en la fixant d’un air qui se voulu être neutre bien qu’on pouvait voir une pointe d’amusement dans ses prunelles.

Aujourd’hui la jeune fille avait décidé de redorer son orgueil car elle ne cessait de lui faire des compliments, les uns à la suite des autres. Il serait horrible de dire qu’il ne les prenait pas aux mots car c’était tout le contraire. Bien qu’il semblait totalement imperturbable, les mots qu’elle lui disait le booster et l’encourageaient à faire de son mieux. Ce qui le rassura c’était qu’il fallait croire que cette effusion de compliments la rendait également confuse tout autant qu’il pouvait l’être. Pourtant ce n’était pas le moment de se laisser aller et de quitter de vue l’objectif qu’il s’était fixé mais il devait bien avouer que face à Anna, il en oublierait presque que dans dix minutes, il allait jouer son destin. Une possibilité qui ne lui serait pas réofferte de sitôt et qu’il était urgent qu’il prenne conscience rapidement s’il souhaitait gagner.

Cependant Anna le ramena à la réalité en lui demandant quand commencé le match pour qu’elle puisse commencer son numéro de pom-pom girl. L’image de la jeune fille en pom-pom girl lui donna envie de rire également bien qu’il n’en fit rien. Ça ne lui ressemblait pas où du moins pour ce qu’il savait au sujet de la jeune fille. Elle devait surement trouver la situation amusante puisqu’elle s’était déjà mise à rire doucement à sa propre remarque. Il en profita pour regarder la pendule et remarqua que l’heure avançait petit à petit et que le match allait commencer dans dix minutes. Il était temps qu’il se mette comme son entraineur le disait si bien « dans sa bulle » et d’ailleurs son entraineur lui faisait signe de s’approcher.

« Merci, je ferai de notre mieux mais je compte bien mettre toutes les chances de mon côté…Je vais te laisser puisque l’entraineur m’appelle. Le match commence dans dix minutes alors profite en pour bien t’installer et j’espère que le spectacle sera à ton gout. En tout cas je ferais en sorte de te remercier en remportant ce combat, c’est la seule chose que je peux faire. »Avait-il ajouté en la remerciant de nouveau d’un coup de tête, avant de s’éclipser pour se rendre à la hauteur de son entraineur, bien décidé de battre le garçon qui commençait à s’installer de l’autre côté du ring.

C’était maintenant à lui de jouer.
Désolée j'ai préférée couper ici plutôt que de continuer mais si tu penses qu'il est préférable que je continue, je le ferai, n'hésites pas à me le dire, ne ?



Revenir en haut Aller en bas


Just Who I Am
Invité




MessageSujet: Re: Sous un jour passionné } PV Jung Soo. | Fini |   Dim 14 Nov - 4:43


Anna le regarda partir, le remerciant d’un sourire, ne trouvant rien d’autre à ajouter. Elle le vit se diriger vers son entraineur et remarqua à l’expression de son visage, qu’il était désormais dans un autre monde. Il se préparait mentalement, usant d’une concentration nouvelle, perceptible sur les traits de son visage. Elle poussa un soupir, s’en vraiment savoir pourquoi, partagée entre une certaine appréhension et une fierté soudaine. Le jeune-homme qui s’apprêtait à monter sur le ring, qui s’apprêtait à gagner ce match, était son ami, une personne toute particulière à ses yeux. Comme toujours, elle ne savait pas quoi penser de la situation et des étranges sentiments qui l’animaient quand il était question de Jung Soo.

La jeune-femme jeta un coup d’œil aux gradins, désormais remplis de monde. En quelques minutes, l’ambiance de la salle avait changé du tout au tout et l’agitation qui y régnait l’impressionnait un peu. Une fois encore, la brune prit conscience qu’elle n’était vraiment pas dans son élément. Parmi les nombreux spectateurs, Anna reconnue plusieurs sportifs de l’établissement, quelques enseignants –surtout des hommes- et chose qui l’étonna grandement, un nombre incalculable de filles, étrangères ou pas à Yu Gwan Sun. Elle n’aurait jamais pensé qu’un match de boxe intéresserait quelques unes de ses si égocentriques camarades féminines. Néanmoins, la japonaise fut forcée de reconnaitre leur réel engouement au vu des exclamations de joie qui émanaient d’elles. Cet état de fait titilla sa curiosité puis sa jalousie, quand elle remarqua que c’était plus la tenue de Jung Soo et de son adversaire qui les rendaient encore plus bavardes. Sur le coup, Anna craignit de découvrir un quelque conque fan club composé de groupies aussi excitées que dangereuses. Finalement, elle se détourna des gradins et s’intéressa au ring où se trouvait déjà l’adversaire de son ami. Ce dernier lui sembla plus petit que Jung Soo bien qu’il possédait la même musculature impressionnante. Il s’échauffait tranquillement, démontrant une assurance qui l’énerva autant qu’elle l’inquiéta. Anna finit par lever les yeux au ciel et s’installa sur le banc qui se trouvait derrière elle, habituellement réservé au boxeur, en l’occurrence ici à Jung Soo.

La plupart des lumières s’éteignirent, annonçant le début du match et mettant fin aux bavardages. Tandis que plusieurs projecteurs se braquèrent sur le ring, les spectateurs restèrent dans la pénombre, ceux-ci distinguant quand même nettement le lieu où aurait lieu le combat. Anna se redressa légèrement, levant la tête pour apercevoir son ami entrer dans la lumière. Celui-ci arborait un visage fermé et déterminé, et planta directement ses yeux dans ceux de son adversaire. De la où elle se trouvait, la jeune-femme le trouva encore plus imposant que d’habitude. Un silence impatience régna dans la salle pendant quelques secondes, qui lui parurent à elle, une éternité. Brusquement, une sonnerie stridente résonna : le match pouvait véritablement commencer. Les deux boxeurs se mirent en place et se tournèrent autour pendant un bon moment, ni l’un ni l’autre n’étant prêt à baisser les yeux. Avant même que la jeune-femme puisse le réaliser, les coups commencèrent à pleuvoir.

[...]

A plusieurs reprises, Anna crût s’évanouir. Elle n’aurait jamais pensé qu’une telle violence pouvait s’échapper d’un simple tournoi sportif. Les coups que prenaient Jung Soo ne l’aidèrent pas à se sentir mieux. Dès que celui-ci chancelait ou reculait de quelques pas, elle se levait brusquement et restait figée pendant cinq secondes avant de réaliser que son compagnon avait déjà repris le dessus. Le pire pour elle fût pendant le premier round où l’adversaire de son ami se montra particulièrement acharné à le frapper au visage et dans l’estomac. De plus, celui-ci gagna ce round et recommença le même genre d’offensive durant la seconde partie. Mais à la plus grande surprise de tous, lorsqu’il s’était retrouvé acculé contre le filet et qu’il continuait à se prendre des coups, Jung Soo retourna la situation à son avantage en plaçant son corps hors de l’axe offensif et se dégagea avec un superbe crochet du droit. Sur le coup, Anna sauta carrément de son siège, criant littéralement d’enthousiasme. Lorsqu’elle se rendit compte que l’entraineur de son ami la fixait avec amusement, elle se rassit rapidement, rouge de honte. Par la suite, Jung Soo remporta la deuxième manche comme si de rien n’était, une nouvelle combativité l’animant. Néanmoins, elle fut bien vite obligée de reconnaitre que le pire était à venir. En effet, la fatigue commençait à se faire sentir chez les deux boxeurs et le rythme n’était plus du tout le même. Tous deux étaient épuisés et blessés, et Anna comprit en les regardant qu’ils iraient jusqu’au bout quitte à passer les prochaines semaines à l’hôpital. Alors sans vraiment savoir pourquoi et ce qui pouvait bien lui arriver, la japonaise se leva une nouvelle fois et encouragea son ami avec force, l’inquiétude faisant tout même trembler légèrement sa voix. Ses cris furent très vite repris par les autres spectateurs, chacun encourageant l’un ou l’autre avec le plus de conviction possible. Le match reprit, plus rapide, plus fort, plus fascinant. Quand l’adversaire de Jung Soo tomba à terre, un silence rempli de tension s’installa, puis un tonnerre d’applaudissement retentit, le brisant quelques secondes après. Lorsque l’arbitre annonça que le vainqueur était Yoon Jung Soo, élève de Yi Sun Sin, Anna s’écroula sur le banc, l’émotion la submergeant.

« Incroyable...» Murmura telle indistinctement, pas encore remise.

Pâle, la main sur son cœur et une autre, tremblante, sur ses genoux, Anna rejeta la tête en arrière, tentant de reprendre contenance. C’était trop pour elle. Malgré tout ce qu’elle pouvait dire ou faire, la jeune-femme restait incroyablement sensible et voir son compagnon dans une telle situation, la rendait encore plus fébrile. La voix de l’arbitre acclamant le vainqueur la ramena à la réalité. La brune ne tenta pas de se lever, tournant juste la tête en direction du ring d’où descendait Jung Soo, amoché mais souriant. Suivit de son coach, il se dirigea vers elle, attrapant une bouteille d’eau qu’on lui tendait. Lorsqu’il arriva à sa hauteur, elle le regarda tendrement et lui sourit avec fierté.

« Félicitation !»

Ce n’était qu’un mot, rien qu’un seul petit mot, mais c’était suffisant. En tout cas pour elle, ça l’était. Car dans cette exclamation là, se mélangeait le soulagement et la joie, c’était tellement clair, tellement perceptible, que ça ne pouvait qu’aller. Ça voulait tout dire. Tandis qu’il baissa les yeux vers elle, Anna réalisa que sa poitrine s'affolait toujours. Tandis que dans sa tête la lumière se faisait vis à vis de ses sentiments, dans son cœur résonnait la même rengaine: Il a gagné ! Jung Soo a gagné !

Non, non c'était parfait ♥ Idem pour toi, si tu veux que je change quoique ce soit par rapport au match, n'hésite pas. Je ne pense pas que j'ai bien interprété xD





Dernière édition par Tsubaki Anna le Dim 28 Nov - 5:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Just Who I Am
Invité




MessageSujet: Re: Sous un jour passionné } PV Jung Soo. | Fini |   Mer 24 Nov - 4:38

Lorsqu’il lui avait murmuré qu’il allait faire de son mieux pour remporter ce match et ainsi lui offrir la victoire, il était très sincère. A vrai dire même s’il ne lui avait pas dit, il était vraiment heureux d’avoir quelqu’un qu’il connaissait dans les parages, ça lui donnait la douce impression d’être soutenu dans la voie qu’il avait choisit. Ce n’est pas comme s’il n’avait personne dans son entourage qui l’encourageait, c’était même le contraire. Les deux femmes de sa vie n’arrêtaient jamais de lui dire de s’accrocher et de ne jamais perdre de vue, la voie qu’il avait décidé de suivre. Seulement les deux jeunes femmes ne pouvaient pas venir le voir combattre et il le comprenait. Sa mère tout d’abord car elle risquerait de faire une syncope si elle le voyait sur un ring, et Kyu Rim car elle avait des cours à suivre et sa propre voie à suivre. Bien que les raisons fussent valables, parfois il devait avouer que quelque chose lui manquait et aujourd’hui, il comprenait enfin d’où venait ce manque. Il avait seulement besoin d’une présence amicale à ses côtés. Cette présence, c’était Anna qui l’occupait actuellement et il devait avouer que ça lui faisait un bien fou, bien qu’il tentait de se persuader que la jeune fille était juste qu’une connaissance. Pourtant il avait l’impression que son esprit la considérait totalement autrement, mais il ne pouvait toujours pas expliquer les raisons de tout ceci. La seule chose qu’il comprenait, c’était que sa présence dans le coin était simplement rassurante et boostant.

Oui, il désirait gagner plus que quiconque désormais : pour son rêve, pour remercier la jeune fille d’être venue le voir alors qu’elle aurait surement d’autres chats à fouetter et peut être également pour se pavaner un petit peu ? Bien qu’il refusait cette idée, c’est vrai que lui montrer la bête qui se cachait au fond de lui le préoccupait quelques peu alors qu’il se dirigeait vers son entraineur. Qu’allait-elle penser de ce côté de sa personnalité ? Il faut dire que sur un ring, ce n’était plus le même homme. Il pouvait devenir une bête totalement enragée à l’affut de sa proie, tout comme il était auparavant dans la vie de tous les jours et une fois qu’il donnait son premier poing, il les dégainait les uns après les autres comme il pouvait les recevoir de la même façon. C’était tellement défoulant pour lui qu’il n’avait jamais prêté attention à l’image qui pourrait en ressortir dans les yeux de quelqu’un d’autre. Et si, cette image effrayait la jeune femme ? Et si ça lui donnait qu’une idée en tête de s’enfuir loin de lui, que ressentirait-il ? Il ne pouvait vraiment le dire mais en tout cas, l’idée l’inquiétait sans qu’il puisse en définir la raison comme toujours. C’était bien la première fois, que la perception que pouvait avoir une personne sur lui, l’inquiétait à ce point.

Mais il n’eut pas plus le temps de se préoccupait de tout ça puisque son entraineur commença à lui donner ses dernière recommandations. Il devait absolument faire attention à ses arrières, son adversaire avait tendance à faire des salles coups et de profiter de chaque occasion. Bien que ce ne fût pas toujours très fair play, il savait que les arbitres avaient tendances à tolérer ce genre de coups et que donc il fallait mieux qu’il reste sur ses gardes. C’est vraiment à cet instant précis, qu’il oublia totalement Anna pour la première fois depuis le début de la journée. Concentré sur les mots que lui disaient l’entraineur, il observait d’où il était son adversaire. Il semblait plus petit que lui mais sa musculature était tout de même impressionnante bien qu’il semblait qu’ils étaient sur le même pied d’égalité. C’était donc lui qu’il devait battre ? Il souffla un bon coup lorsque que les lumières de la salle se tamisèrent annonça donc que le match était sur le point de commencer. Après une dernière tape amicale dans le dos de la part de son entraineur, il monta sur le ring et s’avança dans le cercle de lumière devant lui, le visage fermé et déterminé. Ses yeux se plantèrent dans celui de son adversaire et à cet instant précis plus rien ne comptait véritablement pour lui, si ce n’est qu’il devait le détruire. C’était maintenant qu’allait se jouer son avenir, c’était soit il gagnait et il avait une chance d’avancer vers son rêve, soit il perdait et il n’aurait plus qu’à tout recommencer une nouvelle fois en espérant de ne pas avoir de nouveau cette folle envie de tout abandonner comme auparavant. Pour l’instant il mit cette pensée de côté en se concentra sur la première : il devait gagner quoiqu’il arrive.

Lorsque la sonnerie stridente résonna, il s’avança vers le centre du ring et sans quitter un seul instant le regard de son adversaire, ils se mirent simplement à se tourner autour pendant de longues minutes, n’étant aucun des deux décidés à baisser les yeux. Puis l’inévitable qui devait arriver se produisit, remarquant une ouverture il fut le premier à donner un coup. Un coup qui fut rendu et rapidement les coups se mirent à pleuvoir. Encaissant les coups les uns après les autres, risquant même de chanceler ou reculer de quelques pas, Jung Soo, reprenait rapidement dessus sur la situation en rendant les coups qu’il venait d’encaisser avec le même acharnement. Il ne retenait aucun de ses coups, tout comme son adversaire ne lui épargnait aucune pause. Un moment d’égarement de sa part, l’obligea à encaisser des coups au visage et à l’estomac. Des coups qu’il n’avait pas vu venir et qui vinrent terminer le premier round. Donnant l’impression que le jeune homme avait désormais une large avance sur Jung Soo, qui n’avait toujours pas dit son dernier mot.

Le deuxième round commença dans les mêmes conditions, il se retrouva rapidement aculé contre le filet du ring et encaissait du mieux qu’il pouvait les coups de son adversaire avant de trouver une ouverture et en profiter pour retourner la situation à son avantage. Se faire prendre autant de coups en quelques secondes avait véritablement fait sortir la bête qu’il avait en lui et il lui décrocha un bon crochet du droit. Un cri d’enthousiasme se fit retentir à cet instant précis et il reconnu automatiquement la voix d’Anna, comme s’il avait entendu depuis toujours. Une chose qui était sure, c’est qu’il était incroyablement motivé désormais bien plus qu’auparavant et c’est surement cet enthousiasme dans la voix de la jeune femme qui anima quelque chose en lui. C’était haut la main qu’il remporta le second round bien que, la fatigue commençait à faire effet sur son organisme en plus de la douleur. Lorsque le troisième round commença, il remarqua qu’il n’était pas le seul à être plus fatigué. Il avait plus de facilité à éviter les coups du jeune homme, tout comme il avait moins de force à donner, ce qui était également son cas, mais aucun des deux étaient déterminés à lâcher prise. Encore une fois, la voix d’Anna arriva à ses oreilles. Une voix bien plus inquiète que précédemment mais toujours aussi forte et motivante. Des cris qui furent repris par les autres spectateurs avec plus de conviction en fonction du boxeur qu’ils encourageaient. Il semblait que les deux boxeurs avaient repris du poil de la bête, car les coups furent plus rapides, plus forts et plus directs. Animé par l’envie d’offrir cette victoire à la jeune femme qui l’avait encouragé de tout son cœur et qui lui mettait du baume au cœur, il mit toute sa force dans le dernier coup qu’il donna, faisant ainsi tomber son adversaire au sol, KO. Lorsque l’arbitre compta jusqu’à dix, il se demandait si ce n’était pas trop beau pour rêver mais lorsque les applaudissements se mirent à raisonner à ses oreilles, il avait du reconnaitre que c’était bel et bien la réalité. Se mordant les lèvres pour ne pas exprimer sa joie immense, il tenta de se calmer mais le bonheur était si grand qu’il n’avait plus qu’une hâte désormais, c’était de remercier la jeune femme qui l’avait soutenu et donner l’envie plus que tout de gagner ce match. Arrivant près de son coatch, celui-ci lui fit une tape dans le dos et lui lança dans un sourire.

« Très bon boulot, Jung Soo. Tu mérites ta place dans l’équipe. Félicitations. D’ailleurs, j’ai l’impression qu’une jolie jeune fille t’attend là bas. »
Finit-il dans un clin d’œil qui se voulu paternel.

Il fallait décidément croire qu’aujourd’hui, c’était sa journée de chance. Un véritable sourire prit place sur ses lèvres – un sourire à la Koki *O* - et sans attendre plus longtemps, il attrapa la bouteille que lui tendit son entraineur en descendant du ring.

« Merci, Coatch. Je ferais en sorte de m’en montrer digne. »

Après un dernier remerciement de tête, il remarqua Anna qui était toujours assise sur un banc et qui semblait être dans tous ses états. Lorsqu’elle le félicita avec un regard tendre et une fierté non dissimulée, il ne put s’empêcher de sourire un peu plus encore. Il lui en était réellement reconnaissant et il tenait à lui dire.

« Merci, Anna. Merci beaucoup d’avoir été là, c’est grâce à toi que j’ai gagné aujourd’hui. Alors merci beaucoup. J’espère que le match t’as plus et que tu n’as pas été trop déçue de ma performance ? » Finit-il dans un sourire plus réservé cette fois.

En réalité, il aurait voulu être plus spontané, lui dire vraiment ce qu’il avait ressenti lorsqu’il l’avait entendu l’encourager mais il avait pour la première fois, bien trop peur d’être trop franc et de la faire fuir. Peut être que pour la première fois de sa vie, il ressentait quelque chose de particulier pour une femme ? Un sentiment qui le prenait tout autant de court que le fait de vouloir qu’elle reste à ses côtés, à l’encourager de la sorte, comme aujourd’hui ? Qui sait. La seule chose qu’il savait, c’était qu’il se sentait à sa place avec elle, tout simplement.



Revenir en haut Aller en bas


Just Who I Am
Invité




MessageSujet: Re: Sous un jour passionné } PV Jung Soo. | Fini |   Dim 28 Nov - 5:54

Elle en avait été toute perturbée, toute chamboulée. Ce match s’était révélé être un déclencheur, la lumière éclatante dans le noir. Elle parvenait toujours à mettre le doigt sur les sentiments qui animaient les gens autour, mais quand il était question d’elle, rien ne lui paraissait plus obscur que ses propres émotions. Alors, après avoir pris conscience des sursauts de son cœur, des rougeurs sur ses joues et des tremblements fébriles qui se répandaient le long de ses membres, la jeune-femme se sentit mise à nue, comme percée à jour. Plus Jung Soo approchait, plus son corps réagissait en conséquence. C’était une drôle de sensation, le genre qu’elle n’avait pas connu depuis longtemps mais dont elle connaissait les causes. Lorsque son camarade se dressa devant elle, qui la remercia toujours autant réservé qu’auparavant, son sourire discret mais en même temps si franc, lui fit rendre les armes. Pour elle, ce n’était ni un ami ni un camarade, mais un homme, un homme des plus attirant et dont elle semblait s’être entichée plus que de raison. La jeune-femme ne désirait pas utiliser le terme qui, elle le savait, mettrait à jour ses véritables aspirations concernant le coréen. Néanmoins, elle ne pouvait pas non plus se résoudre à se mentir, pas sur ce sujet là en tout cas. A ce moment précis, Anna se sentait bien incapable de le regarder dans les yeux.

Celle-ci se leva, prenant appui pendant quelques secondes sur le banc, et contempla dans le vide les gradins désormais plus calmes. Prenant soin d’éviter le moindre contact visuel avec son interlocuteur pendant qu’elle le pouvait encore, la japonaise resta silencieuse un bon moment, franchement embarrassée par sa soudaine révélation. Ce comportement d’énamourée l’embarrassait autant qu’il l’énervait ; la jeune-femme n’aimait pas se sentir aussi mal à l’aise devant témoin. C’est cette fragilité excessive qui l’exaspérait le plus chez elle. De plus, ce brusquement changement d’attitude risquait de mettre en péril la nouvelle amitié qu’il paraissait s’être tissée entre eux deux. Avec le peu de courage qui lui restait, Anna décida de faire comme si de rien n’était, faisant fi du propre bouleversement de son cœur. La jeune-femme se tourna de nouveau vers Jung Soo, souriante et affable :

« Ce match était grandiose. J’ai passé un excellent moment même si je dois avouer que j’ai eu peur pour toi plusieurs fois. Tu as été fantastique ! Encore une fois, félicitations pour ta victoire ! »

De nouveau, elle lui adressa un sourire sincère, son visage reprenant peu à peu des couleurs. Son interlocuteur la contemplait toujours avec autant de neutralité calculée. Finalement, elle préféra retourner s’asseoir, subissant maintenant une autre sorte de contre coup. Même en ayant réalisée ses véritables sentiments, les problèmes étaient encore là et n’étaient forcément pas près de se régler. La jeune-femme se voyait mal se confier à Yano ou à Ryuku sur ce sujet là ; le premier parce que cela risquait de le mettre en colère et le second parce qu’il serait stupide de l’inquiéter inutilement. Car si ses sentiments étaient déjà mis au clair et que cet état de fait la réjouissait intérieurement vu qu’elle aurait plus besoin de se torturer l’esprit pour savoir ce qui pouvait bien se passer dans sa tête, se posait désormais la question de la réciprocité. La japonaise était déjà persuadée que ses sentiments amoureux n’allaient que dans un sens, et surement pas dans celui de Jung Soo. D’ailleurs, pour celui-ci elle ne devait être qu’une camarade ou une amie tout au plus. Il n’y avait pas espérer autre chose, ce serait idiot et prétentieux. Anna soupira doucement, plaquant son dos contre le mur, son humeur ayant radicalement changée.

De nouveau, elle lui adressa un sourire sincère, son visage reprenant peu à peu des couleurs. Son interlocuteur la contemplait toujours avec autant de neutralité calculée. Finalement, elle préféra retourner s’asseoir, subissant maintenant une autre sorte de contre coup. Même en ayant réalisée ses véritables sentiments, les problèmes étaient encore là et n’étaient forcément pas près de se régler. La jeune-femme se voyait mal se confier à Yano ou à Ryuku sur ce sujet là ; le premier parce que cela risquait de le mettre en colère et le second parce qu’il serait stupide de l’inquiéter inutilement. Car si ses sentiments étaient déjà mis au clair et que cet état de fait la réjouissait intérieurement vu qu’elle aurait plus besoin de se torturer l’esprit pour savoir ce qui pouvait bien se passer dans sa tête, se posait désormais la question de la réciprocité. La japonaise était déjà persuadée que ses sentiments amoureux n’allaient que dans un sens, et surement pas dans celui de Jung Soo. D’ailleurs, pour celui-ci elle ne devait être qu’une camarade ou une amie tout au plus. Il n’y avait pas espérer autre chose, ce serait idiot et prétentieux. Anna soupira doucement, plaquant son dos contre le mur, son humeur ayant radicalement changée.
Un toussotement la fit réagir. Elle releva la tête, croisa le regard interrogateur de Jung Soo et s’excusa d’un pauvre sourire. Sans s’en rendre compte, elle l’avait laissé en plan, une fois partie dans ses pensées torturées. Le coréen la fixa quelques minutes sans rien dire puis après avoir hésité un instant, il prit la parole de sa voix grave :

« J'aimerais te remercier d'avoir été là aujourd'hui. Viendrais-tu diner avec moi ce soir ? Le temps de me changer et on peut partir tout de suite après. Qu'en dis-tu ?»

Anna resta interdite une demi seconde et s’empressa de lui répondre : « Bien sur, j'en serais vraiment ravie. »

Il lui répondit d’un hochement de tête pour ensuite filer dans les vestiaires. La jeune-femme se surprenait à rêvasser à un éventuel dénouement heureux. Sur le champ, elle se morigéna mentalement de son manque cruel de réalisme. Il faisait ça uniquement pour la remercier, il n’y avait aucun prétexte derrière cette soudaine invitation à diner. Voila qu’après avoir réalisée la nature exacte de ses sentiments, la brune en venait à se faire des films. Pitoyable. Se rentrant bien dans la tête qu’il ne s’agissait là que d’une sortie entre amis en tout bien tout honneur, elle se releva et enfila son écharpe. Quelques instants plus tard Jung Soo la rejoignit et ils partirent tout les deux en direction d’un restaurant.

HS : J'espère que ça t'ira, je savais pas trop comment faire pour qu'il l'invite naturellement. =3



Revenir en haut Aller en bas


Just Who I Am
Invité




MessageSujet: Re: Sous un jour passionné } PV Jung Soo. | Fini |   Lun 20 Déc - 6:51

Heureux, on peut vraiment dire qu’aujourd’hui le jeune homme avait touché pendant quelques minutes ce qualificatif qu’on utilise lorsque notre cœur s’emplit de joie et qu’on a qu’une chose et idée en tête, celle de sourire et de montrer cette joie aux yeux des autres. Les occasions où il avait eu la chance de ressentir un tel bonheur avait été si rare au cours de sa vie, qu’il ne savait pas trop comment il devait réellement réagir face à une telle euphorie de son âme mêlé à cette fierté d’être parvenu à monter la première marche qui menait à son rêve. C’était une sensation très étrange pour lui. Une chose dont il était sur, c’est que sa victoire d’aujourd’hui il la devait en partie à son acharnement à suivre son rêve mais également à la jeune femme qui se tenait devant lui à l’instant présent. Ses encouragements, son entrain avait été un élément clé qui l’avait poussé à se donner à fond dans ce combat. Il avait ressenti le besoin de lui offrir cette victoire sur un plateau d’argent comme pour lui témoigner à quel point, il avait été touché par tout ça. C’était une sensation très bizarre qu’il avait ressenti à ce moment là mais elle avait eu le mérite de lui ouvrir un peu plus les yeux sur l’étrangeté des sentiments qu’il ressentait pour la jeune fille. Comme il l’avait déjà remarqué, il n’était pas particulièrement insensible à la beauté de la jeune fille, sans parler du fait qu’il n’avait pas tendance à reculer face à la spontanéité de la jeune femme en question. Non, cette spontanéité qui lui faisait cruellement défaut l’attirait tel un aimant et en toute franchise, il s’était habitué à tout ceci avec une facilité déconcertante. Jamais encore, il ne s’était senti bien avec une autre personne, si ce n’était Kyu Rim. Le jeune homme était tellement secret, froid en temps normal du à une crainte d’aller vers les autres, que son comportement avait tendance à repousser quiconque et pourtant Anna ne lui en tirait pas rigueur. C’était vraiment trop étrange.

C’est lorsqu’il se rendit compte que la jeune fille semblait perdue dans ses pensées qu’il remarqua qu’elle semblait différente de tout à l’heure, plus à fleur de peau il dirait. La raison ? Il était bien incapable de le savoir, il avait beau être un fin observateur, il n’était pas encore mentaliste malheureusement. Une chose qui était certaine c’était qu’elle évitait de le regarder en face, préférant contempler les gradins désormais vides qui les entouraient à l’instant précis. Bien entendu, le trouble qui semblait habiter la jeune femme ne passa pas inaperçu mais il ne savait pas comment l’interpréter. A vrai dire, il ne saisissait pas vraiment ce qui avait pu la mettre dans un tel état. Si ça avait été le match, il était persuadé qu’elle n’aurait pas pu l’encourager de la sorte, qu’elle ne se serait pas prise autant dans le match si elle avait été dans un tel état. Cependant il ne dit mot, se contenta seulement de la regarder d’une façon la plus neutre pour tenter de cerner la raison du problème sans pour autant y parvenir. Il n’était pas du genre à poser des questions, ni du genre à être indélicat en faisant comme s’il n’avait rien remarqué. Se pouvait-il que le problème qui avait été la cause de leur rencontre venait de nouveau la tourmenter ? Si oui, cela en effet expliquait son comportement désormais. Peut être avait-elle reçue une mauvaise nouvelle et que celle-ci l’affectait ? Tant de raisons qui étaient plus valables les unes que les autres qui le conforta dans son mutisme. Si, elle avait besoin de temps pour se remettre de ses émotions ou si elle voulait prendre la poudre d’escampette, il ne la retiendrait pas, bien qu’en toute franchise, il ne ressentait pas l’envie de la quitter non plus. Chose autant étrange pour lui d’ailleurs, il s’était même surprit à vouloir l’inviter manger un bout pour la remercier d’être venu l’encourager… Mais il semblait que le comportement de la jeune fille venait éconduire son intention première.

Puis petit à petit, la jeune femme prit de nouveau contenance, comme si elle cherchait à faire passer son malaise comme si de rien n’était et se retourna de nouveau vers lui, le sourire aux lèvres et affable en le félicitant de nouveau. Elle lui avoua qu’elle avait passé un excellent moment même si elle avouait qu’elle avait eu parfois peur pour lui, mais qu’il avait été fantastique. Des compliments qui le touchèrent énormément et il la remercia de nouveau dans un sourire intimidé. Cependant ce léger revirement de situation ne dura que peu de temps avant que celle-ci ne se rassoit de nouveau comme si elle subissait un contre coup. Elle semblait de nouveau partie dans ses pensées, laissant Jung Soo incapable de trouver le moindre mot pour pouvoir en savoir plus sur le sujet qui semblait tourmenter la jeune femme. D’ailleurs serait-il seulement capable de pouvoir l’aider dans son problème ? Après tout, il savait qu’en réalité tous les problèmes n’avaient pas une solution et ce de source sure : sa vie et la situation entre son père et sa mère. Cependant le malaise de la jeune femme était trop perceptible pour l’ignorer. Il n’avait aucune idée de ce qu’il pourrait faire pour tenter de la rassurer ou autre mais il voulait au moins essayer. Essayer de venir en aide à une personne alors qu’elle n’est pas en danger, c’était bien quelque chose dont il n’avait jamais éprouvé l’envie jusqu’à maintenant mais qu’importe, il ne pouvait pas se résoudre de la laisser dans un tel état. Le soupir qui franchit les barrières des lèvres de la jeune fille vint confirmer son intention d’en savoir plus sur le sujet ou plutôt son envie de lui changer les idées. Prenant son courage à deux mains, il se racla légèrement la gorge pour attirer l’attention de la jeune fille mais bien incapable de sortir le moindre mot. Prenait-il la bonne décision, n’y avait-il pas de grandes chances qu’elle l’envoie balader ? Peut être, il ne pouvait être certain de rien. Alors après quelques minutes de silence à se questionner sur le bon sens de son intention, il se lança et murmura seulement :

« J’aimerais te remercier d’avoir été là aujourd’hui. Viendrais-tu diner avec moi ce soir ? Le temps de me changer et on peut partir tout de suite après. Qu’en dis-tu ? »

Il avait prit soin de dire tout cela sur un ton calme, pour que son invitation paraisse naturelle ou du moins c’était ce qu’il pensait. Il faut dire qu’inviter les jeunes filles à sa table ne faisait pas vraiment parti de ses habitudes, tout comme essayer de leur plaire. Avec Anna, il découvrait véritablement de nouvelles choses qui étaient loin de lui déplaire bien qu’il devait souvent donner l’impression d’être maladroit. D’ailleurs le visage de la jeune fille exprimait totalement ce à quoi il redoutait. Elle semblait étonnée mais néanmoins elle accepta avec plaisir son invitation. Sans un mot et après un hochement de tête, il prit seulement congé et se dirigea vers les vestiaires, se demandant où ils pourraient bien aller.

HRP : J'ai coupé là pour avoir une coupure nette dans la suite de mon rp, qui va suivre dans la soirée, je t'enverrais un mp avec le lien vers le nouveau sujet :). Donc si la réponse ne te convient pas, n'hésite pas :D !



Revenir en haut Aller en bas


Just Who I Am
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sous un jour passionné } PV Jung Soo. | Fini |   




Revenir en haut Aller en bas
 

Sous un jour passionné } PV Jung Soo. | Fini |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liar Liar  ::  :: Les bons souvenirs-
Sauter vers: