Partagez | 
 

 You're lucky, my dear! I'm here for you ... | PV MJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Just Who I Am
Invité




MessageSujet: You're lucky, my dear! I'm here for you ... | PV MJ    Dim 26 Déc - 4:27

Young Hee en ce moment était vraiment différente de ce qu’elle avait pu être auparavant. Il faut dire qu’énormément d’événements avaient fait qu’elle ne savait au fond plus vraiment qui elle était, bien qu’elle se refusait à cet idée. L’idée d’être dépendante des autres lui était insupportable, elle qui se disait si indépendante et pourtant c’était bel et bien le cas désormais. Elle n’était qu’une âme à la dérive, incapable de bien définir qui elle était. Il y a encore quelques mois, elle savait qui elle était, savait ce qu’elle comptait faire de sa vie, semblait lucide sur le moindre détail de sa vie. Désormais toute cette assurance avait disparue, incapable de savoir très bien dans quelle direction elle se dirigeait. Elle avait perdu sa meilleure amie, la personne à qui elle tenait le plus au monde, après son père. Avec elle, un côté de sa personnalité androgyne s’était au fil du temps développé pour devenir un amour réel et sincère, bien que celui-ci soit interdit. Désirer sa meilleure amie, une personne de son propre sexe malgré qu’on se dit être un garçon manqué, il n’y avait vraiment pas pire que ce genre de situation. Elle n’était pas pitoyable cependant, elle savait camoufler ses sentiments et avait tendance à jeter son dévolu sur d’autres jeunes filles qui ne se refusaient pas à elle mais ses sentiments étaient bel et bien là et ils semblaient devenir de plus en plus cruels pour elle. Surtout lorsque le sujet de ses tourments avait décidé de couper les bonds à la suite d’un triste événement qui la privait depuis désormais six mois de cette personne. Cependant comme si ça ne suffisait pas à la rendre totalement perdue, elle avait également perdue peu de mois après l’élément moteur de sa vie, celui qui faisait que sa vie était en parfait équilibre : son père. Ce jour là, elle avait vu tout son monde s’écrouler incapable désormais de définir des objectifs à suivre pour continuer d’avancer. Elle ne pouvait s’empêcher d’être furieuse contre elle-même, d’être plongée dans cet état de confusion, incapable de reprendre totalement le contrôle de sa vie, de redevenir celle qu’elle avait été auparavant. Elle n’y arrivait plus alors elle était constamment en colère, avait besoin d’évacuer cette frustration sur quiconque qui venait à sa rencontre lorsqu’elle ne s’était pas encore défoulée dans l’un des clubs de sport auxquels elle appartenait qui étaient devenus le point central de son équilibre.

Pourtant aux yeux des gens, rien n’avait changé, elle se montrait toujours autant enjouée avec ses amis, elle tachait toujours de faire paraitre son mal être pour une impression et pourtant, oui la Young Hee qui s’éveillait désormais avait du mal à répondre aux critères de l’ancienne Young Hee. D’ailleurs qu’aurait dit l’ancienne Young Hee si elle voyait dans quelle tenue elle s’avait revêtue ? Surement qu’elle aurait trouvé la scène des plus comique voir digne d’un monde parallèle. Elle en jupe pour se rendre à une soirée mondaine, et surtout pas n’importe laquelle : celle du mariage des deux grandes fortunes de la ville pour ne pas dire du pays. Une chose qui ne serait même pas venue à l’esprit de l’ancienne Young Hee et pourtant, elle était bel et bien en train de se préparer pour ce genre de soirée. Non, le ciel ne lui tombait pas sur la tête ou du moins c’était ce qu’elle pensait. Pour être plus exacte, elle s’était étonnamment et d’une façon bien amusante liée d’amitié avec la fameuse queen « Mee Joo », une chose qu’elle ne se saurait jamais cru capable d’ailleurs.

Mee Joo était définitivement son opposé, un peu comme Na Yung soit dit en passant, pourtant bien qu’elle ait le même âge et qu’elles fréquentaient les mêmes écoles, elles ne s’étaient jusqu’alors jamais vraiment adressées la parole. Bien entendu Young Hee savait parfaitement qui était MJ mais ce qui avait était vraiment l’élément déclencheur dans cette histoire, c’est que MJ ne se souvenait pas d’elle. Et à vrai dire, à ce moment là, elle avait l’impression que la vrai Young Hee avait fait de nouveau son apparition, incapable de ne pas taquiner la jeune fille à ce sujet. Elle avait donc joué le jeu, avait fait semblant d’être une nouvelle dans l’école, s’amusant de voir comment elle pouvait manipuler la jeune femme. Bien entendu, ce jeu n’avait eu que pour but de passer le temps, sachant pertinemment de source sure que MJ était aussi frivole qu’un papillon s’attachant pas aux gens en général à part quelques exceptions telles que KH, sa meilleure amie, bien qu’une guerre froide semblait s’être déclarée entre les deux tenantes du titre. Elle imaginait parfaitement que le lendemain, celle-ci ne se souviendrait pas de lui avoir parlé et pourtant se fut totalement le contraire. Lorsqu’elle l’avait vu elle l’avait salué et était venue lui parler, chose qui l’avait grandement étonné et honnête comme elle l’était, elle n’avait pas pu taire plus longtemps la vérité en lui disant qu’elle n’était pas une nouvelle mais bel et bien une habituée de cette école. Ce qui avait rendu triste la jeune fille et par la même occasion Young Hee qui s’était sentie coupable pour la première fois depuis bien longtemps. C’est ainsi qu’elles s’étaient excusées mutuellement et était désormais « amies » bien que le qualificatif était un peu poussé vu qu’elles se connaissaient réellement depuis peu. Mais à vrai dire, Young Hee appréciait la jeune femme en question, avait été touchée par ses larmes et trouvait sa bonne humeur communicative. Enfin bref, en un mois, c’était elle qui parvenait le plus à tirer de vrai rire à Young Hee, bien qu’au fond le problème de la jeune fille était toujours présent.

Et c’était ainsi qu’elle s’était retrouvée invitée au mariage de la mère de son amie. En temps normal, elle aurait surement trouvé pleins d’excuses pour ne pas y aller comme elle avait apprise à le faire depuis le temps qu’elle ne se rendait plus aux soirées avec ses parents mais cette fois ci, elle n’avait pas eu le cœur à le faire alors que la jeune fille semblait si enthousiaste de la voir là bas. Un point pour MJ, aucun pour elle. D’ailleurs cette idée d’aller à ce mariage, n’avait pas étonné qu’elle-même, sa mère avait failli s’étouffer lorsqu’elle avait dit qu’elle l’accompagnerait alors que son grand père et sa grand-mère lui demandait si elle allait bien. Oui, il fallait bien avouer que c’était fort étonnant de sa part mais pas déplaisant. C’était donc pour cette raison, qu’elle se tenait désormais devant son miroir, habillée en jupe droite d’un de ses créateurs préférés qui allait surement refaire sortir le côté provocation et décalée de la jeune fille parmi les robes des autres convives mais au moins elle était en jupe comme toute digne fille de son âge. Pourtant pour rien au monde même en fille, elle ne voudrait ressembler aux autres alors pour sortir du lot, elle avait choisit des couleurs neutre comme le noir et le blanc. Ainsi elle était persuadée qu’elle n’allait surement pas passée inaperçue surtout qu’elle ne comptait pas vraiment y aller en escarpin. D’ailleurs elle opta pour ses bottines en cuir noir et après un vif coup de brosse pour maitriser sa chevelure et un léger coup de maquillage, elle descendit retrouver sa mère et toute deux partirent en limousine jusqu’à la soirée organisée par le nouveau couple huppé marié.

Comme à ses habitudes, elle laissa sa mère sortir en première pour répondre aux questions des journalistes qui avait fait le déplacement jusqu’à la salle de réception pour couvrir l’événement tandis que celle-ci avançait vers la porte d’entrée, en répondant comme à ses habitudes avec un sourire parfait et maitrisé. Young Hee quant à elle attendit simplement que sa mère est avancée avec la horde de journaliste pour sortir à son tour de la limousine. Elle avait prise cette habitude lorsqu’elle était enfant et qu’elle méprisait ces sortes de vautours. Enfin bref, elle ne voulait pas avoir à faire avec eux. En rajustant sa jupe, elle sortit de la limousine et se rendit à l’entrée en faisant comme si elle ne voyait pas les regards étonnés que lui lançaient les personnes présentes et tendit son invitation à la réceptionniste qui la laissant rentrer en lui souhaitant une bonne soirée.

A peine rentrée, elle se doutait déjà que la soirée allait avoir raison d’elle. Beaucoup trop de chichis selon elle avec toute cette crème de la haute société dont elle faisait partie. D’ailleurs allait-elle rester longtemps ? Elle n’en savait fichtrement rien, elle était seulement venue pour faire plaisir à MJ, uniquement pour ça. Elle avait tellement horreur de ce genre de soirée, qu’elle ne pu s’empêcher de prendre une flute de champagne au passage que lui proposait un serveur alors qu’elle faisait le maximum pour rencontrer le moins de personne possible, ne voulant pas être obligée d’aller les saluer. Jouer les hypocrites, ce n’était pas son genre mais en tant que digne fille d’un général et d’une politicienne, elle savait que malheureusement, la société actuelle ne marchait qu’à ce mot à la bouche. Au fond tout était question de l’image qu’on rejetait de nous même et elle se pliait à celle-ci, mais il ne fallait pas compter sur elle pour faire trop de zèle en tout cas. C’est ainsi qu’elle arriva avec difficulté, jusqu’à un coin plutôt isolé où elle se cala contre le mur pour admirer et observer le comportement de chacun des convives. La seule distraction qu’elle pouvait trouver lors de ses endormants cocktails. Allait après tout, si elle regardait bien, peut être qu’elle trouvera de quoi se mettre sous la dent et à communiquer à GG. Enfin en espérant que ce n’était pas un de ses amis dont il était question, elle n’était pas non plus cruelle et mesquine à ce point. Et surtout est-ce MJ allait la remarquer parmi cette horde d’invité, elle était assez sceptique mais bon au moins de là ou elle se trouvait, elle était certaine qu’elle pourrait boire et manger à l’œil tout en s’amusant à faire le guet, c’était pas trop mal comme situation, non ?

Tenue : 01.02.03



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Just Who I Am
Cho Hae Na
Queen & Cheer'
☆ Statut : Fondatrice

☆ Messages : 691
★ Points : 1181




MessageSujet: Re: You're lucky, my dear! I'm here for you ... | PV MJ    Dim 9 Jan - 7:02

Mariage, vous avez bien dit mariage ?

J’aurais dû me douter ce jour là quand ma mère m’a demandé de venir la rejoindre avec Chul Hei au salon que quelque chose était différent. Mais elle changeait tellement vite d’humeur que je ne faisais plus réellement attention, j’aurais pourtant bien dû remarquer son ton plus guilleret qu’à l’accoutumé, sa voix chantante et surtout ce soupçons d’excitation. Mais non, plongé dans mes problèmes, je n’avais rien vu venir. C’est en apercevant le père de Ho Joo dans le hall du grand appartement que je compris que quelque chose n’était pas « normal ». Ma mère nous fit nous assoir – mon frère et moi – dans le divan blanc surplombant la grande baie vitré donnant directement sur le quartier le plus chic de la capitale avant de se tourner vers M. Song. Je l’entendis vaguement murmurer un « On devrait peut-être attendre Ho Joo ? » mais l’homme fit un signe de tête négatif en prenant la main de ma mère… Ce geste m’intrigua. Ce n’était pas nouveau que ma mère connaisse le père de Ho Joo mais ce genre de proximité ne me laisser présager rien de bon.

« J’aurais souhaité que Ho Joo soit là avant de vous apprendre la nouvelle mais il a eut un empêchement… »

Je souris intérieurement en me demandant quelle pouvait bien être le nom de cet « empêchement ». Connaissant Ho Joo ça ne serait pas étonnant qu’il ait fourni une mauvaise excuse à son père pour ne pas avoir à le voir… Cette histoire commençait à me déplaire de plus en plus, en quoi Ho Joo aurait dû être là ?

Et puis il eut cette phrase qui sonna le commencement de tout…

« Nous allons nous marier. »

Je savais bien que ma mère avait des aventures avec des hommes et qu’un jour elle trouverait surement l’homme assez riche pour qu’elle lui mette la corde au coup… Mais le père de Ho Joo ? Par pitié… Le problème n’était pas lui mais bien qu’il s’agisse du père d’un de mes amis d’enfance… C’était étrange. Et puis ce n’était pas n’importe quel ami mais Ho Joo. Celui avec qui j’avais toujours eux cette relation d’amitié conflictuelle n’arrivant pas à nous entendre plus de dix minutes avant de nous crier dessus allait devenir mon frère ? Laissez-moi rire ! Et pourtant, j’avais beau eut attendre qu’on m’annonce que tout ça n’était qu’une simple et très mauvaise blague, ça n’avait pas été le cas. Au contraire ! Jour après jour ma mère enchainait les interviews sur ce « si soudain » mariage. Nous obligeant par la même occasion à faire des photos de « famille »…

Mais le pire était certainement qu’elle souhaite qu’on aménage tous chez M. Song. Je ne pouvais pas m’imaginer quitter cette appartement, même si on ne pouvait pas dire que j’y avais vécu des montagnes d’évènement heureux, c’était ici que j’avais les derniers souvenir avec mon père. De précieux souvenir qu’il m’avait été si difficile de me faire revenir ses deux dernières années. Je ne voulais pas déménager. Mais ma mère eut la « bonne » idée de simplement remettre cette question à plus tard, se concentrant uniquement sur la cérémonie de mariage et pour une fois, j’en étais forte heureuse de cette décision qu’elle avait prit.

Pour la première fois depuis mon retour du Japon, j’eus à nouveau droit au feu des projecteurs… Paparazzi nous attendant à la sorti de l’appartement pour nous demander à Chul Hei et moi-même « Que pensez-vous du remariage de votre mère ? ». Notre réponse prémâchée par notre mère et ses attachés de presse « Nous en sommes très heureux. ». Pur mensonge. Mais bon, pas besoin de scandale dans la presse, je partageais ce point de vu de ma mère, je n’avais aucune envie de me voir en pleine couverture « La fille Kang désapprouve le mariage de sa mère »… Non merci, j’avais déjà assez bien de mes propres problèmes qui ne faisaient que grandir…

Car qui disait mariage, disait invité. Ma mère m’avait donné la liberté d’inviter individuellement certaines personnes de l’école, personnes qui pouvait de toute manière être invité via leur parent mais dont une invitation « privé » pourrait d’avantage inciter à venir. Je ne m’étais pas réellement très compliquée la vie à la faire, invitant toutes les personnes que je connaissais de près ou de loin comme toutes les cheerleaders. Cependant il y avait un nom que j’avais omis. Ce nom, celui de ma « meilleure » amie si je peux encore dire. Kyong Hee. C’était certainement maladroit mais avec notre dernière rencontre et la façon dont ça s’était finie, je n’avais pas envie, je n’étais pas encore prête à la revoir… Je ne savais toujours pas quoi lui dire ni comment réagir en face d’elle. Alors je l’avais simplement pas invitée… Et jamais oublié quel genre de « scandale » gossipien cela pouvait engendrer… Mais était-ce ma faute si Ho Joo n’avait pas daigné bon la mettre lui non plus sr sa liste d’invité ?

C’est donc un nœud au ventre de la croire tout de même – profitant de l’invitation de sa mère – que j’étais monté dans la limousine m’emmenant Chul Hei et moi à la cérémonie organisé après le mariage. Ma mère était officiellement devenu une Song un peu plus tôt, j’y avais ainsi revue Ho Joo depuis bientôt deux ans sans pour autant lui dire un mot. Trop de personne autour de nous, trop peu de temps, au final on n’avait même pas discuté de tout ça.

La limousine arrivée, je ne fus pas surprise de me retrouver devant un flot de journaliste et leur appareil photo. Je pris le temps de poser devant eux pendant quelques minutes, d’abords avec Chul Hei puis seule. C’était amusant de voir que ça je ne l’avais pas oublié. Prendre la pose, sourire devant les flashs, avant de marcher assurément sur le tapis rouge et d’entrer fière et sûre d’elle dans une salle bondé d’invité dont je n’avais pas envie – à la grande majorité – de voir les visages. Ces hommes et ses femmes m’abordant pour me féliciter pour le mariage de ma mère, pour me demander comment se passait mon retour à Séoul, pour simplement être vu avec la fille Kang… Porter mon nom n’était pas simplement être riche et étrangement célèbre, c’était aussi devoir paraitre toujours polie avec les autres, toujours agréables pour ne pas entacher la réputation de ma mère. Une pensé nostalgique pour cette ancienne MJ qui s’en contrebalancer de toutes ces cérémonies me vient en tête… Mais je savais comment avait finit cette MJ, et je ne le voulais plus.

Mon regard parcouru la foule à la recherche d’une personne. La personne, certainement – exceptions faites de Jae Yung – que j’avais invité avec la véritable envie de la voir. Cette personne avec qui j’avais passé toutes mes années à Yu Gwan Sun sans même la voir ni la connaitre était devenu vraiment importante à présent pour moi. Je me frayais un chemin entre les invités ne cessant de me faire arrêter par l’un ou pas l’autre quand je l’aperçue adossée à un mur. Un sourire se dessina à ce moment là sur mon visage en voyant que oui, elle était bel et bien venue. M’excusant auprès de l’invité qui venait de m’accoster je me dirigeais aussi vite que je pus directement vers elle, arrivant limite essoufflée devant elle.

« Young Hee ! Tu es venue ! Je suis si contente ! »

Mon sourire s’élargie quand je m’avançais vers elle pour la prendre dans mes bras, trop heureuse de voir un visage amical pour ne pas l’exprimée. J’avais toujours eus cette tendance à franchir les barrières des autres personnes, n’hésitant pas à contrer toutes les formules de politesse et de décence coréenne. Je ne pensais pas à mal, en réalité dans ses moments là, je me contentais d’exprimer mes sentiments par des gestes sans réellement chercher à y réfléchir. Quand on apprenait à me connaitre, on appelait ça simplement de la spontanéité, quand on ne me connaissait pas, on qualifiait ça de sans gêne.

Je défis mon étreinte de mon amie pour mieux la regarder, tout en gardant le contact en prenant ses mains. Il me semblait que c’était la première fois que je la voyais en jupe, étant toujours vêtue de l’uniforme masculin au lycée. Je l’admirais encore quelques instant avant de laisser échapper très plus naturellement.

« Ca te vas super bien les jupes !! Tu es super jolie ! »

Sa présence était réellement un soulagement. J’étais du genre à m’attacher très facilement, aussi facilement que je me détachais des gens en fait. Je le savais, tout le monde le savais, GG le clamait bien assez fort. Mais Young Hee, c’était un peu différent, car elle m’apportait un sentiment de bien être. Avec elle, j’avais envie d’être la MJ joyeuse et heureuse, spontanée et naïve, enfantine et innocente. Alors la voir là ce soir, j’en étais réellement heureuse, si bien que je sentais cette boule de stresse se desserrer.

tenue : 01 02 03 04 05 06





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

You're lucky, my dear! I'm here for you ... | PV MJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liar Liar  ::  :: Les bons souvenirs-
Sauter vers: