Partagez | 
 

 Meeting for two boys in the Glee Club's room ~ [Feat Yong Woo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Just Who I Am
Invité




MessageSujet: Meeting for two boys in the Glee Club's room ~ [Feat Yong Woo]   Jeu 22 Sep - 16:09

Yong Woo & Hwan Jay ♥





Hahaha... Comme on le disait si bien, celui qui s'endore en classe, passe pour le retardataire... Eh oui, encore une fois, Hwan Jay n'avait pas pu dormir toute sa nuit et il s'était encore une fois endormi durant son cours de littérature. Bon, il faut avouer qu'avec sa maladie, il n'arrivait pas à soit dormir et passer une bonne nuit -dû à son insomnie- ou bien, il était trop fatigué, justement, pour bien dormir. Ça vous est déjà arrivé ? Eh bien, si vous avez trouver ça infernale pour votre unique fois, dites-vous que cela arrive très souvent au jeune brunet. Il n'était pas invincible... Même que s'il devait finir par tomber malade, là, ce serait une toute autre histoire. Tellement faible, il pourrait en mourir dès la première semaine du port du virus. Non, la vie du jeune homme n'était pas des plus plaisantes. Même que pour bien passer, il se mettait du fond de teint afin de pouvoir masquer les cernes sous ses yeux. Il buvait beaucoup de café pour tenter de se réveiller et être capable de passer la journée, mais malgré tout, il s'endormait... Comme présentement.

Ignorant totalement combien de temps il avait dormi, Jay releva la tête de sur ses bras, l'air épuisé. Il regarda autour de lui et fut surpris de voir que la classe était vide. Bon, même le prof n'avait pas pris la peine de le réveiller... À moins qu'il avait essayé et qu'il n'avait pas réussi à le sortir de son sommeil supposé réparateur ? Boaf, qu'est-ce que ça changerait au fond ? Jamais il ne pourrait savoir la vraie raison et puis, ça l'importait peu. Au moins, il avait put dormir un peu et il pourrait passer le restant de la soirée un peu plus en forme. En plus, il devait retrouver le groupe du Glee Club afin de revoir quelques trucs... Mais ce qu'il ignorait, c'est qu'il venait de loupé une bonne partie de la réunion.. Eh merde, on allait lui arracher la tête ! C'était certain à 100%
S'étirant sur sa chaise, le jeune coréen se releva et pris son sac à dos. Il regarda l'horloge et lâcha un profond soupir. Eh merde... Il quitta donc la classe en trombe, parcourant le couloir à la course. Non ! Il ne pouvait pas avoir loupé cette réunion !! Des plans qu'on le sorte du club et s'il se fait jeter dehors, il ne pourrait pas atteindre son rêve ! C'était injuste ! Pourquoi avait-il cette fichue maladie aussi pour lui pourrir la vie ? Traversant le couloir, il croisa un des membres du Glee Club, dont il ne connaissait pas le nom encore. Il l'arrêta et se renseigna auprès de lui pour savoir ce qu'il avait manqué. Mais à sa grande surprise, le garçon en face de lui éclata de rire. Offusqué, Jay se demanda ce qu'il y avait de drôle à ça.

- Tu n'as rien manqué, la réunion est seulement lundi prochain...

Génial... Là, il venait de passer pour un con... Il ricana timidement et remercia le garçon en s'inclinant respectueusement. Il s'éloigna dans le couloir en marchant rapidement. Bon... Que pouvait-il faire à présent ? Il n'avait pas cette réunion, finalement... Il se rendit tout de même vers le couloir qui menait à la classe de répétition du Glee Club et se décida de s'y arrêter. Bon, il pourrait toujours se trouver un passe-temps dans cette pièce, comme s'entraîner pour son rap ou quelque chose du genre. Il mis donc les deux pieds dans la pièce et quelle fut la surprise de voir un de ses collègues dans la pièce. Il voulu faire demi tour, mais le garçon le remarqua. Jay fit donc un sourire et s'approcha.

- Hey ! Salut ! Toi aussi tu as cru qu'il y avait une réunion aujourd'hui ? dit-il pour casser un peu son entrée.

Bon, c'était peut-être pas la meilleure des choses, mais à quoi bon...C'était l'unique pensée qui lui avait traversé l'esprit. Et puis bon ! Il était encore dans son sommeil d'un peu plus tôt...

- J'ai envie de travailler sur une composition. Tu crois que tu pourrais m'aider ? J'ai cru comprendre que tu étais doué sur ce domaine...

Ce n'était pas la première fois qu'il se côtoyait, mais auparavant, s'il se souvenait bien, ils n'avaient pas travaillé sur un morceau ensemble. Donc, pourquoi pas maintenant.

- À moins que tu sois bien occupé, je ne te dérangerai pas plus longtemps...

Eh non, le brunet n'aimait pas déranger les autres s'il n'avait pas affaire là. Et puis, il ignorait totalement comment s'occuper pour la soirée, comme la nouvelle de la réunion qui avait lieu le lundi avait fait échoué ses plans. Il regarda son compagnon et faible sourire aux lèvres. Putain qu'il détestait être autant fatigué... Jay se tira une chaise et regarda autour d'eux. Bon, il avait besoin d'une petite pause en ce moment. Yong Woo semblait préoccuper sur un truc, donc il ne remarquerait certainement pas sa soudaine baisse d'énergie...

- Ça fait longtemps que tu es ici ? Enfin... Je voulais dire être dans la salle...?

Eh oui, voilà de quoi il avait l'air lorsqu'il ne savait pas comment engager une conversation intéressante pour attirer l'attention du garçon. Bon, ce devait être son cerveau fatigué qui lui faisait dire ces imbécilités. Jay se mordilla la lèvre inférieure et détourna le regard, s'excusant auprès de son compagnon. Il avait envie de travailler dans cette salle, mais il ignorait totalement sur quoi. Surtout si Yong Woo travaillait déjà sur un truc, il n'était pas pour le déranger...
Alors, pour le plaisir et pour patienter un peu, il se mis à chanter -dans un murmure- un passage de sa chanson favorite avant d'improviser des paroles, les modifiants en mettant un son de rap. Oui, il avait la voix assez grave, ce n'était donc pas pour rien qu'il désirait devenir un grand rappeur plus tard. Tout en rappant, il regardait autour de lui, tapant du pied faiblement pour se mettre un rythme imaginaire. Ah... l'art de savoir se trouver un passe-temps.. N'importe quoi !
Il observa tout ce qu'il y avait autour de lui. Cela faisait longtemps qu'il voyait cette pièce, mais elle était toujours aussi splendide. Il y avait une scène, tout au fond, lors des répétitions, ainsi que des chaises installés en avant. Il y avait même un piano pas trop loin, au cas où on devait s'en servir pour une chanson quelconque, qui demandait de la douceur. La pièce était qu'en même large, pouvant y rentrer une centaine de personne, minimum, peut-être ? Il ignorait les mesures exactes et il y allait selon une estimation. Son regard se posa sur le jeune homme présent dans la pièce avec lui, mais n'osa pas ouvrir la bouche pour une énième fois. Des plans pour l'énerver, chose dont Jay ne souhaitait pas vraiment....



Revenir en haut Aller en bas


Just Who I Am
Invité




MessageSujet: Re: Meeting for two boys in the Glee Club's room ~ [Feat Yong Woo]   Ven 23 Sep - 7:07

" Meeting for two boys in the Glee Club's room."

Choi Hwan Jay & Lee Yong Woo

C’était peut être une chose totalement effroyable à dire mais à l’heure actuelle sa vie lui avait jamais semblé aussi ennuyante qu’en ce moment… Cela faisait pas mal de temps qu’il n’avait pas eu à faire un tel effroyable constat sur sa vie personnelle et privée et c’était véritablement irritant. Bien entendu, personne ne pouvait supposer à quel point il s’ennuyait ferme désormais dans cette école. Il mentirait s’il n’avouait pas que ce pessimisme de sa part était le résultat d’une certaine frustration de sa part. Après tout, durant cet été, il avait travaillé bec et ongle sur la composition de ce petit rappeur, qui oui l’attirait profondément, éveillant en lui une facette créative de sa personnalité. Seulement depuis cette rencontre dans les locaux des studios de son père, il n’avait plus eu aucune nouvelle de sa part, si ce n’est qu’il avait aimé le morceau, qu’il voulait l’utiliser pour son groupe. Bien entendu, on ne pouvait point omettre le fait qu’il avait tenté de le trouver dans le même coin de la vie dans lequel il l’avait découvert en compagnie de certains de ses camarades de classe, mais ses recherches avaient été vaines. Disparu de la circulation comme s’il n’avait jamais existait et que cette rencontre vraiment captivante n’avait été que le fruit sadique de son esprit en manque cruellement de divertissant.

Oui, c’était vraiment nul à chier. Tout le monde dans cette école semblait vouloir rester des frêles et d’innocents petits anges à qui on donnerait le bon dieu sans confession…et même ceux qui semblaient être des bêtes cruels se trouvaient être aussi doux que des agneaux… A croire qu’ils se trouvaient dans une école religieuse ou le bécotage était totalement prohibé. Il lui arrivait alors parfois d’avoir envie de secouer un peu ces camarades, de leur crier : « Oh bouge un peu tes fesses et profite un peu de ton adolescence au lieu d’être si doux qu’un agneau… ». Seulement il ne le faisait pas. Pourquoi ? Aucune idée, un peu comme s’il avait l’impression que cela serait une bataille perdue. En y pensant, il comprenait parfaitement pourquoi cette GG avait préféré se dorer la pilule que de se concentrer aux potins… pour cause… il n’y en avait pas un, le moindre… Arg qu’est ce qui les énervait ses petits coréens si propres sur eux même.

Oh bien entendu, il disait cela mais lui-même était l’un de ces agneaux et pour cause, il n’avait touché personne si ce n’est les lèvres délicatement pulpeuses de ce rappeur qui occupait encore ses pensées. Il s’était tellement éclaté à le séduire, à le taquiner, le poussant dans ses derniers retranchements que désormais il s’en voulait à crever d’avoir voulu jouer avec lui au lieu de profiter pleinement d’une nuit torride dans les draps de soie d’une chambre d’hôtel. En manque ? Assurément, il n’avait pas couché avec un homme ou une femme depuis des lustres et à vrai dire, bien que ce besoin fût nécessaire pour lui, il avait préféré attendre de bruler de passion pour cet idiot. Un idiot qu’il désirait désormais oublier mais qui occupait ses pensées, à défaut de trouver un concourant à sa hauteur.

Ouais alors autant qu’il se concentre à son art, la tâche qu’il lui avait été confié que de tenter de trouver une quelconque consolation dans les bras d’un autre être. Non, il n’y avait vraiment que sa muse qui était fidèle avec lui, qui parvenait toujours à lui faire éprouvait de tout frison à son contact. Si la musique était un être humain, il aurait tout fait pour se l’approprier, la gardait rien que pour lui, s’enivrant de tout le bien être et la passion que celle-ci éveillait en lui. Il avait tellement vibré sous les sons mélodieux que les instruments produisaient, avait passé la plupart de sa vie à vivre pour elle, que savoir qu’il ne pourrait plus jamais prendre son pied en pianotant sur un piano tel que celui qui se trouvait face à lui, le rendait dingue… Pourtant cela faisait désormais presque 3 ans qu’il avait perdu l’usage de cette main qui n’était résolument capable que de bouger très faiblement et cela lui donnait envie de se frapper, de faire quelque chose pour qu’il puisse être en mesure de reprendre la pratique de son art.

Après tout qu’était ce, un musicien s’il n’avait pas la possibilité de jouer ? Rien, un simple déchet voila ce qu’il était… Il avait été un des plus grands espoirs de la musique classique, avait raflé tant de prix, de titres d’excellence qui n’avaient plus aucune valeur désormais qu’il était handicapé. Fermant les yeux alors qu’il serrait son unique main valide sur elle-même, il tenta de reprendre ses esprits. Non, il ne devait nullement laisser l’amertume prendre le dessus dans son esprit, il fallait qu’il soit fort. N’était-ce pas lui qui avait dit que ce qui ne tuait pas, nous rendait plus fort ? Bien entendu, il n’avait pas été le premier à le dire mais il l’avait dit pour rassurer ses proches, ses amis. Il fallait donc qu’il passe au dessus de cela mais c’était dur alors que rien ne semblait changer. S’asseyant sur une chaise qui trainait présentement dans le local du club, vide, il pencha la tête en arrière pour tenter de reprendre du poil de la tête. Que dirait Hailey, si elle se trouvait présentement face à lui ? Souriant à cette idée, il se mit même à rire en songeant à la connerie que celle-ci lui aurait sortie. Ouais, il voyait bien une connerie du genre : « Et si au lieu de bouder dans ton coin, on faisait un pari, je suis sure que t’es même pas en forme pour te pécho un mec…loser… » Tirant même la langue pour le défiait.

C’était peut être totalement con mais ça l’aurait fait trop trippé de l’entendre lui dire ça. Il se souvenait qu’il avait toujours tendance à vouloir ajouter qu’il s’était déjà tapé son jumeau et qu’il pourrait sans doute le refaire s’il n’avait personne sous la main. Salaud ? Dit ainsi, c’est l’impression que cela aurait donné, seulement c’était juste un délire pour eux. La séduction, le sexe, c’était résolument un vice délicieux pour deux passionnés par la vie tel qu’eux. Ils prenaient la vie comme elle venait, sans chercher à se prendre la tête. Si on lui plaisait, il embrassait la personne et si celle-ci était également tentée, il ne crachait pas sur une partie de jambe en l’air. Tout être humain digne de ce nom cherchait envers et contre tout à vivre passionnément sa vie, à ressentir autre chose que cette monotonie dans la vie qui n’apportait qu’un sentiment d’exaspération. Oui, il voulait s’amuser, rire des réactions adorables et intéressantes des autres, trouver un moyen comme un autre de lutter contre cet ennui quasi mortel qu’était sa vie depuis quelques mois qu’il se trouvait ici. Il voulait se sentir vivant, merde !

Se relevant tel un zombie de la chaise sur laquelle il se tenait, animé par une envie monstre de composer un morceau dont les notes étaient résolument en train de raisonner dans son esprit, il se dirigea vers le cassier où ils rangeaient des partitions vierges et des crayons pour en prendre quelques unes et s’installant sur le seul bureau qui se tenait dans le grand auditorium, qu’était leur salle de répétition et de représentation. Laissant son crayon venir noircir les pages si immaculées qui étaient désormais les victimes de sa ô grande inspiration, il se ferma totalement à tout élément extérieur pour commencer les premières notes de sa nouvelle composition. S’il en avait eu la possibilité, sans doute aurait-il joué de l’instrument qu’il avait à l’esprit, seulement ce n’était pas le cas et heureusement pour lui qu’il avait une bonne mémoire auditive pour être en mesure de jouer de tête le morceau. Après tout rien de bien difficile pour un artiste, un génie tel que lui.

Plongé dans son composition, il se contenta seulement de relever le nez lorsqu’il vit, l’un de ses collègues de la troupe faire son apparition dans l’auditorium. Prenant le temps de le saluer de la tête sans même prendre pleinement conscience de qui c’était réellement, il se concentra de nouveau sur son morceau sans un mot. Ecrivant de nouvelles notes sur le papier qui commençait peu à peu à prendre forme malgré quelques ratures de sa part et traces de gomme, il entendit alors la voix de celui-ci résonner en fond dans son esprit. Rien qu’en entendant sa voix, il savait de qui il s’agissait et un fin sourire narquois s’afficha sur ces lèvres alors qu’il continuait d’écrire ce morceau qui raisonnait en lui. Le voyant du coin de l’œil venir à sa rencontre, il posa son crayon sur la table alors qu’il l’écoutait. Il avait envie de travailler sur une composition et il souhaitait qu’il aide, supposant qu’il était doué dans ce domaine.

Ce mec était en train de le chercher ou quoi ? Il supposait qu’il était doué ? Souriant d’un air sarcastique à ses mots, il releva son regard transperçant sur les traits du jeune homme en murmurant.

« Tu as cru ? Seulement supposer que je suis doué ? Tu es bien loin du compte, mon pote… Je suis le meilleur, c’est clair ? Eh ouais, t’as devant toi le futur plus grand compositeur de notre génération, ok ? »

Piqué à vif, il devait reconnaitre qu’il l’était. Imaginez qu’on puisse seulement supposer ses talents de composition qui était son art, lui donnait des frisons d’horreur et une envie folle de lui prouver totalement le contraire… Oui, c’était aussi agaçant qu’une future proie qui doutait de ses talents d’amant passionné. Bien que ces paroles étaient emprunts d’un certain sarcasme et orgueil de sa part, il les avait dit dans un ton limite comique avec ce sourire au coin qui ne semblait nullement disparaitre. Se plongeant dans sa composition en reprenant son crayon, il griffonna de nouvelles notes sur sa partition alors que le jeune homme semblait prendre une chaise pour venir auprès de lui, il se concentra de nouveau tout simplement. Bien entendu, il avait remarqué le ton quelque peu blême de la peau du jeune homme mais bien trop préoccuper par son morceau, il n’avait nullement l’intention de chercher plus loin alors que celui-ci lui demandait si cela faisait longtemps qu’il était ici, ou du moins voulait-il dire dans la salle.

« Je ne sais pas…depuis la fin des cours, je devais parler à Jin Ah d’une modification que j’avais faite à un morceau qu’elle voulait interpréter. » S’était-il seulement contenter de répondre, continuant sur sa lancée alors que son compagnon de la troupe commençait à murmurer les paroles d’un morceau qu’il connaissait.

Seulement plus il avançait dans son morceau, plus il le voyait improviser ses propres paroles en suivant le tempo qu’il avait recrée avec ses pieds. Se concentra sur celle-ci, il haussa légèrement un sourcil et le laissa poursuivre pour juger la qualité de celle-ci en silence. Faisant mime de continuer son propre morceau, il attendit qu’il ait finit son morceau pour reposer son crayon sur sa table et relever son regard vers lui. Le détaillant avec un air amusé et limite sarcastique, il lança en le défiant du regard.

« Ce n’est pas trop mal ce que tu viens d’improviser… je dois bien reconnaitre. Ça te tente de m’aider à composer et écrire les paroles du morceau sur lequel je travaille ? Attention, je te préviens c’est une chanson originale donc tu penses avoir assez cran pour un truc du genre ? »

Ouais, il était en train de le provoquer mais ce qu’il voulait surtout savoir c’était s’il avait assez de cran, de courage de se lancer dans cette aventure et surtout il désirait découvrir ce qu’il cachait au fond de ses tripes.



Revenir en haut Aller en bas
 

Meeting for two boys in the Glee Club's room ~ [Feat Yong Woo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liar Liar  ::  :: Les bons souvenirs-
Sauter vers: