Partagez | 
 

 Hate the way you lie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Just Who I Am
Kim Na Ra
Queen & Cheer'
☆ Statut : Administratrice

☆ Messages : 3134
★ Points : 27536




MessageSujet: Hate the way you lie   Dim 9 Oct - 8:56

Elle n'avait jamais été des plus attentives en cour... Sa mémoire lui permettait d'écouter que d'une oreille et de pouvoir pourtant réciter le cours complet mot pour mot si elle s'appliquait réellement. Elle avait toujours été ainsi, munie d'une mémoire surprenante, c'est d'ailleurs ce qui justifiait pour certains médecins son manque apparent d'intérêt pour diverses choses qui se passaient autour d'elle. Si elle faisait attention à tout, elle finirait réellement ses journées avec des maux de crânes vu la quantité d'information qui pouvait s'y imprégnait quand elle se concentrait. Na Ra répondait toujours à ça que c'était juste pas suffisamment intéressant.
Mais là Na Ra n'écoutait simplement rien du cours. Ses yeux restaient posés sur son portable, attendant, espérant une réponse de Dong Woo qui ne venait pas. D'une voix lasse et désintéressée elle répondit à la question que lui posait le prof' puis entrepris de relire encore une fois l'article du Jocker ; est-ce que c'était ça qui l'avait fâché ? Elle voulait réparer ça... Mais si c'était pas ça ? Si c'était autre chose ? Il avait déjà dit qu'il savait que ce n'était pas ça faute pour le couloir...

La jeune femme porta la main à son cou et gratta pour la centième fois au moins une zone de sa peau maintenant devenue nettement plus rouge que le reste.
Quand la cloche indiqua la fin du cours, elle n'attendit pas que le prof est finis de parler pour attraper son sac et se diriger vers la porte de sortie.

Elle avait une demi-heure pour rejoindre Dong Woo, c'était largement suffisant. Mais.. si jamais il était pas là ? Une pointe d'angoisse appuyant au centre de son estomac. Sur un coup de stresse, elle tourna les talons, choisissant le chemin le plus long pour se donner le temps de penser, passant par derrière la piscine. Devant une grande vitre miroitante, elle s'arrêta pour observer son reflet. Elle replaça une ou deux mèche, vérifia que le crayon sur ses yeux était impeccable et inspecta son uniforme.
Certaine de ne pas pouvoir faire mieux avec un uniforme imposé, elle repris la direction du gymnase de l'autre côté de la rue. Elle passa le portail, mais tandis qu'elle se dirigeait vers le passage pour piéton, une voiture s'arrêta à sa hauteur, lui demandant si elle était bien Kim Na Ra. Se penchant légèrement pour mieux voir son interlocuteur sur le siège passager, elle distingua le chauffeur et un troisième homme à l'arrière. Confirmant qui elle était, elle leur demanda directement ce qu'ils voulaient. Elle n'avait pas vraiment envie de perdre son temps avec eux. Pourtant, en trois phrases, l'homme dans la voiture parvient à devenir sa priorité numéro une.
Dong woo avait eut un accident, ils étaient des amis à lui et il avait demandé à ce qu'ils aillent la chercher. L'inquiétude prit possession des traits de Na Ra. Comment allait-il ? Qu'est-ce qui s'était passé ? Ils lui expliqueraient en cours de route.

Oubliant les cours et tout le reste, Na Ra ouvrit la portière arrière et s'installa, accrochant sa ceinture. La voiture repartie directement et elle eut juste le temps d'apercevoir Ki Suk qui allait visiblement à la piscine, sac sur l'épaule. Elle l'oublia aussitôt.

Sur le trajet, elle posa tout un tas de question, les mitraillant en leur laissant à peine le temps de répondre. Elle fini par en savoir plus, mais rien pour cesser de l'inquiéter. Dong Woo avait eut un accident de moto, près d'un hotel. On l'avait installé dans une chambre là bas car il était impossible de l'amener jusque l’hôpital. Les mains de Na Ra s'accrochèrent à ses genoux tandis qu'elle ordonna au chauffeur de se dépêcher plus encore ! Dans quel état était Dong Woo ? Elle ne voulait pas qu'il lui arrive quoi que ce soit, et elle ne pouvait pas le laisser seul, il ne devait pas être seul. Elle arrivait, elle devait le lui dire !
Avec difficulté, elle extraits son portable de son sac et pour la seconde fois de la matinée, envoya un court message à Dong Woo. Elle laissa ensuite tomber l'engin au fond de son sac et n’attendis pas que la voiture soit complètement arrêtée pour ouvrir la portière. Désorientée, elle jeta un coup d’œil autour, ne reconnaissant pas ce quartier. L’hôtel en face d'elle ne ressemblait à rien mais elle n'hésita pas une seconde, avançant vers l'entrée.
L'homme qui lui avait tout expliqué la précéda, rapide et prit soin de lui ouvrir les portes devant elle. L'accueil de l’hôtel était vide et il lui fit signe en direction de l'escalier, indiquant vaguement que c'était au deuxième étage. Le bâtiment semblait vide et silencieux mais la jeune femme ne s'en souciait nullement, son esprit étant paralysé par l'inquiétude.

L'homme devant elle ouvrit une porte de chambre et l'invita à y entrer. Elle s'avança, découvrant une avant chambre, une table de salon et un canapé, une vielle télévision. Une porte ouverte sur la gauche donnait sur une petite salle de bain, d'une propretée douteuse, et une seconde porte était clause. Il ne fallu que deux secondes à Na Ra pour voir que Dong Woo n'était dans aucune des deux premières pièces. Sans douter une seconde, elle s'avança vers la porte fermée et actionna la poignée. La porte s'ouvrit, donnant sur une chambre, plus grande que la première pièce. Un grand lit avec des barreaux à la tête, une fenêtre au volet fermé, une table de chevet et surtout...

▬ « Dong Woo n'est pas là. »

Dans un constat presque choqué, Na Ra parcourue la pièce du regard à plusieurs reprises. Où était Dong Woo ? Se retournant, elle vit le troisième homme entrer et refermer la porte derrière lui. S'adressant à l'homme avec qui elle avait parlé, elle redemanda :

▬ « Où est Dong Woo ? »

Il haussa les épaules et avança en sa direction. Cherchant à esquiver, Na Ra s'avança en direction de la porte, déterminée à trouver Dong Woo quoi qu'il arrive, mais l'avant bras de l'homme l'encercla à la taille et la souleva pour la ramener vers la chambre. La jeune femme se débattit en poussant un cri mais la porte s'éloignait indéniablement. Le troisième homme ne bougeait pas et ne la regardait même pas, tandis que le chauffeur avançait en même tant que son « porteur ». Un sourire malsain apparu tandis qu'il donnait une seule phrase d'explication :

▬ « On fait juste notre part du boulot, soit sage et ça sera plus rapide. C'est de la part de Soo Tae Hee, c'est tout ce que tu as besoin de savoir. »

Sur ses mots, il referma du talon la porte, plongeant la chambre dans une obscurité, brisée que par de petites lampes de chaque côté du lit, sans doute supposer amener une ambiance romantique. Son porteur la lança sans ménagement sur le lit et le chauffeur protesta aussitôt :

▬ « Non tiens la ! »

Le porteur répliqua à propos d'une histoire de premier mais abandonna l'idée de protesté avant d'avoir terminé sa phrase. Profitant de l'instant d’inattention, Na Ra se redressa et essayant de filer du lit droit vers la porte mais le creux d'un bras l'encercla à nouveau, plus fortement cette fois. D'un coup d’œil, elle aperçu le chauffeur qui la tenait. D'un geste brusque il la redirigea vers le premier homme qui attrapa ses deux bras pour les placer derrières son dos avant de la pousser vers le lit tout en la tenant.
Un instant, Na Ra perdit l'équilibre avant de ramener ses genoux près de poitrine, cherchant à s'éloigner du chauffeur qui s'approchait, s'asseyant à son tour sur le lit. Avec seulement deux doigts, il attrapa le menton de la cheerleader et rapprocha son visage. Sans préavis, il cherchera à immiscer sa langue entre les lèvres de la jeune femme. Dans un réflexe d'affolement, Na ra referma ses dents dessus. L'effet fut immédiat, il recula, mais l'instant de repos ne dura qu'une seconde. Instantanément, il y eut un éclair et coup frappa la joue de Na Ra. La tête lui tourna tandis que des larmes lui montaient aux yeux. Elle n'eut pas le temps de comprendre qu'elle venait de se prendre une claque monumentale que les deux doigts revenaient emprisonner son menton, la forçant à regarder le chauffeur dans les yeux.

▬ « Pas de ça avec moi. Je voulais y aller assez gentiment, mais puisque tu t'y refuse... »

Il fit un signe de tête au premier gars qui tenait toujours les mains de Na Ra. Elle le senti se déplacer dans son dos, ne la tenant plus que d'une main. Un instant elle se demanda ce qu'il pouvait bien faire, mais la réponse lui parvient que trop vite quand elle le vit lui présenter un petit couteau bien pointu. Sans geste brusque ni mot, il l'approcha à quelques centimètres de la gorge de la jeune femme, qui s'immobilisa totalement, pétrifiée.

▬ « Tu vois, on tombe d'accord finalement. »

Elle ne prit pas la peine de dire qu'elle n'était toujours pas d'accord, affolée à l'idée que le couteau s'approche plus de sa gorge. Une boule de sanglot y était coincée. Elle était là dans cette pièce et ne pouvait rien faire contre eux. Et le pire dans tout ça, c'est que Dong Woo était sûrement dans une pièce pas loin, blessé par son accident et elle l'y laissait seul. Mordant sa langue, elle retiens son gémissant effrayé quand elle vit les mains du chauffeur s'approcher du haut de sa chemise et entreprendre d'en défaire un par un les boutons.





I got the master key that can unlock your heart.
My masterpiece, us two together, like a perfect tag team.

You know we are destiny, a burning love, After this a so sweet whisper
A tingling kiss, so sweet. Boy, you're my favorite ♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Uhm Dong Woo
King & Sports Team
☆ Statut : Administrateur

☆ Messages : 1952
★ Points : 31089




MessageSujet: Re: Hate the way you lie   Dim 9 Oct - 11:01

Je n’arrivais pas à dire si les heures passaient lentement ou bien trop rapidement… J’étais trop distrait pour écouter le cours, je ne cessais de ruminer dans mon coin, jetant des coups d’œil à Baek Su Bin qui ne semblait pas le moins du monde au courant que sa petite amie avait échappé au pire dans un vestiaire proche de son cher terrain de baseball… Heureusement que du fond de la classe, aucun autre ne pouvait remarquer les regards noirs que je pouvais lui lancer. Entre jalousie – clairement identifiée cette fois – et énervement de le voir se sentir aussi bien à présent, il était bel et bien clair que je ne pouvais plus le regarder sans ressentir une colère noire. Essayant de penser à autre chose le temps d’une seconde, je cherchais mon portable dans la poche de mon pantalon pour me rendre compte qu’il avait disparu. Fronçant les sourcils, je réfléchis aux endroits où j’aurais pu le laisser. Si je voulais mettre les choses aux claires le plus rapidement possible je devais être en moyen de contacter Na Ra… Je ne pouvais plus rester ainsi dans le flou, je me maudissais déjà de ne pas avoir éclaircie la situation un peu plus tôt… Oh ! Justement, peut-être que j’avais perdu mon portable lors de l’altercation ? Hm, sinon restait l’option près de la moto, fort probable également.

La sonnerie annonçant l’heure de déjeuné sonna enfin, bien que pressé de sortir, j’attendis comme à ma grande habitude que les autres sortes pour en faire de même, en profitant simplement pour vérifier que mon téléphone ne c’était pas glissé quelque part derrière ma chaise ou ma table, apparemment non. Passant très rapidement par la cafétéria pour acheter de quoi manger, je pris le chemin des vestiaires sans pouvoir m’empêcher de me demander ce que faisait Na Ra maintenant, si elle mangeait avec les autres cheerleaders ou si elle avait rejoins Su Bin… Une légère grimace me trahi à cette pensé, je n’aimais pas l’idée. Après avoir jeté un rapide coup d’œil là où j’avais secouru Na Ra à la recherche du téléphone en vain, j’allais retrouver les vestiaires de la salle de boxe. Ici au calme je savais être tranquille pour manger tout en sachant que si la jeune femme voulait me trouver, elle le pourrait. Elle était déjà venue manger avec moi ici, elle saurait que j’y suis.

Je n’avais pourtant aucun appétit. L’estomac noué, je pus à peine avaler une bouché du plat de riz que j’avais acheté, le repoussant sur le banc, je fermais les yeux quelques secondes pour tenter de faire le vide dans ma tête.

▬ « … je le savais. »

Ouvrant un œil, à demi-certain d’avoir reconnu la voix, je tournais la tête tout en préparant déjà un regard noir à celui qui venait me déranger. J’étais déjà d’une humeur de chien si en plus Park Ki Suk venait me faire son petit speach sur « soyons amis » je sentais que j’allais réellement m’énerver et qu’il serait celui qui prendrait tout en pleine face alors qu’au final il était complètement étranger à tout ça. Pourtant à peine je posais les yeux sur lui, j’eus le sentiment que quelque chose n’allait pas, chose qu’il ne tarda pas à me confirmer.

Non sans une certaine inquiétude dans la voix, il m’annonça avoir aperçu Na Ra monter dans la voiture de trois gars ayant apparemment déclaré que j’avais eut un accident de voiture et que je me trouvais dans un hôtel miteux dans les bas quartiers. Le nom que me donna Ki Suk ne m’était pas étranger, j’avais quelques clients au café qui en sortait de temps en temps – je me passerais de commentaire sur leur activité dans l’hôtel en question – et autant dire que ça rajoutait à ce que venait d’annoncer Ki Suk, ça n’avait rien de rassurant… Vraiment rien.

En une fraction de seconde je sentis l’inquiétude, même un sentiment pire que ça, monter en moi. Je n’attendis aucune autre explication de mon camarade de classe, je ne pris pas même le temps de le remercier ou quoique ce soit d’autre. Ma seule réaction vu de sortir de la pièce en quatrième vitesse en direction de l’arrière du bâtiment où été garée ma moto. A côté je retrouvais mon portable, négligemment posé non loin. Je le ramassais sans vraiment y faire attention, mais la lumière clignotante annonçant un nouveau message m’intrigua. Et si c’était Na Ra ?

Bingo ! Mais rien de rassurant, le premier message me donnait rendez-vous aux vestiaires pour manger, le seconde annonçait que des « amis » à moi venait de lui annoncer quelque chose et qu’elle arrivait. La rage montant en moi, je ne tardais pas plus longtemps et enfilait mon casque pour filler le plus vite possible à cet hôtel, qu’importe les limitations de vitesse, qu’importe les obstacles… Je ne savais pas ce que ces trois mecs voulaient à Na Ra mais bizarrement je craignais que ce soit encore pire que celui de ce matin et rien que cette pensé me faisait accélérer d’avantage.

Arrivé devant l’hôtel, le laissait la moto sur le trottoir, sans plus de cérémonie pour entrer en trombe dans les locaux. Personne à l’accueil, personne dans les couloirs… Allais-je devoir faire toutes les chambres ? Attrapant mon portable, je tentais d’appeler Na Ra, en vain. Après quelques sonneries je tombais sur la messagerie… Bon sang !

Rodant dans les couloirs à la recherche d’un quelque chose de suspect, j’entrepris de frapper à quelques portes en vain, aucun réponse nulle part. Puis au dessus des bruits violents comparés au calme plat – presque morbide – du lieu. Sans même réfléchir je pris l’escalier pour rejoindre le second étage et chercher l’origine du bruit. Des voix d’hommes s’élevaient un peu plus loin, plusieurs différentes. M’approchant de la chambre d’où elle semblait provenir, je tentais d’ouvrir la porte, fermée à clef. Un bruit sourd, comme si on frappait quelqu’un me donna l’impulsion qui me manquait pour simplement d’un coup d’épaule bien placé forcer la porte. A peine entré, j’aperçu un homme seul dans la première pièce. Il ne sembla pas de suite comprendre ce qui se passait et tenta de prévenir certainement ses complices en se dirigeant vers une seconde porte.

C’est dans ses moments là qu’on se rend réellement compte qu’en dehors de tout ce que je racontais, la boxe m’avait avant tout appris à me battre et anticiper les mouvements des autres. L’homme n’eut pas le temps d’atteindre la porte que je m’interposais entre, le repoussant de l’autre côté de la pièce avant de le frapper à l’estomac assez fortement pour qu’il s’écroule à terre. Pas inconscient mais certainement pas assez bien en point pour se relever avant de longue minute, je ne perdais pas de temps à tenter de le mettre KO. L’important était de trouver Na Ra et de la sortir de là. Ouvrant la porte d’un geste violent, je découvris une scène qui ne fit qu’amplifier la colère que je ressentais déjà.

Na Ra était maintenu par un homme les mains en arrière et un couteau sous la gorge, un autre tentait de la déshabiller… Certains auraient certainement pensé que de réfléchir était plus prudent, que de foncer dans le tas n’était que mettre en danger d’avantage la jeune femme, mais je préférais l’effet de surprise crée par mon entrée. Les quelques secondes où ils ne comprenaient pas ce qui ce passait, j’en profitais pour – contre toutes les règles que je mettais établie – mettre mon poing en pleine figure de celui qui avait ses mains sur le chemisier de la jeune femme quelques secondes plus tôt. Alors que l’autre semblait déjà reprendre ses esprits et entrepris de resserrer le couteau sous la gorge de Na Ra, je l’attrapais de ma main nu, ne laissant rien paraitre de la douleur que la coupure m’affligeais à ce moment précis pour écarter son bras d’un geste lent, mais précis et douloureux pour l’homme en face. Poussant légèrement Na Ra en dehors de sa portée de ma main libre, je forçais l’homme à lâcher le couteau avant de le repousser contre le mur le plus violemment que je pouvais. J’attrapais le bras de Na Ra de ma main non blessée pour la garder près de moi, restant dos à elle. Fort heureusement, les trois hommes qui s’étaient attaqués à elle n’avaient aucune réelle connaissance des combats. Ce n’était que des petits délinquants qui pensent qu’un couteau faire une grande différence. Alors qu’un était encore dans les vapes, l’un des deux dans la pièce se leva pour partir de la chambre en courant, emmenant l’autre de force avec lui, laissant leur camarade dans l’autre pièce toujours à terre. Après avoir – en silence – estimé qu’il n’y avait plus de danger, je lâchais le couteau que je tenais toujours fortement dans ma main. Je ne sentais aucune douleur malgré la coupure en sang, tout ce que je voulais à présent c’était vérifier que Na Ra allait bien.

Me retournant vers elle, je portais ma main saine à son visage pour la passer contre sa joue, ne pouvant m’empêcher de la regarder avec inquiétude.

▬ « Na Ra …»

Sans pouvoir ajouter quelques choses de plus je l’attirais vers moi pour la prendre contre moi et la serrer dans mes bras. Je respirais quelques secondes son parfum avant de murmurer dans une voix beaucoup plus cassé par l’inquiétude que je ne le voulais.

▬ « Tu.. Tu n’as rien ? Il ne t’a pas touché ? Je… Je suis là, il ne t’arrivera plus rien. Je ne les laisserais pas faire… ça va aller. »

Elle ou moi ? Qui essais-je de rassurer le plus ? Je la serrais un peu plus contre moi, oubliant le reste sans pour autant que ça s’efface complètement de mon esprit. Je savais très bien que ce n’était pas à moi d’être ici, ça aurait dû être Su Bin… Peut-être même que c’était lui qu’elle voulait voir ? La gorge serrée pour une autre raison cette fois, je réussis à articuler d'un ton le plus neutre possible :

▬ « Tu.. veux que j’appelle Su Bin pour qu’il vienne te chercher ? …»







No one told me
I was going to find you
Unexpected
What you did to my heart ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Kim Na Ra
Queen & Cheer'
☆ Statut : Administratrice

☆ Messages : 3134
★ Points : 27536




MessageSujet: Re: Hate the way you lie   Lun 10 Oct - 6:34

Un bouton, deux boutons... Osant à peine respirer, Na Ra guettait chacun des mouvements du chauffeur. Morte de peur, elle cherchait à toute vitesse une solution à cette situation mais n'en trouvait aucune. A deux reprises, elle tenta de récupérer ses mains mais l'homme dans son dos la tenait trop bien. La porte de sortie à même pas trois mètres d'elle lui semblait être à une distance insurmontable, la force des deux hommes étant bien supérieur à la sienne. Et quand bien même elle aurait réussit à atteindre l'autre porte, il fallait encore passer la suivante et le troisième homme. L'angoisse lui noua la gorge et le couteau près de son cou ne faisait rien pour arranger cette sensation d'être prise au piège.
Trois boutons. Elle ne les supplierait pas d'arrêter, elle était sûre que ça les ferait rire, au mieux... Serrant ses dents, elle se força pour ne pas pleurer non plus. Il devait y avoir une solution... Si elle cherchait à le pousser avec ses pieds, le chauffeur perdrait l'équilibre non ? Alors il suffirait qu'elle évite le couteau et qu'elle court vers la porte... La partie conscience froide de son esprit, bien que presque complètement effacée, lui souffla que c'était impossible tandis qu'une nouvelle vague de panique s'engouffrait dans ses poumons.

Un bruit lui parvient de derrière la porte mais elle n'y prêta pas attention, le chauffeur venait de retirer le quatrième bouton et elle avait l'impression que son cerveau se vidait lentement de tout idée pour se figer.

La porte claqua brusquement, laissant entrer plus de lumière dans la pièce, aveuglant durant deux secondes Na Ra. La silhouette qu'elle aperçu, elle voulait que ce soit Dong Woo, elle était même sûre que ce soit lui, bien que c'était évidement impossible. Pourtant c'était indéniablement le boxeur qui s'avança rapidement vers le chauffeur, chauffeur qui avait lâché le haut de Na Ra durant le court laps de temps, et qui lui décrocha un crochet droit au milieu du visage.
Dong Woo se tourna vers l'homme dans le dos de Na Ra à l'instant où elle le senti relâcher son emprise sur ses bras. Retrouvant sa liberté, la jeune femme hésita à bouger, n'ayant toujours pas vu le couteau repartir, mais Dong Woo referma sa main sur la lame, l'employant comme levier pour tordre le bras de l'homme. Les yeux de Na Ra s'agrandir de stupeur devant cette scène et c'est sans la quitter des yeux qu'elle suivit le mouvement imposé par Dong Woo, l'éloignant de l'homme. Le boxeur envoya l'homme contre le mur avant d'attirer d'une main la jeune femme dans son dos. Perdue par l'agitation elle se plaça tout près de lui mais sans oser le toucher de peur de le gêner ou quoi que soit d'autre.

Le bruit du couteau tombant au sol sembla marquer une trêve dans l'atmosphère de violence et d'agitation. Sonnée, le regard de Na Ra se posa sur le couteau par terre. La vue du sang sembla la glacer un peu plus tandis qu'elle reliait visuellement la main rouge de Dong Woo à la lame par terre, tout allant doucement soudainement.
Les doigts de Dong Woo caressant sa joue la ramenèrent à la réalité et elle leva la tête. Il était là près d'elle, penché avec inquiétude et elle eut l'impression qu'il lui faisait écho mais qu'elle même percevait la scène avec une étrange distance. Il prononça son prénom avant de l'attirer contre lui. Elle se concentra sur sa voix tandis qu'il parlait. L'inquiétude était là mais malgré tout il restait ce qu'il y avait de plus rassurant, sa chaleur, sa présence, son odeur et sa voix. C'était tout ce dont elle avait besoin.

Comme s'il répondait à ses besoins, il la serra plus fort contre lui et elle accrocha sa main à son vêtement, pour être certaine qu'il resterait là, tandis qu'elle s'imprégnait de sa présence.


▬ « Tu.. veux que j’appelle Su Bin pour qu’il vienne te chercher ? …»


La jeune femme secoua une première fois la tête, brièvement, répondant simplement à la question, avant de se forcer à y réfléchir, cherchant à fuir l'horrible paralysie dans son esprit. Sunbae ? Ici ? Non, elle voulait pas, elle ne comprenait même pas pourquoi Dong woo proposait cela. Une nouvelle fois, elle secoua la tête, avec plus de conviction. Elle posa son front contre le torse de Dong Woo, cherchant à réprimer le claquement de dent qui lui venait alors qu'elle murmurait.

▬ « Non. Je veux voir que toi... Je veux juste que tu restes. »

C'était la seule chose dont elle était certaine. Tant qu'il était là, tout irait bien. Et de la façon la plus égoïste du monde, elle ne voulait pas qu'il s'éloigne d'elle, elle voulait rester au chaud contre lui, bercée par son parfum. Elle l'exigeait comme elle savait si bien le faire, bercée dans son monde de richesse et n'employant aucune formule de politesse ni demande. Elle voulait. Ni plus ni moins.

Puis lentement, tandis que la sécurité de Dong woo l'imprégnait, les détails lui revinrent en mémoire, comme si son cerveau se retrouvait à nouveau irrigué d'idées.
Na Ra releva son visage -sans pour autant trop s'éloigner de son torse, comme si ça lui permettait de rester en sécurité- et détailla le visage de l'homme contre qui elle se trouvait. Pendant plusieurs longues secondes, elle resta à le fixer en détaille, vérifiant chaque trait de son visage avant de sourire très légèrement pour constater :

« Tu n'as pas eut d'accident. »

Le soulagement était visible sur ses traits, bien qu'elle était toujours perturbée par ce qui venait d'arriver. Peu à peu elle prenait conscience de la sensation brûlante sur sa joue, inconnue pour elle jusqu'alors, mais elle n'y prêta pas attention, elle avait vu pire. En revanche, un léger froncement apparu sur ses sourcils et sa main descendit le long du bras de Dong Woo pour attraper sa main, la relevant jusque pouvoir voir l'entaille nette au creux de sa main. Le sang l'empêchait de voir si ses doigts aussi avaient été coupés.
Pour elle même, elle murmura :

▬ « … ma faute. »

Cette idée l'affolait intérieurement. Dong Woo était blessé à cause d'elle. Il n'avait pas eut d'accident et maintenant à cause d'elle il était blessé. Elle n'avait jamais eut à être responsable de la blessure de qui que ce soit, blesser Dong Woo c'était... elle n'avait jamais voulu ça. Sa gorge se noua tandis qu'elle affirmait.

▬ « Il faut la soigner. »

Ça lui semblait soudainement important. Important que Dong Woo aille bien mais aussi important de penser à autre chose, pour calmer les tremblements dans ses mains et son envie de grelotter. Sans ça elle n'était pas sûre de ne pas se mettre à pleurer.





I got the master key that can unlock your heart.
My masterpiece, us two together, like a perfect tag team.

You know we are destiny, a burning love, After this a so sweet whisper
A tingling kiss, so sweet. Boy, you're my favorite ♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Uhm Dong Woo
King & Sports Team
☆ Statut : Administrateur

☆ Messages : 1952
★ Points : 31089




MessageSujet: Re: Hate the way you lie   Mar 11 Oct - 8:21

Je ne pouvais la lâcher, je ne pouvais desserrer mon étreinte, je ne pouvais et ne le voulais pas. Lorsqu’elle secoua la tête dans un signe négatif à l’évocation de Su Bin, je n’arrivais même plus à entendre cette voix qui me disait que je dépassais les limites. Tant pis, si elle le voulait bien, je les franchissais. Comment aurais-je pu m’éloigner d’elle ? Sentant son front contre moi, je caressais doucement ses cheveux dans un geste réconfortant.


▬ « Non. Je veux voir que toi... Je veux juste que tu restes. »

Dans ma poitrine, je sentis mon cœur s’accélérer. Je croyais ses paroles, qu’importe les mots que Su Bin avaient pu dire, ils n’avaient plus d’importance ni de porté face à ceux de Na Ra mais je me promis tout de même de clarifier la situation le plus rapidement possible. Je ne pourrais laisser ça en suspens plus longtemps.


▬ « Tu n'as pas eut d'accident. »

Je secouais légèrement la tête pour confirmer. Plongeant mon regard dans le siens, essayant d’imaginer pourquoi elle avait suivit ses mecs après avoir appris que j’avais soit disant eut un accident… J’essayais de comprendre, j’essayais de comprendre comment c’était possible qu’elle se jette comme ça dans une situation si dangereuse pour un autre mec que son petit ami… Tout comme j’essayais de comprendre pourquoi elle me voulait moi plus que lui maintenant. Ce n’était ni censé, ni logique et bien que j’en étais heureux, je ne pouvais le comprendre.

Je tentais de décrypter chaque émotion sur son visage, chaque mouvement, chaque petit sourcillement. Un en particulier m’intrigua mais je découvris vite la réponse lorsqu’elle m’attrapa ma main blessée – que j’avais déjà oubliée. Elle mit ma main à plat pour observer la coupure, même si c’était plutôt nette, ce n’était pas très beau à voir, beaucoup de sang pour pas grand-chose en réalité. Mais l’inquiétude sembla se lire sur le visage de ma douce camarade.

▬ « … ma faute. »

C’était tout sauf ça. C’était la faute de ceux qui l’avait kidnappée, de ceux qui s’était servi de moi pour l’attirer… Ce n’était pas d’ailleurs plutôt pas ma faute ?

▬ « Il faut la soigner. »

J’eus soudainement l’envie de retirer ma main de la sienne pour l’essuyer négligemment sur mon pantalon au risqué de mettre du sang dessus comme pour lui démontrer que ce n’était que superficiel mais je me retins. Comme si le fait de laisser ma main ainsi dans la sienne me rapprocher d’elle.

▬ « C’est pas grand chose. Ne t’inquiète pas pour ça. »

Je lui souris, je ne sentais rien. C’était d’ailleurs un peu étrange, comme si ma main était endolorie sans pour autant que je sois paralysé, je pouvais encore tout à fait bouger mes doigts, ce que je fis comme pour tenter de rassurer Na Ra. L’adrénaline surement, une fois redescendu la douleur devrait apparaitre mais pour l’instant j’étais loin d’avoir ça en tête à vrai dire.

Sans la repousser – j’en étais incapable – je cherchais mes mots pour aborder le sujet. C’était délicat. Comment trouver les mots pour dire ça sans la blesser ? Sans sous-entendre que je n’avais pas confiance en elle ? Que j’accordais plus de crédit à un mec que je ne connaissais pas réellement – uniquement de vue depuis 10 ans mais passons – elle avait été bien plus en quelques semaines que lui pendant toutes nos années communes de classes.

▬ « Na Ra… J’.. ai une question à te poser…»

Comment dire ça ? Comment arriver à tourner la chose de manière à ce que ça ne ressemble pas trop à « c’est vrai que tu sors avec Su Bin ? » … Ca laissait réellement sous-entendre qu’elle l’aurait trompé avec moi, qu’elle jouait sur plusieurs tableaux… Ou alors c’était juste moi qui avait compris ce que je voulais depuis de début. Je me refusais à le croire, surtout après ses derniers mots.

▬ « Baek Su Bin est venu me voir ce matin… Il.. m’a demandé de plus t’approcher… Et m’a également dit qu’il était ton … petit ami…»

Ce dernier mot je ne pouvais m’empêcher de le dire dans une grimace que j’espérais le moins perceptible possible. Je n’arrivais pas à imaginer cette idée et encore moins à penser pouvoir l’accepter un jour. Je ne savais pas comment je réagirais si jamais elle venait me confirmer cette déclaration. Je ne m’imaginais ni m’éloigner d’elle ni être capable de rester près d’elle. Je ne voulais pas entendre cette réponse finalement mais je le devais. Je ne pouvais pas rester dans le noir encore plus longtemps.

▬ « C’est vrai ? »

Ma voix me semblait un peu étranglée, enrouée. Je n’aimais pas demander ça, je ne voulais pas que ce soit vrai… Je me surpris à murmurer très bas mais certainement pas assez pour que ça échappe à Na Ra.

▬ « Dis-moi que c’est faux s’il te plait… »

Un murmure dans un souffle coupé, une plainte qui atteindrait, j’espère, Na Ra… Bien que je ne voulais que la vérité, j’appréhendais l’impact qu’elle aurait sur moi.





No one told me
I was going to find you
Unexpected
What you did to my heart ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Kim Na Ra
Queen & Cheer'
☆ Statut : Administratrice

☆ Messages : 3134
★ Points : 27536




MessageSujet: Re: Hate the way you lie   Jeu 13 Oct - 21:14

▬ « C’est pas grand chose. Ne t’inquiète pas pour ça. »

Dong Woo remua ses doigts, mais l'inquiétude de Na Ra n'était qu'à moitié partie. A cause d'elle l avait du prendre ce couteau à pleine main, parce qu'elle n'était pas capable de se débrouiller seule elle l'avait mise en danger... Il avait promis d'être là pour elle et il le faisait à chaque fois ; En toute sincérité, ça lui plaisait. Mais dans cette promesse elle n'avait jamais songé au fait que ça pouvait être dangereux pour lui. Et elle n'aimait pas ça. C'était important que Dong Woo aille bien, tout comme l'idée qu'il puisse être blessé l'avait affolé quelques temps plus tôt, tout comme le fait qu'il ne reste pas seul. Elle n'avait jamais éprouvé une inquiétude pareil, comme si le centre du monde tourné autour du fait que Dong Woo aille bien, c'était plus que primordial, c'était vital.
Alors même cette coupure, elle ne l'aimait pas.

Elle fixait toujours la plaie de Dong Woo quand il reprit la parole d'un ton hésitant :

▬ « Na Ra… J’.. ai une question à te poser… »

Surprise, la jeune femme releva les yeux vers lui, essayant de faire abstraction au reste de la pièce. Quand les gens commençaient par cette phrase, c'était pas pour annoncer quelque chose de déplaisant ou de difficile ? Qu'est-ce que ça pouvait être ? Il avait lui aussi comprit qu'elle lui attirait des ennuis et ne voulait plus rester ? Non elle ne pouvait pas croire ça, ça devait être autre chose. Ce n'était pas quelque chose qu'elle pouvait entendre.

▬ « Baek Su Bin est venu me voir ce matin… Il.. m’a demandé de plus t’approcher… Et m’a également dit qu’il était ton … petit ami… »

Au fur et à mesure que Dong Woo parlait, le visage de Na Ra s'était fermé. Sunbae encore ? Pourquoi encore parler de lui ? … Que Dong Woo ne l'approche plus ? Son nez se froussa malgré elle mais l'instant d'après elle redevient totalement neutre, trop choquée pour réagir. Petit ami ? Elle avec Sunbae ? Pourquoi elle ferait ça ? Il était comme tout les autres pour elle. Il ne se souciait pas vraiment qu'elle existe ou pas, peut être même qu'il la laisserait mourir.

▬ « C’est vrai ? »

C'était une question bizarre, elle devait pourtant y répondre mais la question lui semblait tellement absurde qu'elle restait muette de surprise. Pourquoi Sunbae aurait-il dit une chose pareil ?

▬ « Dis-moi que c’est faux s’il te plait… »

Ce dernier murmure, presque suppliant, ramena Na Ra à la réalité. Dong woo croyait vraiment qu'elle aurait pu sortir avec Sunbae ? Si il l'avait vu en pensant ça. Qu'avait-il pensé d'elle ? Et est-ce qu'on final elle n'avait pas tout compris de travers vis à vis de son attention à lui ? Sa gentille, sa protection, c'était peut-être juste comme ça ?
Na Ra secoue la tête, refusant de s'abandonner à cette idée.

▬ « C'est faux. »

Comme si la vérité pure sortait de ses lèvres, elle démentie. Un de ses élans de sincérités l'envahissait, un de ceux qui pouvait parfois tant rendre mal à l'aise.

▬ « Je comprend pas pourquoi il a dit ça. Mais c'est pas vrai. »

Un instant, elle rebaissa les yeux vers la main blessée de Dong Woo puis redressa son visage pour plonger ses yeux dans ceux de Dong Woo.

▬ «  Mais je sais que je veux pas que tu ne m'approches plus. Je veux pouvoir être à côté de toi tout le temps si tu veux bien. Je veux que tu sois pas seul et pouvoir rester avec toi. Je... »

Un instant, elle hésita, ayant vaguement conscience que c'était parfois mal vu ce genre de propos sortant d'une bouche féminin, mais elle ne pouvait les garder pour elle.

▬ « En vrai, j'espérais que.. que peut-être tu m'aimais bien, que... Le rôle de ta petite amie, je pouvais l'avoir... »

Elle retiens son souffle, fixant Dong Woo dans les yeux mais incapable de respirer, en attente de sa réaction. Si jamais il voulait pas, elle était sûre de se briser en morceaux irréparables. Une dernière fois, comme pour persuader l'homme en face d'elle, elle laissa échapper dans un murmure :

▬ « Il n'y a rien entre moi et Sunbae, je te le promets. »







I got the master key that can unlock your heart.
My masterpiece, us two together, like a perfect tag team.

You know we are destiny, a burning love, After this a so sweet whisper
A tingling kiss, so sweet. Boy, you're my favorite ♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Uhm Dong Woo
King & Sports Team
☆ Statut : Administrateur

☆ Messages : 1952
★ Points : 31089




MessageSujet: Re: Hate the way you lie   Dim 16 Oct - 3:28

Le moment de silence qui suivit mon intervention me paru durer une éternité. Je n’osais plus regarder son visage de peur d’y lire une réponse qui me déplairait. J’avais peur de savoir… Je ne voulais pas la perdre, je ne voulais pas laisser partir, j’avais besoin d’elle. Je voulais pouvoir encore être en mesure de la protéger, je referai mille fois comme aujourd’hui s’il le fallait. J’étais prêt à plus que je ne me l’avouais pour elle, elle comptait pour moi et je ne pouvais pas accepter qu’elle s’éloigne… J’avais l’impression de redevenir un gamin terrifié à l’idée qu’on l’abandonne… Redevenir ce gosse dont personne ne veut, que personne n’accepte à ses côtés… Allait-elle me faire revenir 10 ans en arrière ?

▬ « C'est faux. »

Mon regard alors fixé sur le sol se porta immédiatement sur elle à ses paroles. Faux ? Avais-je bien entendu ? Elle venait bel et bien de nier, de contredire ce que Su Bin avait dit, non ? Alors que mon cœur s’accélérait soudainement, un léger élan de soulagement apparu. Je la laissais continuer, de pouvant à présent plus détacher mes yeux d’elle, j’avais soif de ses mots.

▬ « Je comprend pas pourquoi il a dit ça. Mais c'est pas vrai. »

Une nouvelle fois, elle confirma que c’était un mensonge. Je suivis le mouvement de son visage, de ses yeux, soutenant son regard quand il vient se planter dans le miens.

▬ « Mais je sais que je veux pas que tu ne m'approches plus. Je veux pouvoir être à côté de toi tout le temps si tu veux bien. Je veux que tu sois pas seul et pouvoir rester avec toi. Je... »

Na Ra me donnait l’impression de lire en moi comme dans un livre ouvert. Comment faisait-elle pour voir, pour comprendre les peurs qui avaient en moi ? Comment arrivait-elle à deviner que c’était ce que je voulais également ? Et si c’était tout simplement que nous le voulions tout les deux au même moment ? Un hasard ? Je ne croyais pas au destin et aux autres trucs du genre mais à ce moment là, j’aurais surement tout donné pour que ce soit le cas.

▬ «En vrai, j'espérais que.. que peut-être tu m'aimais bien, que... Le rôle de ta petite amie, je pouvais l'avoir... »

Je fixais Na Ra. Une soudaine chaleur se fit sentir sur mon visage alors que je sentais mon cœur tambouriner un peu plus fort.

▬ « Il n'y a rien entre moi et Sunbae, je te le promets. »

Doucement ma main saine retourna se poser contre la joue de Na Ra, je me penchais légèrement pour poser mon front contre le sien, sans la quitter une seule seconde des yeux. Puis je souris… Je souris plus sincèrement que jamais, simplement heureux avant de la prendre dans mes bras pour l’y serrer. Je la gardais contre moi tout en répondant pas très fort mais assez pour être certain que la jeune femme m’entendrait.

▬ « J’en serais très heureux. »

La serrant un peu contre moi, je pris le temps de calmer le chaos dans ma tête, d’essayer de diminuer mon battement cardiaque – sans grand succès – puis je m’écartais un peu, juste assez pour pouvoir voir à nouveau son visage. Souriant simplement, j’observais chacun de ses traits avant de murmurais tout près d’elle.

▬ « Je serais vraiment le plus heureux si tu acceptes d’être ma petite amie. »

Caressant à nouveau sa joue, je savais qu’elle venait de me donner quelques secondes plus tôt sa réponse. Je ne pouvais m’empêcher de sourire en la regardant, elle avait réussis à chasser toutes les peurs et les doutes que j’avais eut depuis que Su Bin était venu me parler. Je ne savais pas ce qu’il pensait qu’il avait entre lui et Na Ra, je ne savais pas non plus pourquoi il avait dit ça sans prendre en compte les sentiments de la jeune cheerleader, je savais par contre ce que lui ressentait, c’était juste évidement. Mais qu’importe. Na Ra ne partageais pas ses sentiments et je décidais donc pour le moment de chasser le garçon dans un coin de ma tête. Doucement je me penchais vers Na Ra à nouveau pour déposer un léger baiser sur son front avant de laisser mon bras autour de ses épaules et de l’inviter à sortir de cette pièce qui n’avait rien d’accueillant.

▬ « On ferait mieux de partir d’ici. »

Attrapant au passage une serviette pour envelopper ma main et éviter de mettre trop de sang partout, je guidais Na Ra vers l’extérieur sans jamais la lâcher, j’aimais l’avoir contre moi et après la peur de cette journée, je ne comptais pas la lâcher une seule seconde.





No one told me
I was going to find you
Unexpected
What you did to my heart ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Kim Na Ra
Queen & Cheer'
☆ Statut : Administratrice

☆ Messages : 3134
★ Points : 27536




MessageSujet: Re: Hate the way you lie   Dim 16 Oct - 10:29

« Pourvu qu'il ne dise pas non, pourvu qu'il ne dise pas non »... Sans cesse elle se répétait cette unique phrase dans sa tête, sans oser le quitter des yeux ni même bouger. Techniquement le fait d'être immobile ne changerait peut-être, voir sans doute, rien à son avis et sa réponse, mais elle craignait tout de même de faire le moindre faux pas.
Les doigts de Dong Woo virent se poser contre sa joue en douceur, leur fraîcheur faisant sans qu'il le sache le plus grand bien contre sa peau. Elle se souvenait encore en avoir été surprise la première fois, mais maintenant elle n'espérait qu'une chose, la sentir à nouveau, encore et encore.
Le cœur de Na Ra s'affola quand il se pencha vers elle, appuyant son front contre le sien, réduisant encore la distance entre eux. D'ici elle pouvait sentir son souffle sur son visage, manquant de la faire frissonner. Totalement absorbée par l'homme si près, elle en oubliait tout le reste.

Et tandis qu'elle était perdue dans sa contemplation de Dong woo, elle le vit sourire comme elle ne l'avait jamais vu faire encore. Ce sourire le rendait plus beau encore, et avant même qu'il ne réponde elle ne pu s'empêcher de lui sourire en retour, laissant fuir ses craintes. Il avait l'air heureux et il rayonnait de charisme, pire qu'un aimant.
Bien qu'elle songeait ça impossible son cœur battis plus vite encore quand il la prit contre lui pour la serrer doucement entre ses bras. Elle avait l'impression d'être étrangement précieuse, mais ce n'était même pas ça lui faisait le plus plaisir mais bel et bien le fait que ce soit Dong Woo qui la tenait ainsi.

▬ « J’en serais très heureux. »

Rougissant, Na Ra prit lentement le risque de prendre une gorgée d'air, craignant presque de se mettre à déborder d'émotion. Le parfum de Dong Woo lui parvient à nouveau et elle s'en laissa imprégner, presque aussi rassurant et attirant que Dong Woo lui même. Non... elle identifiait simplement cette odeur comme étant une part du boxeur, voilà pourquoi elle l'aimait tant.

Puis il l'éloigna légèrement, détaillant du regard son visage avant de murmurer :

▬ « Je serais vraiment le plus heureux si tu acceptes d’être ma petite amie. »

ll était tellement près que de minuscule frisson la parcourrait à cette idée, incontrôlable mais heureusement trop faible pour être vu.
Elle ne pu s'empêcher d'hocher légèrement la tête, pour confirmer, au cas où, ne voulant rien laisser au hasard, tandis qu'elle laissait l'impact des mots prononcer part Dong Woo l'imprégner. « Sa petite amie », à cette idée, la jeune femme sentait une chaleur brûler doucement dans sa poitrine, chaude et rassurante. Les lèvres de Dong Woo se posèrent sur son front, faisant louper un battement à son cœur.

▬ « On ferait mieux de partir d’ici. »

Le bras masculin restait refermé autour de ses épaules et en toute sincérité elle s'en sentait rassurée. Il était là tout près et rien ne pouvait arrivé. Se tournant vers la pièce, elle se rappela alors dans quel genre d'endroit ils étaient et fut certaine de pas vouloir s'éloigner de lui. Elle n'aimait pas cette chambre, ni son lit ni son obscurité, ni la pré-chambre qui, maintenant qu'elle le savait ça lui paraissait évident, n'annonçait rien de bon. Elle y récupéra son sac, qu'elle ne se souvenait pas avoir abandonné et prit soin de vérifier qu'il n'y avait plus personne avant de sortir dans le couloir avec Dong Woo.

Na Ra se sentait étrangement bouleversée... Bouleversée à tant de niveau qu'elle avait du mal à faire le point. La peur provoqué par l'idée que Dong Woo soit seul quelque part et blessé et celle du à la confrontation avec les deux hommes et leur force. Ces deux peurs étaient tellement différentes qu'elles auraient mérités deux noms distingues... Mais elle n'en connaissait pas d'autre. La première avait était effacée par le soulagement de voir Dong Woo entier, la seconde semblait pourtant toujours là, essayant de forcer le barrage, se révélant dans l'envie folle de trembler qui semblait avoir atteint tout ses membres et qui revenait à la charge à plusieurs reprises. Elle parvenait à la repousser pour l'instant. La présence du boxeur l'y aidait bien plus qu'elle n'en avait conscience.

Et enfin, plus pénétrante que toute, la nouvelle. Dong Woo voulait bien d'elle en petite amie. Il n'avait pas dit non, même si il savait comment elle était, il n'avait pas dit non. Mieux encore, il avait sourit... A ce souvenir, la cheerleader sourit inconsciemment et leva sa tête vers lui tandis qu'ils descendaient les escaliers.

▬ « Je suis contente que tu ailles bien et que tu es pas d'accident, vraiment ! Mais il faut aller soigner ta main, la serviette ça suffit pas tu sais. J'ai de quoi soigner ça chez moi. »

Elle posait le problème à voix haute et communiquait automatiquement de la même façon la solution qu'elle y trouvait, avec innocence, ne cherchant pas à isoler ses pensées du monde extérieur. Et en présence de Dong Woo, elle avait encore plus de mal à le faire.

▬ « Je voulais pas t'attirer d'ennuis tu sais.. Il faudrait trouver un taxi... je veux pas retourner en cours, je veux rester à la maison.. Avec toi si tu veux bien. »

Le contre choc du moment de violence qu'elle venait de subir l'amenait à parler. D'habitude, elle gardait ce genre de stress mauvais pour elle, mais elle avait trouvé quelqu'un avait qui elle se sentait suffisamment en confiance, suffisamment pour chercher à exprimer ce qu'il y avait au fond elle. Ça se traduisait par un flot de parole et de pensés pas très ordonnés, trahissant le désordre actuel dans l'esprit de la jeune fille.

Par chance, au moment où ils posèrent les pieds sur le trottoir, un taxi apparu au bout de la rue, et elle lui fit signe d'un mouvement de main.

▬ « Comment tu as su que j'étais ici ? … Oh. Tu as pris ta moto... »

Sa voix trembla sur cette dernière phrase, trahissant pleinement son désarroi. Dong woo allait repartir en moto et elle allait être seule dans le taxi. Cette idée lui faisait peur. Avec n'importe qui d'autre, elle aurait fermé sa bouche et prit sur elle pour se forcer à monter seule dans le taxi, mais elle ne pouvait pas... Ou ne le voulait peut-être simplement pas. Timidement, elle demanda :

▬ « Tu veux bien venir avec moi ?.. Dans le taxi et après, cette après-midi ? »

Elle leva la tête pour attendre la réponse de celui qu'elle pouvait maintenant désigner comme son petit ami.





I got the master key that can unlock your heart.
My masterpiece, us two together, like a perfect tag team.

You know we are destiny, a burning love, After this a so sweet whisper
A tingling kiss, so sweet. Boy, you're my favorite ♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Uhm Dong Woo
King & Sports Team
☆ Statut : Administrateur

☆ Messages : 1952
★ Points : 31089




MessageSujet: Re: Hate the way you lie   Sam 22 Oct - 4:05

Je n’aimais pas cet endroit. Alors qu’on s’avançait vers la sortie, j’observais à nouveau les lieux, plus en détails qu’à aller. Tout était désert. N’importe qui pouvait entrer, faire ce qu’il voulait, et ressortir sans que personne n’en soit au courant. Aucune sécurité, aucune caméra à l’entré contrôlant les aller/venus des clients, rien. On n’aurait aucun moyen pour retrouver les hommes qui avaient enlevé Na Ra mais pire, s’ils étaient parvenus à leur fin, on n’aurait jamais pu les juger coupable pour ça. Il n’y avait aucune preuve. Imperceptiblement, un frisson me parcourut à cette penser. Que se serait-il passé si j’étais arrivé ne serait-ce qu’une seconde plus tard ? Et si Ki Suk n’avait pas été dans les parages pour venir me prévenir ? … Je resserrais sans m’en rendre compte la pression de mon bras sur Na Ra, voulant la garder le plus près de moi possible, effrayé à ce que ça aurait pu être si je n’étais pas arrivé à temps ou si je n’étais pas arrivé du tout. Elle me sortie de mes pensés alors qu’on entamait la descente des escaliers.

▬ « Je suis contente que tu ailles bien et que tu es pas d'accident, vraiment ! Mais il faut aller soigner ta main, la serviette ça suffit pas tu sais. J'ai de quoi soigner ça chez moi. »

Je lui souris. Oui j’allais bien, je n’avais jamais eut d’accident. Qu’il ait pu m’utiliser pour attirer Na Ra à eux ne faisait qu’amplifier la colère que je ressentais envers eux. Si j’avais ne serais-ce qu’un seul moyen de les retrouver et de leur faire payer … Je détestais être impuissant, mais je n’aurais pu les contraindre tout les trois à rester sans nous mettre en danger. Protéger Na Ra restait le plus important de tout et plus ils étaient loin, plus elle était en sureté.

▬ « Je voulais pas t'attirer d'ennuis tu sais.. Il faudrait trouver un taxi... je veux pas retourner en cours, je veux rester à la maison.. Avec toi si tu veux bien. »

J’hochais la tête en réponse à ses dernières paroles alors que je repensais directement à ses premiers mots. Je ne pensais pas ça comme ça. Elle semblait presque s’en sentir responsable alors qu’elle ne l’était en aucun cas.

▬ « Ce n’est pas ta faute Na Ra.. Et puis c’est un peu ma faute si tu t’es retrouvée ici aussi. S’ils ne m’avaient pas utilisé comme excuse pour te faire monter dans la voiture… Si j’avais pas été aussi mal à l’aise avec l’histoire de Su Bin… »

Dans un murmure je laissais enfin échapper la culpabilité qui me posait. Je n’en avais pas vraiment conscience avant de le dire, mais si je n’avais pas cherché à éviter Na Ra toute la mâtiné, si je n’étais pas parti me cacher derrière l’école y oubliant mon téléphone, les chances que ce soit déroulé aurait été beaucoup plus faible. J’aurais par exemple pu aller directement chercher Na Ra dans sa classe, ils n’auraient ainsi jamais pu l’approcher…

Je la regardais sans rien dire de plus appeler le taxi, alors que nous venions de mettre les pieds dehors. Ma moto était toujours là, je n’eus pas le temps de dire quoi que ce soit de plus que Na Ra l’aperçue.

▬ « Comment tu as su que j'étais ici ? … Oh. Tu as pris ta moto... »

Le tremblement de sa voix me surpris alors… Tournant la tête de nouveau vers elle, je la fixais quelques secondes sans vraiment comprendre.

▬ « Tu veux bien venir avec moi ?.. Dans le taxi et après, cette après-midi ?»

Je ne pus m’empêcher de sourire en comprenant à présent. Me tournant face à elle, je plongeais mon regard dans le sien, ma main saine quittant l’épaule de la jeune cheerleader pour venir caresser sa joue.

▬ «Bien sûr… Il n’est pas question que je te laisse seule une seule seconde aujourd’hui. »

Souriant à nouveau, je glissais mes doigts le long de sa joue avant de laisser tomber ma main pour venir rejoindre la sienne et glisser mes doigts entres les siens. Laisser Na Ra seule n’avait jamais fait partie de mon programme. De plus, même si j’avais voulu repartir en moto, ma main blessée serait bien trop handicapante pour ça, je tue cette remarque de peur d’inquiéter un peu plus Na Ra à ce sujet. Il n’y avait pas de quoi, ce n’était que superficiel. J’avais peut-être été idiot de prendre cette lame de pleine main, mais honnêtement, si c’était à refaire, je le refaire dix fois.

▬ « Park Ki Suk m’a prévenu. Il t’a aperçu monter dans la voiture et comme on est dans la même classe il a trouvé bizarre que j’ai eut un accident alors que j’étais encore en plein forme 10 minutes avant. »

Invitant la jeune femme à rentrer dans le taxi, je m’y faufilais de suite après elle. Ne pouvant résister à passer de nouveau mon bras autour de ses épaules pour l’avoir au plus près de moi, je lui murmurais doucement à l’oreille.

▬ « Je suis désolé d’avoir été aussi long à arriver… »









No one told me
I was going to find you
Unexpected
What you did to my heart ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Kim Na Ra
Queen & Cheer'
☆ Statut : Administratrice

☆ Messages : 3134
★ Points : 27536




MessageSujet: Re: Hate the way you lie   Dim 23 Oct - 8:08

Si il ne venait pas, elle était sûre de perdre pied, sûre que dès qu’elle passera le pas de sa porte à la maison, la panique remonterait. Elle ne pouvait pas, pas ici, pas au milieu d’une rue, ni dans un taxi. Il y avait au fond d’elle un blocage qui faisait barrage à son vrai état tant qu’elle n’était pas à l’abris des regards.
Dong Woo la fixa une seconde, d’un regard sur lequel elle avait du mal à mettre un sens, avec de caresse doucement sa joue :

▬ « Bien sûr… Il n’est pas question que je te laisse seule une seule seconde aujourd’hui. »

Hypnotisée par sa présence et l’aura de sûreté qu’il émanait de lui, elle hocha légèrement la tête. Son sourire plaçait tout les soucis en seconds plan. Tandis que le taxi s’arrêtait à leur niveau, le boxeur glissa sa main dans la sienne, entrelaçant leurs doigts. Ce contact était comme une seconde confirmation de ce qu’il venait de dire.
Avant de s’occuper du taxi, il répondit à sa question :

▬ « Park Ki Suk m’a prévenu. Il t’a aperçu monter dans la voiture et comme on est dans la même classe il a trouvé bizarre que j’ai eut un accident alors que j’étais encore en plein forme 10 minutes avant. »

Ki Suk… Vaguement, elle se rappela l’avoir aperçu. Comment avait-il pu deviner que c’était un mensonge que les autres disaient, elle n’en était pas sûre, mais qu’importe elle ne le regrettait pas. C’était si bizarre de les avoir cru ? … L’esprit de Na Ra s’affolait, cherchant les indices qui pouvaient indiquer dès le début qu’il s’agissait qu’un mensonge, mais tout lui semblait trop vrai. Qu’importe ce qu’il y avait au final elle ne pouvait en aucun cas prendre le risque de ne pas croire quelqu’un qui disait que Dong Woo avait un accident. Si jamais ça avait été vrai et qu’elle n’y était pas allée… Elle n’aurai plus jamais pu se regarder dans le miroir. Ca paraitrait sans doute débile aux autres, mais elle ne pouvait pas regretter. Elle ne savait que trop bien ce que c’était d’être seul dans un tel moment, et qu’importe les conséquences elle devait toujours être sûre que ça n’arrive pas à Dong Woo. Personne mais surtout pas lui.
… Au final, elle ne savait plus trop où en était ses pensées ; Perdue, elle secoue la tête à nouveau, avant de la hoche, se rappelant que ça n’avait aucun sens de faire « non » suite aux propos de Dong Woo. Est-ce qu’elle avait mal fait ou était idiote ? Ce ne pouvait pas être mal de vouloir que Dong Woo aille bien. Mais maintenant il était blessé à cause d’elle. Au final, elle avait juste tout raté encore une fois. Baissant les yeux, pas fière suite à sa déduction, elle entra dans le taxi et s’y assit, attachant sans grande attention sa ceinture tout en donnant son adresse au chauffeur qui démarra.

Le bras de Dong Woo revient se placer autour des épaules de Na Ra et elle frissonna quand il se pencha près de son oreillers en murmurant.

▬ « Je suis désolé d’avoir été aussi long à arriver… »

Même sa façon de murmurer avec quelque chose d’attirant au possible, c’était comme un élément perturbateur qui empêcher ses pensées de tourner en rond autour de l’événement qui venait de se passer. A chaque fois que son esprit y retourner, elle était à nouveau distraite par Dong Woo, comme la lumière attire un papillon.

▬ « C’est pas toi… C’est à cause de moi, parce que je sais pas... quand les gens mentent. »

Sa phrase se termina dans un murmure et un discret froussement du nez, pas fière. Elle savait parfaitement que la plupart des gens considéraient comme de la débilité le fait de ne pas savoir distinguer le vrai du faux. Mais si les gens ne mentaient pas, ce serait quand même plus simple ! Elle détestait leur façon de mentir et de tricher. Elle ne voulait pas que Dong Woo la prenne pour une idiote, vraiment pas. Mais elle restait incapable d’expliquer clairement pourquoi elle avait paniquer à l’idée qu’il est un accident. Elle ne pouvait pas expliquer, c’était au dessus d’elle. Il y avait cette porte tout au fond de sa poitrine qui s’était verrouillée le jour de l’accident, qui la rendait incapable de ne serait-ce que mentionner ce fait. Elle ne pouvait que le cacher honteusement, très loin, prier pour que jamais personne ne trouver ce morceau d’elle si horrible.
Ne trouvant pas quoi ajouter d’autre, elle murmura juste, une nouvelle fois :

▬ « Je suis contente que tu sois venue et que tu aille bien. »

Ça voit était pincée par l’émotion. Fatiguée des événements, elle avait du mal à se remettre du double soulagement qu’avait apportée la venue de Dong Woo. Mais ça lui tenait à cœur, tellement qu’elle n’était pas capable de le lui expliquer. C’était sûrement bizarre pour lui, peut-être qu’il ne comprendrait même jamais, mais elle ne pouvait tolérer l’idée qu’il est un accident.

Baissant les yeux, plongée dans ses pensées, la jeune femme aperçu un détail qu’elle avait jusqu’alors complètement omis avec tout les événements. Ouvrant grand les yeux sur son haut, elle senti le rouge lui monter aux joues. Ouvert de quatre boutons, il offrait ainsi un joli décolleté. Un gémissement presque sourd résonna dans le fond de la gorge de Na Ra, exprimant son désarroi alors qu’elle portait les mains à son vêtement pour le refermer correctement. Alors qu’elle refermait le dernier bouton, elle senti sa concentration lui échapper et ses doigts se remirent à trembler. Pas encore, elle pouvait pas céder, pas dans le taxi, pas avant d’être arrivé chez elle. Et pourtant, son envie de pleurer lui nouait la gorge.
Vivement, elle tourna la tête pour la poser contre Dong Woo, cherchant à se cache dans le creux de son épaule.

▬ « Je les aime pas, eux et leurs mensonges… Les sous-entendus non plus et leurs articles où on comprend que la moitié non plus. »

Elle fourrait tout dans le même sac, sans se soucier de savoir si ce serait compréhensible ou pas. Sa voix tremblait autant de ses lèvres et ses mains, mais elle ne pleurait. Dans une tentative de fixer son esprit sur autre chose, elle attrapa doucement la main blessée de Dong Woo, modifiant légèrement la position de sa tête, restant à l’abris contre lui mais se donnant maintenant l’occasion de voir un peu.
Sans crainte et avec précaution, elle longea du bout du doigt la plaie sans la toucher.

▬ « Il faudra faire attention pour pas que ça s’infecte. »

Elle comptait y veiller personnellement, six mois à l’hôpital ça vous donne le temps de savoir comment vous y prendre avec ce genre de blessure, surtout quand on à une mémoire comme celle de Na Ra. Plus que quelques minutes et la jeune femme serait chez elle, à l’abris du monde extérieur. Elle pourrait s’occuper de cette blessure et enfin fuir définitivement le souvenir de l’hotel.







I got the master key that can unlock your heart.
My masterpiece, us two together, like a perfect tag team.

You know we are destiny, a burning love, After this a so sweet whisper
A tingling kiss, so sweet. Boy, you're my favorite ♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Uhm Dong Woo
King & Sports Team
☆ Statut : Administrateur

☆ Messages : 1952
★ Points : 31089




MessageSujet: Re: Hate the way you lie   Mer 26 Oct - 8:35

Le taxi démarra, nous éloignant petit à petit de cet endroit que j’espérai ne jamais revoir. Je savais pertinemment que ce ne serait pas le cas, rien que venir récupérer ma moto me forcerait à refaire face à cet hôtel miteux qui mériterait d’être rasé. Mais je pouvais toujours espérer et tout faire en sorte que Na Ra, elle, ne remette jamais les pieds ici et même n’ait jamais à ne serait-ce apercevoir cet enfer.

▬ « C’est pas toi… C’est à cause de moi, parce que je sais pas... quand les gens mentent. »

J’appliquais une légère pression de la main sur l’épaule de la jeune femme, cherchant, d’un geste se voulant réconfortant, à la rassurer. Ce n’était pas à cause d’elle. J’en étais certain et je ne voyais pas comment il pourrait en être autrement. Comment aurais-je réagis si un groupe de fille était venu me dire que Na Ra avait eut un accident ? Je ne pouvais être certain de ne pas réagir à la seconde sans prendre le temps de réfléchir. Bien sûr, si on prenait la peine d’y penser un peu, cette situation n’avait rien d’envisageable. La première raison étant que j’avais très peu – voir aucun – amis, alors que ces gars puissent en être était réellement d’une faible probabilité. Deuxièmement, pourquoi un hôtel ? L’hôpital aurait été plus logique. Mais je ne pouvais pas en vouloir à Na Ra de les avoir crus. Cette précipitation qu’elle avait eut pour venir à mon chevet… Ca me touchait plus que je ne l’aurais pensé. Elle n’avait pas hésité une seule seconde avant de monter dans une camionnette remplie d’inconnu pour être près de moi. Je resserrais doucement mon étreinte à cette pensée tout en réalisant que j’aimais déjà cette part de crédulité chez Na Ra. Ca avait quelque chose de très attachant qui me donnait également encore plus envie d’être là pour elle et de la protéger encore et encore.

▬ « Je suis contente que tu sois venue et que tu aille bien. »

Je tournais la tête vers elle pour lui sourire et hocher légèrement la tête. Un petit bruit sortit alors des lèvres de Na Ra. Je ne compris pas de suite sa raison mais en suivant des yeux son regard vers son chemisier, je détournais de suite les yeux gênés et sentant le rouge me monter aux joues alors que la jeune femme reboutonnait son chemisier. Je préférais ne pas repenser aux responsables de ses boutons défaits sous peine de ne pouvoir contrôler l’envie de faire demi-tour et de m’assurer de retrouver ses trois lâches et de leur faire bien comprendre qu’ils n’avaient pas intérêt de recommencer. Je sentis Na Ra venir cacher son visage contre moi, retournant mon visage vers elle pour n’apercevoir qu’une partie de son visage enfoui au creux de mon épaule. Un léger sourire se dessina sur mon visage, attendrit par la demoiselle.

▬ « Je les aime pas, eux et leurs mensonges… Les sous-entendus non plus et leurs articles où on comprend que la moitié non plus. »

J’hochais vaguement la tête tout en caressant l’épaule de Na Ra. L’histoire avec Su Bin m’avait complètement fait oublier cet article complètement ridicule du joker. J’avais égoïstement pas pensé que Na Ra aurait pu s’en retrouvée chamboulée également. Il y avait déjà eut le problème du mec de ce matin, puis les trois autres là… La journée n’avait pas été facile pour la cheerleader… Et je n’avais été jusqu’à présent qu’une moitié de soutient. Je comptais changer ça, je lui avais promis de ne pas la laisser seule une seule seconde durant cette journée et je comptais bien tenir ma promesse. Rester avec elle le plus longtemps possible, faire en sorte qu’elle oublie cette journée.

Lentement, elle prit ma main blessée dans la sienne, semblant examiner la plaie.

▬ « Il faudra faire attention pour pas que ça s’infecte. »

Je la regardais faire, longer la plaie avec son doigt. Je commençais à ressentir un peu de picotement sans que ce soit insupportable, l’adrénaline s’éliminant peu à peu de mon organisme surement. Puis je me mis à observer le visage de Na Ra. Sans vraiment y réfléchir, je me penchais doucement vers elle pour effleurer le haut de sa tête de mes lèvres, puis restant quelques secondes ainsi, je respirais son parfum.

▬ « Ce n’est pas grave si tu voix pas quand les gens mentent… »

Comment le savoir de toute manière ? Par peur des mensonges et des trahisons je m’étais moi-même éloigné de tous, n’était-ce pas une preuve que j’étais tout aussi incapable de voir le vrai du faux dans les paroles des autres ? Et parfois certain arrive à mentir avec une tel aisance que le deviner devient simplement impossible. Je prenais conscience que Na Ra devait avoir une réelle difficulté à discerner le vrai du faux, je pourrais essayer de l’y aider dans ma mesure du possible tout en sachant parfaitement qu’il y a toujours le risque de se tromper. La différence entre la jeune femme et moi était clair, elle prenait le parti de croire les gens lorsque je prenais celui de me méfier de tous. Quelque chose en moi me murmurait que c’était mon choix le mauvais, celui qui m’avait coupé du monde et avait causé mon isolement qui aurait très bien put me couter ma rencontre avec Na Ra…

▬ « Je te promets de ne jamais te mentir. »

Allez savoir pourquoi j’eus soudain l’envie de faire cette promesse. Comme une nécessité pour renforcer notre lien.

▬ « Et j’essayerai de te protéger des mensonges des autres… »

Je ne pouvais promettre à 100% d’en être capable mais je pouvais faire tout ce qui était en mon possible pour que ce soit le cas.

Le taxi ralenti lentement avant de se stopper dans la demeure de Na Ra. Contrairement aux deux dernières fois où j’étais venu, il était encore tôt pourtant je reconnu facilement les lieux. Payant le taxi, je descendu le premier pour aider Na Ra à en faire autant tout en gardant ma main dans la sienne. Une fois dehors, je l’emmenais vers la porte d’entré alors que le taxi repartait déjà. Arrivé à la porte, je me stoppais pour lui laisser le temps de faire le code tout en me tenant assez écarté de la porte au cas où Tipsy soit dans les parages.

▬ « Il y a quelqu’un chez toi aujourd’hui ? »





No one told me
I was going to find you
Unexpected
What you did to my heart ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Kim Na Ra
Queen & Cheer'
☆ Statut : Administratrice

☆ Messages : 3134
★ Points : 27536




MessageSujet: Re: Hate the way you lie   Sam 29 Oct - 12:45






I got the master key that can unlock your heart.
My masterpiece, us two together, like a perfect tag team.

You know we are destiny, a burning love, After this a so sweet whisper
A tingling kiss, so sweet. Boy, you're my favorite ♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Just Who I Am
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hate the way you lie   




Revenir en haut Aller en bas
 

Hate the way you lie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liar Liar  ::  :: Other } Tous les autres lieux-
Sauter vers: