Partagez | 
 

 Let's get started let's get.... Awkward

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Just Who I Am
Invité




MessageSujet: Let's get started let's get.... Awkward   Lun 6 Fév - 8:51

Young Mi se leva ce jour-là et pressentit qu’une mauvaise journée s’annonçait quand elle renversa son café.

Sa mère débarqua alors dans la cuisine. Elle avait son manteau sous le bras et cherchait sa boucle d’oreille. Dans la cuisine. Le pire c’est qu’il y avait des chances qu’elle y soit.

« Oh ma chérie ! Tu es enfin levée ! Tu as passé une bonne nuit ? »

Elle se contenta de hocher de la tête toujours en mode « zombie ».

« Au fait comment va Seung ho ? Il serait temps qu’on le rencontre de manière officielle non ? »

Quelle chance que Young mi n’ai pas eu quelque chose dans la bouche : elle se serait étouffée. Elle accorda cependant à sa mère le mérite de la dé-zombifier complètement.

« Euh…. Il va bien ?» Surement.

La dernière fois qu’elle l’avait vu c’était mercredi quand il était venu lui faire cours. Ils étaient ensemble. Mais elle était à peu près sûr que n’importe qui les voyant tous les deux ne se douterait pas une seule seconde de leur relation. A ce stade c’était plus que de la maladresse sentimentale.

« Tu devrais essayer de l’invité ce soir ! Ton père serait ravi de rencontrer son gendre. »

Oh Mon Dieu ! Songeât-elle. Ils parlaient déjà de mariage. Je n’ai que 17 ans eut–elle envie de crier. Mais en même temps c’était un peu pour ça qu’elle avait décidé de sortir avec Seung ho. Pour rassurer ses parents.

« Je l’appellerais voir si il est libre. » répondit elle en beurrant ses tartines.

« Tu devrais essayer de le voir avant ! Je me rappelle quand j’avais ton âge et que j’avais des rendez-vous avec mes petits-amis, on allait au cinéma et ensuite on allait… »

« BLABLABLABLABLA ! » Se mit-elle a chantonné fuyant la cuisine, son assiette de pain beurré à la main.
Elle adorait sa mère vraiment. Mais Young mi n’était pas particulièrement intéressée par les aventures amoureuses de sa mère. Même si il n y aurait rien de choquant dans l'histoire -c'était sa mère, qui était légèrement conservative sur les bords.

Une fois dans sa chambre et après avoir répété son texte dans sa tête elle décida d’appelé son Oppa. Puis se ravisa. Il était tôt certes –neuf heures du matin pourquoi elle se levait à cette heure-là ?- mais Seung ho travaillait. Il était probablement au travail, assistant à des réunions.

(C’était dans ces moments qu’elle se rendait comptes qu’il vivait dans deux mondes complètement différents. Elle petite lycéenne et lui dans le monde terrifiant des adultes. Eurk.)

Elle grignota ses tartines. Elle aurait pu prétendre l’appeler et dire à ses parents qu’il n’était pas libre. Mais elle ne voulait pas leur mentir plus. Et ils étaient en couple. Un couple ça fait des sorties ensemble, ça va au parc d’attraction, au cinéma, au théâtre, faire des pique-niques.

Bon déjà il fallait qu’il vienne dîner ce soir à la maison. Pour pouvoir montrer à ses parents que : « Oh regarder comme j’ai un petit copain parfait. »

Ensuite elle pouvait lui proposer de se rejoindre plus tôt à Neug dong. Il y avait des tas de choses à faire dans ce quartier. Il pourrait aller au cinéma ou au parc d’attraction. Selon le désir de Seung ho. Elle-même n’avait aucune idée.
Elle n’avait eu qu’un seul copain avant et leur seule « sortie » consistait au trajet école-maison.

Même si elle n’aimait pas Seung ho comme elle devrait elle se sentait tout de même un peu excitée. Elle avait même envie de se faire jolie. Elle avait envie de plaire. D’enfiler la tenue de la petit-amie idéale. Si ça existait.

Elle s’allongea sur son lit, les jambes en l’air, croisées, et se concentrant elle tapa son message. A quoi ressemblait un message d’amoureux ? Les cœurs bien entendu ! Et les smileys ! N’oublions pas les smileys. Mais attention elle ne devait pas en abuser. Elle avait 17 ans pas 12 ans.

« Oppa ♥ »

Bon déjà ça commençait bien. Alors après :

« Je sais que tu es occupé mais je me demandais si tu n’aurais pas un peu de temps libre à m’accorder cet après-midi ! On pourrait se retrouver à Neug dong ! Il y a plein de choses amusantes à faire là-bas… »

Non ! non ! On efface la dernière ligne ! Comme si c’était elle qui allait lui faire découvrir Séoul ! Ba voyons !

« On pourrait se retrouver à Neug dong et aller au cinéma si tu en as envie. Si tu n’es pas libre pour ça ce n’est pas grave ! ♥ Mais mes parents aimeraient te rencontrer ! :S Tu serais libre ce soir pour un diner ?
PS : courage pour le travail ! ♥
»

Elle relut son texte. Ça lui semblait bien. Surtout le PS de la fin. C’était ce qu’une petite amie follement amoureuse enverrait. Enfin surement. Fermant les yeux elle appuya sur le bouton « envoyé ».



Revenir en haut Aller en bas


Just Who I Am
Invité




MessageSujet: Re: Let's get started let's get.... Awkward   Lun 6 Fév - 22:03

Le téléphone de Seung Ho vibra de manière fort peu discrète, interrompant un instant le monologue du chef de projet qui présentait le dernier plan marketing du groupe. D’un geste, le jeune homme lui fit signe de poursuivre, ignorant délibérément les quelques regards de travers que lui avaient lancé les plus courageux - il n’avait de compte à rendre à personne.

Puis, en toute sincérité, la réunion de ce samedi matin était soporiphique, et son portable lui avait évité de sombrer dans un sommeil qui n’aurait pas été du goût de ses subordonnés. Il s’empara de l’appareil, ses yeux s’écarquillant en lisant le nom de la personne qui lui avait envoyé un message. Du doigt, il caressa l’icone qui clignotait à l’écran... et s’étouffa une poignée de secondes plus tard en lisant le contenu du sms de Young Mi.

Cinéma ?

Dîner ?

Parents ?

Ce soir ?!


Cette requête, de la part d’une petite amie, était somme toute naturelle. Officialiser un couple, recevoir la bénédiction des aînés, il pouvait le comprendre, était le rêve de toute adolescente enamourée.

Mais quinze jours après leur premier baiser ?

Quinze jours après leur seul baiser ?

Là, il y avait de quoi paniquer.

Etrangement, la perspective de passer la journée enfermé dans la salle de réunion - à écouter ses employés ânonner chiffres et statistiques - ne lui parût plus aussi horrible que cela. Les mains moites, il pianota tant bien que mal sur son Blackberry :

«Travaille ce weekend. Plus tard peut-être. Transmettre mes respects à tes parents.»

Mais au moment d’appuyer sur ‘Envoyer’, il hésita... sa conscience, sa satanée conscience fit surface...

N’était-ce pas trop froid, trop impersonnel comme réponse, de la part d’un petit-ami ? Il ne le savait pas précisément, n’ayant jamais eu de mots doux à écrire dans sa jeunesse, mais s’en doutait. Tous les coeurs dont Young Mi avait agrémenté son sms le faisaient culpabiliser.

Il serra les dents, se mordilla les lèvres, indécis.

Puis soupira profondément, et reposa dans un geste sec le téléphone. Young Bae, le chef de projet, bafouilla en plein milieu d’une phrase, et devait sans doute lui en vouloir de ne pas suivre avec suffisamment d’attention l’exposé de la situation. Seung Ho se força à maintenir une attitude digne et sérieuse le restant de l’heure, l’esprit divaguant toutefois, et revenant impitoyablement à la petite bestiole à puce qui lui faisait face, sur la table, et qui attendait une réponse de sa part.

Fichu téléphone.

***

10h30, et il faisait maintenant les cent pas dans son bureau, aller, retour, aller, retour, depuis au moins un bon quart d’heure maintenant.

Il n’aurait pas dû la laisser l’embrasser, il y a deux semaines. A vrai dire, il n’avait pas eu le choix, et avait plutôt tacitement accepté ses sentiments.

... Soyons francs. Il n’avait pas su comment réagir.

Pourtant, il ne lui avait jamais dit qu’il l’aimait, et elle avait semblé, lors de leurs derniers tête-à-tête, qu’elle ne tenait pas à ce qu’il se confesse d’une quelconque façon. D’où pouvait donc lui venir cette idée de dîner ?

Lui qui avait passé concours sur concours allait mourir sous le coup du stress avant l’heure fatidique. La proposition de Young Mi l’avait pris par surprise (comme son baiser, d’ailleurs). Qu’avaient-ils en commun, après tout ? Lui avait un emploi, une carrière. Elle avait... elle n’avait que 17 ans, pour l’amour du ciel ! Que trouvait-elle donc à un homme qui s’habillait dans des tons plus gris que gris, qui n’avait rien d’une de ces idols qui rendaient les adolescentes hystériques, et qui n’avait jamais parlé que mathématiques avec elle ?

... se pinçant le nez, Seung Ho grimaça. Young Mi devait avoir de graves problèmes psychologiques. Il avait le devoir, en adulte responsable, de mettre un terme à ce crush improbable et inexplicable.

Mais quinze brouillons de sms plus tard, il se trouvait tout aussi incapable d’émettre un refus catégorique. La faute aux petits coeur du message de la demoiselle. Lui briserait-il le sien, en lui renvoyant sa proposition à la figure comme un chiffon sale ?

Cette hypothèse lui rongeait l’esprit plus sûrement que de l’acide...

Ah, fichu téléphone !

Une heure plus tard, il n’avait toujours pas de réponse de prête.

A midi, il abdiqua.

***

«Suis libre à partir de 14h. Te retrouve sur la grande place, devant le cinéma.»



Revenir en haut Aller en bas


Just Who I Am
Invité




MessageSujet: Re: Let's get started let's get.... Awkward   Jeu 9 Fév - 8:05

« Suis libre à partir de 14h. Te retrouve sur la grande place, devant le cinéma »

Elle avait passé la matinée affalée devant la télé lançant à son portable des regards meurtrier. Le traitre ! Et quand elle se disait qu’elle ne recevrait plus rien, que c’était fini et que ses parents allaient être déçus, elle recevait enfin une réponse. Et évidemment elle n’était pas prête et n’avait que deux heures pour se préparée et avoir l’air présentable. Pour ne pas lui faire honte.

Elle ouvrit sa grande armoire cherchant une robe jolie mais pas trop sexy et n’envoyant pas un message trop euh… Tendancieux. Du genre « je suis prête pour ce soir dans le sens on va passer une nuit de folie tu vas voir ! ».

Elle se brossa les cheveux, se maquilla, se mit un bandeau à nœud bleu dans les cheveux avec sa robe rouge- elle avait hésité avec une robe bleu ou la noire, mais il y avait la verte qu’elle aimait beaucoup aussi mais après une longue réflexion la rouge lui semblait la plus appropriée. Elle choisit une ceinture noire pour fignoler le tout et attrapa son sac. Elle avait fait vite –une heure de préparation- mais il y avait encore le trajet. Décidant de ne pas embêter son chauffeur –qui lui poserait des questions ou lui raconterait des anecdotes sur sa jeunesse la mettant terriblement mal à l’aise- elle enfila son manteau, ses chaussures et se dirigea vers l’arrêt de bus.

Elle relit le texte de Seung ho plusieurs fois. Elle était un peu déçue de cette réponse. C’était un peu froid, court et il avait mis une matinée entière à répondre. Etait-il à ce point occupé ? Ou bien l’ennuyait elle ?

Ça semblait mal parti. En même temps s’il n’avait pas de sentiments forts envers elle c’était peut-être mieux. Ou peut-être pas.

Elle se mit à mâchouiller une mèche de cheveux signe qu’elle était nerveuse.

Le bus arriva alors la tirant de ses pensées. Elle s’assit au milieu, regardant les paysages défilés et dessinant sur les vitres des visages souriant et des petits cœurs. Elle écrivit également en petit « gamine ».

Elle arriva un peu en avance au lieu de rendez-vous. Elle regardait les gens passé autour, des couples en priorités et grimaça.

Ils avaient tous l’air amoureux et elle savait qu’ils allaient faire tache. Il ne s’était embrassé qu’une fois parce qu’elle n’avait pas trouvé de meilleur moyens pour se « déclaré » et depuis rien. Ils ne se tenaient même pas la main ou ne se touchaient pas plus que nécessaire lors des cours particuliers qu’Oppa lui donnait.

Elle ne pensait pas pourtant être laide. Peut-être qu’elle devrait faire le premier pas. Encore. Oui mais elle était la fille. Et plus jeune en plus. C’était à lui de la guider. Non ?

Elle commença à s’impatienter à attendre là toute seule au milieu de la foule quand elle le repéra. Il descendit de sa voiture et quelques regards se tournèrent vers l’engin.

Il était habillé élégamment –alors que c’était surement ses vêtements de bureau- et imposait un sentiment de respect. Elle lui fit signe de la main.

« Seung ho Oppa~ ! »

Elle essaya d’imiter la voix des filles dans les dramas quand elle faisait de l’Aegyo. Se demandant s’il aimerait. Ou si ça l’agacerait.

Il la rejoint et elle lui sourit. Elle était tout de même contente de le voir.

« Désolé pour l’invitation tardive Oppa, c’est ma mère elle m’a pris un peu de cours ! Il y a un film en particulier que tu as envie de voir ? » Elle jeta un coup d’œil au affiche. Rien ne l’attira en particulier.

« Je te laisse choisir ! Ah ! Comment c’est passé ta matinée ? Pas trop dur ? Mon message ne pas dérangé durant une réunion importante j’espère ? Désolé ! Je parle toute seule ! »

Elle se mordit la langue. Idiote ! Songeât-elle.

Se rappelant de ce qu’elle s’était dit –faire le premier pas- elle attrapa le bras de Seung ho.

« On y va Oppa ? » demanda-t-elle souriant, penchant la tête sur le côté. Elle le sentait tendu. Et elle ne voulait pas. C’était son tout premier rendez- vous après tout elle aimerait en avoir un souvenir inoubliable. Et même si elle n’aimait pas follement amoureuse de Seung ho elle l’aimait quand même et elle voulait qu’il se sente bien en sa compagnie.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Just Who I Am
Uhm Dong Woo
King & Sports Team
☆ Statut : Administrateur

☆ Messages : 1952
★ Points : 31089




MessageSujet: Re: Let's get started let's get.... Awkward   Sam 14 Avr - 23:52

Membre supprimé, je déplace





No one told me
I was going to find you
Unexpected
What you did to my heart ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Just Who I Am
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Let's get started let's get.... Awkward   




Revenir en haut Aller en bas
 

Let's get started let's get.... Awkward

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liar Liar  ::  :: Les bons souvenirs-
Sauter vers: