Partagez | 
 

 I just want you to be safe | Na Ra ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar

Just Who I Am
Kim Na Ra
Queen & Cheer'
☆ Statut : Administratrice

☆ Messages : 3134
★ Points : 27536




MessageSujet: Re: I just want you to be safe | Na Ra ♥   Lun 7 Fév - 14:42

Na Ra se surprit à observer avec délice les changements faciales de Dong Woo... Un sourire, puis un froncement de sourcils, suivit d'un nouveau sourire rassurant. Son visage changeait si vite, ça en était presque passionnant. Elle aimai ça, elle avait toujours apprécié quand les gens usaient d'une forte expressivité, ça rendait les choses plus simple. Pour elle qui avait du mal à discerner le faux du vrai, voir même simplement à concevoir qu'on puisse lui mentir, c'était comme une certitude, elle pouvait voir sil les paroles étaient en concordances avec les expressions des visages. Mais sa capacité à chercher le mensonge s'arrêtait là et elle avait vu plus d'une fois qu'en fait il y avait des gens capable de mentir sans se trahir.
Mais les réactions de Dong Woo étaient rapides et lui semblaient vrai. Et quand bien même ça n'aurait pas été le cas, elle aurait tout de même souhaité croire chaque mot qui sortirait de ses lèvres.

« Tu ne m’embêtes pas Na Ra. »

Gentil. Ce n'était pas la première fois que ce mot lui venait à l'esprit, mais elle ne pouvait que rester surprise devant sa gentillesse. Ce n'était pas possible en soit que ça n'embête pas quelqu'un d'aider une autre personne mais avec lui, à force de l'entendre le dire, elle allait finir par réellement croire qu'il n'était pas dérangé par le fait qu'elle est besoin d'aide. Ou peut-être qu'il avait trouvé une autre façon de voir les choses, qui rendait la tâche moins difficile ? Comme... Non elle n'avait pas d'idée, ne trouvant absolument pas ce qu'il pouvait avoir à gagner à l'aider. C'était étrange qu'il l'aide sans contre-partie. Mais c'était agréablement rassurant.Peut-être qu'il existant quand même des gens capable de l'aider, de ne pas estimer que son existence ou non ne faisait pas de différence.
Le voir nier à nouveau d'un mouvement de tête termina de la persuader. Non, Dong Woo n'était pas un menteur et même si elle ne comprenait pas ses raisons, ce qu'il disait et faisait n'en restait pas moins sincère. Elle hocha brièvement de la tête à son tour, indiquant ainsi qu'elle le croyait.

Puis elle réalisa, légèrement surprise, qu'il la fixait désormais, silencieux. Du même coup, elle reprit conscience de leur proximité. Détournant une seconde son attention des deux yeux noirs, elle jeta un coup d'œil à l'épaule sur laquelle sa main était toujours posée, de regarder son autre mains toujours agrippée au coude de Dong Woo. Sans son appuis, ses jambes auraient déjà cédées, elle le savait et peut-être qu'il s'en doutait aussi.
Relevant son visage jusque là légèrement incliné, Na se figea en sentant un contact froid coulisser dans son dos. La surprise traversa son regard un instant, le temps qu'elle fasse le rapprochement entre le soutient de Dong Woo et la main dans son dos. Avec la douleur, elle n'avait sans doute pas senti sa main se poser dans son dos et n'y avait pas fait attention tant qu'elle était immobile. Mais l'apport de cette réponse ne constitua pas une source de réconfort. Osant à peine bouger, elle releva les yeux vers lui, avec un étrange mélange de surprise, de méfiance, de crainte et de gêne. Mais sans doute par pour les raisons qu'on pourrait imaginer. Elle cherchait à évaluer si il avait oui ou non senti le patch qui occupait facilement cinq centimètres visible en bas de son dos.

« Désolé, j’ai les mains froides. »

Il ne semblait pas avoir senti quoi que ce soit. Na répondit machinalement, se demandant si elle devait ou non changer de position. Elle ne voulait pas qu'il sache pour la cicatrice. Il savait pour ses jambes mais c'était pas la peine qu'il sache en plus qu'elle avait une horrible marque dans le bas du dos. C'était déjà assez ignoble de pas être quelqu'un capable de marcher tout le temps, alors si il savait... Non elle ne le voulait pas. Dans un petit sourire légèrement emprunt d'embarras, elle répondit pas plus fort que lui :

« C'est rien, ce n'est pas désagréable. »

Ce qui n'était pas faux en soit. Ni la main ni le froid ne l'auraient dérangé si elle avait pas prit le risque hier soir de prendre un vêtement qui ne masquait pas complètement sa cicatrice. Elle se concentra à nouveau sur la main dans son dos, cherchant à savoir de quelle marge elle disposait entre le pansement & la main masculine. Elle ne pu réprimer le léger frisson qui la traversa et elle renonça, sans voir ou toucher, ne connaissant pas la limite précis entre sa peau et le patch, c'était peine perdue.

« Comment je peux t’aider pour que ce soit le plus facile pour toi ? »

... Bonne question tiens. Très bonne même. Elle trouvait déjà que rester immobile sans, en face de lui, représentait une problématique importante vu ses objectifs. Alors si il fallait bouger.... Il était certains qu'elle serait obligée de se retourner.

« Mmmh... Attends.. »

D'un point de vu complètement stratégique, Na Ra observa Dong Woo, ses épaules et l'emplacement actuel ses mains. Elle se résolue à prendre le risque de se tourner. Après tout, il n'y avait pas de raison qu'il regarde le bas de son dos, il serait sûrement concentré sur le fait de l'aider. Sûrement. Elle rejeta l'idée de ce qu'elle devrait dire si il remarquait le patch et posait la question.
Avec précautions, elle prit apprit sur les deux avants-bras de Dong Woo, puis inversa ses prises de façon à pouvoir tourner et se positionner dos à lui, tout en tenant ses avant-bras. Sous elle, ses jambes protestèrent contre cet effort et tremblèrent. Na Ra sera les dents et attendit qu'elles se stabilisent. Puis elle guida les deux mains de Dong Woo au niveau de sa taille, l'invitant à les poser pour la tenir à ce niveau.Elle craignait que son centre de gravité ne se trouve un peu plus bas en réalité, mais ce serait an même niveau que son patch alors elle se débrouillerait autrement. Avec hésitation, elle lâche les bras sur lesquels elle continuait inconsciemment à prendre appui et ses jambes manifestèrent une nouvelle fois leur instabilité sous elle.

Essayant de relâcher sa tension, Na Ra se força à expirer calmement l'air en dehors de ses poumons. Puis elle tourna la tête vers l'arrière, cherchant à apercevoir le visage de Dong Woo, affichant une tentative de sourire assuré sur son visage.

« Comme ça, ça te conviendrais ? »





I got the master key that can unlock your heart.
My masterpiece, us two together, like a perfect tag team.

You know we are destiny, a burning love, After this a so sweet whisper
A tingling kiss, so sweet. Boy, you're my favorite ♥️




Dernière édition par Kim Na Ra le Sam 12 Fév - 7:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Uhm Dong Woo
King & Sports Team
☆ Statut : Administrateur

☆ Messages : 1952
★ Points : 31089




MessageSujet: Re: I just want you to be safe | Na Ra ♥   Mer 9 Fév - 10:40

Je ne pouvais être certain qu’elle n’interprète pas mal mes gestes, mais elle ne sembla pas le faire remarquer du moins. Pourtant j’aperçue une légère gêne sur son visage au contact de ma main, quelque chose semblait la déranger, la préoccuper ? Pourtant ces paroles venaient contredire ce que je pensais observer sur son visage… Enfin, j’avais évoquée la température de mes mains, par leur position… Donc allez savoir, ni elle ni moi n’avions réellement l’air de dire les choses telle quelle sur ce coup. Plutôt passer à autre chose hein ?

« Mmmh... Attends.. »

Je la laissais s’organiser comme elle l’entendait, lui laissant une nouvelle fois l’entière disposition de mon corps. J’essayais d’imaginer de quelle manière elle voulait qu’on se déplace dans la maison. Si elle ne se sentait pas apte à marcher, peut-être pourrait-on trouver une autre solution ? Quoique descendre à la cuisine n’était peut-être simplement pas une bonne idée ? Ne devrait-elle pas plutôt rester dans sa chambre se reposer le temps de récupérer complètement ?

Elle se tourna pour se mettre dos à moi, je la suivais des yeux prêt à la rattraper au moindre flanchement. Ses mains toujours agrippées à mes bras, je me laissais guidée quand elle positionna mes mains au niveau de sa taille pour lui apporter le soutient dont elle avait besoin.

« Comme ça, ça te conviendrais ? »

Je ne répondis pas de suite. Me demandant comment nous allions avancer ainsi. Je ne pouvais m’empêcher de me demander si la porter ne serait pas tout simplement plus facile et moins douloureux pour elle. Aussi bien qu’elle tentait de le dissimuler, il était aisé de voir sur son visage que ses changements de position lui en coutaient plus qu’elle ne l’admettait… Mais je n’étais pas complètement naïf non plus, et au fond de moi je ne pouvais m’empêcher de penser que lui proposer de la porter à nouveau pourrait blesser sa fierté. Ne voulait-elle pas montrer qu’elle pouvait marcher ? Quelque part c’est ce que je m’imaginais. Pas le montrer à moi, après tout qui j’étais ici ? Mais le montrer à elle-même. Se prouver qu’elle allait mieux et que la soirée d’hier n’était qu’un affreux vieux souvenir. Si c’était ça je pouvais le comprendre, l’accepter. Mais si c’était juste une histoire de ne pas m’embêter, honnêtement je ne pouvais pas cautionner.

« Si c’est bon pour toi, ça me va. »

Être sûr, le lui demander, je n’arrivais pas. Je restais de mon côté de la ligne. Cette ligne qu’on place entre deux individus, cette distance normale entre deux personnes pas particulièrement proche. J’étais déjà bien à la limite physiquement, voir carrément en dehors. « Psychologiquement » je ne pouvais faire de même. C’était étrange mais pourtant vrai que la proximité physique qu’il y avait encore si faible entre nous n’était en rien le reflet de la proximité réelle entre nous. On ne se connaissait pas réellement voir pas du tout, on ne se confiait certainement pas l’un à l’autre, alors cette ligne là, je ne la franchirais pas, je n’en avais pas le droit.

J’attendais après Na Ra. J’attendais qu’elle fasse ou dise quelque chose. Comment voulait-elle faire après, devais-je avancer en la supportant ? La suivre en la soutenant ? A elle de me dire de m’expliquer. Mes mains étaient encore une fois posées sur sa peau nue. Essayant d’en faire abstraction comme j’avais pourtant réussit à le faire toute cette nuit, je tentais de fixer uniquement son visage ou du moins ce que j’en voyais. Y cherchant une expression ou une émotion pouvant me guider pour la suite.

Un vague sourire apparu sur mon visage, sourire qu’elle ne devait pas voir et ce n’était absolument pas le but. Non, juste que j’avais l’impression que l’atmosphère avait changé. Pourquoi ? Comment ? L’effet de la nuit évaporée peut-être ? A moins que ce soit juste moi, frustré de ne pas savoir réellement pas quoi faire pour lui sembler réellement utile et avoir l’impression de ne plus que faire des gestes maladroits qui la mettrait mal à l’aise. Quoi qu’il en était, je tentais de chasser cette idée de ma tête pour ne plus que me concentrer sur Na Ra et comment lui permettre d’arriver saine & sauve en bas. Enfin si la cuisine se trouvait en bas d’ailleurs ?





No one told me
I was going to find you
Unexpected
What you did to my heart ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Kim Na Ra
Queen & Cheer'
☆ Statut : Administratrice

☆ Messages : 3134
★ Points : 27536




MessageSujet: Re: I just want you to be safe | Na Ra ♥   Dim 13 Fév - 8:58

Le silence qui suivit sa question la fit hésiter un instant. Y avait-il quelque chose qui clochait ? Avait-elle fait un faux-pas, un geste ou une parole qui lui aurait déplus ? Ou bien est-ce que son absence de réponse était complètement liée à autre chose ? .... Hmm, si c'était lié à ce qu'elle avait dit, il le lui dirait, n'est-ce pas ? Du moins, elle l'espéra, elle avait toujours du mal à se faire au fait que les gens pouvaient parfois ne pas dire les gens telles qu'elles étaient...

C'était tellement plus simple de dire oui si c'était oui et non si c'était non. A vouloir essayer d'anticiper telle ou telle chose, la plupart des gens rendaient souvent les situations plus compliquées qu'elles ne l'étaient en réalité. Bien qu'elle même s'appliquait à cacher à tout le monde ses problèmes de santé, elle restait en général sincère et directe. Elle préférait le dire clairement quand elle ne souhaitait pas quelque chose. Si elle commençait à comprendre que c'était pas toujours facile à respecter comme choix, elle continuait toujours d'apprécier la sincérité. Et Dong Woo n’avait pas l’air du genre à mentir, alors elle préféra le croire simplement quand il finit par répondre.

« Si c’est bon pour toi, ça me va. »

Bien sûr que c’était bon pour elle, puisque c’était ce qu’elle proposait n’est-ce pas… Na Ra se contenta donc d’hocher la tête en croisant mentalement ses doigts pour que ses jambes la porte et que l’appuis qu’elle proposait à Dong Woo soit suffisant pour lui faire garder son équilibre. Baissant la tête pour pouvoir garder son regards sur ses pieds, elle prit le temps d’expliquer ce qu’elle comptait faire.

« …Je vais avancer mais… je… Je suis pas certaine que ça soit suffisant… Si c’est pas le cas je trouverai un autre moyen, mais je compte sur toi pour me rattraper si besoin.. ! »

Dans sa phrase se mêlait l’hésitation à l’idée d’assumer la réalité et la gêne face à son état, mais elle fit de son mieux pour masquer ça en parlant avec une sorte d’entrain, de gaieté, cherchant à banaliser autant que possible la situation.
C’était étrange pour elle d’en parler avec quelqu’un d’autre que les quelques personnes habituelles, les médecins ou son personnel, des personnes sachant tout du dossier et payées pour lui apporter de l’aide. C’était comme changer le rapport de force. Le médecin elle pouvait soit accepter de lui obéir, soit user du prétexte qu’il n’était que là pour le travail. De même avec son personnel, elle pouvait toujours trouver une explication à l’aide qui lui était donnée. Mais là, il lui offrait juste son aide, sans rien demander en échange. Ce faisant, elle lui était redevable mais ils étaient aussi sur un pied d’égalité, elle n’avait pas de distance derrière laquelle se cacher. Cette idée fit naître un léger sourire sur ses lèvres. Ce n’était pas désagréable d’être aidée, ni plus ni moins.

Elle porta ensuite son attention complète sur le bas de son corps. Avec précaution, elle mit leva une jambe, la plaçant devant l’autre qui se réagit immédiatement au transfère de poids par une secousse, comme le réflexion d’un nerf sur lequel on aurait appuyé. Elle pinça ses lèvres et s’empressa de rééquilibrer le tout. Puis elle récidiva avec la jambe inverse. Le tiraillement dans le bas de son dos n’aurait pas était différent si elle avait tenté de porter un long moment durant un objet, penchée en avant. Mais ce n’était pas le cas, elle se tenait pourtant droite.
Sans vraiment en prendre conscience, ses mains retournaient s’accrocher aux avant-bras de Dong Woo, à défaut d’avoir ses habituelles barres à ses côtés. Fermant ses doigts et serrant les dents, elle se concentra pour faire encore quatre pas de plus, s’appliquant pour ignorer les pincements douloureux et les tremblements dans ses jambes. Puis elle s’arrêta pour reprendre une gorgée d’air, ayant avancé en apnée comme pour tenter de refreiner la douleur. Puis elle fit un nouveau pas et releva les yeux pour constater qu’ils n’étaient plus loin de la porte. Mais elle se sentait épuisée et tiraillée de pointe de douleur le long de son dos.
Elle ferma les yeux pour essayer de détendre chaque muscle de son corps, crispés sous l’effort et la peur de la douleur. Pendant cette pause, elle cherche à faire diversion, à rendre la situation plus normale qu’elle ne l’était et posa la première question qui lui vient à l’esprit.

« Dis, Dong Woo, comment tu peux avoir les mains froides alors que tu viens de dormir ? »

Non pas que le contact froid la dérangeait, juste que ce détail elle l’évaluait différemment à présent qu’elle ne cherchait plus à savoir si il avait vu ou non le pansement. Maintenant qu’elle y penser, il n’y avait pas de raison d’avoir les mains froides au réveil. En position allongée, sous des couvertures, on ne devait pas avoir froid non ? Alors si en plus cette question lui permettait de souffler deux secondes avant de reprendre ses efforts tout en masquant ses difficultés, il n’y avait pas de raisons de ne pas la poser.





I got the master key that can unlock your heart.
My masterpiece, us two together, like a perfect tag team.

You know we are destiny, a burning love, After this a so sweet whisper
A tingling kiss, so sweet. Boy, you're my favorite ♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Uhm Dong Woo
King & Sports Team
☆ Statut : Administrateur

☆ Messages : 1952
★ Points : 31089




MessageSujet: Re: I just want you to be safe | Na Ra ♥   Jeu 17 Fév - 8:25

« …Je vais avancer mais… je… Je suis pas certaine que ça soit suffisant… Si c’est pas le cas je trouverai un autre moyen, mais je compte sur toi pour me rattraper si besoin.. ! »

Peut-être était-ce puéril de ma part. Peut-être que ce n’était qu’une parle en l’air. Peut –être. Mais quoi qu’il en était, l’entendre dire qu’elle comptait sur moi, me fit étrangement plaisir. Bien sûr, il était évident pour moi de la rattraper si elle venait à tomber, ce n’était même pas quelque chose qu’elle avait besoin de demander. Mais elle comptait sur moi, ça renforçait cette évidence, ça voulait dire beaucoup, du moins pour moi. Je murmurais dans un léger sourire un « bien sûr » presque inaudible mais qu’elle devrait tout de même percevoir. Très peu d’intensité dans la voix mais pourtant pas une ombre d’hésitation. J’espérais qu’elle le percevait car pour moi il n’y avait réellement pas de place au doute sur ce point.

Puis elle commença à avancer. Je fis de mon mieux pour suivre ses mouvements, mes mains toujours sur elle, la laissant agripper mes bras pour un soutient supplémentaire. Elle avançait, lentement, prudemment, peut-être même difficilement, mais elle réussit à faire quelques pas. Je ne pouvais pas voir son visage et y déceler sa douleur, mais ses mains agrippant si fortement mes avant-bras ne pouvaient que la trahir… Sa respiration également, elle ne respirait pas en avançant, et ce n’est qu’une fois à l’arrêt qu’elle sembla s’autoriser à remplir de nouveau ses poumons. J’avais mal pour elle, je voulais stopper sa douleur. Si elle avait été fasse à moi, elle aurait certainement vu sur mon visage qu’elle ne me trompait pas. Mais comment faire pour l’aider ? Je prendrais alors le risque de blesser sa fierté… Mais au point où nous étions, avait-elle réellement besoin de faire preuve d’une fierté qui serait bien mal placé. J’étais là pour l’aider réellement, pas faire semblant en jouant le rôle d’un soutient ne pouvant lui ôter une quelconque douleur.

« Dis, Dong Woo, comment tu peux avoir les mains froides alors que tu viens de dormir ? »

Elle me sortit de mes pensés, si bien que je mis quelques secondes avant de réellement comprendre le contenu de ses paroles. Je souris à sa tentative de diversion. Voulait-elle vraiment agir comme si de rien n’était ?

« Hm… je ne sais pas. J’ai toujours eu les mains froides… »

Réponse évasive mais pure vérité. Je n’avais pas non plus déjà pris le temps d’y réfléchir. Etait-ce anormal ? Un proverbe ne dit-il pas « main froide, cœur chaud » ? Mais bon, ce n’était pas le moment propice pour débattre de savoir si mon cœur était chaud ou non. Je fis un demi-pas en avant pour me mettre directement contre la jeune femme, oubliant toute gêne inappropriée qui aurait pu me faire garder une distance plus prononcée. Son dos maintenant collé à mon torse, j’étais certain qu’elle pourrait si reposer si besoin sans pour autant bouger mes mains. J’hésitais encore quelques secondes. Quelques secondes de silence qui auraient pu laisser penser que je profitais de la situation… C’est cette idée, que je puisse profiter de sa pause, de sa douleur pour me « coller » à elle qui me donna l’impulsion qui me manquait pour prendre la parole. Je n’étais pas certain qu’une telle idée viendrait germer dans la tête de Na Ra, elle m’avait plutôt semblé au dessus de tout ça, mais on ne sait jamais. Je ne sais pas pourquoi je pris la décision de parler en chuchotant, mais c’est ainsi que je m’adressais à elle presque dans le creux de son oreille.

« Tu es sûre que ça va aller ? … Tu sais tu n’as qu’un mot à dire et je te porte jusqu’en bas. Tu n’as pas à te forcer Na Ra. »

Surtout pas avais-je envie de rajouter… Ce n’était pas la peine qu’elle se fatigue, qu’elle risque de bloquer à nouveau ses jambes justes pour me prouver qu’elle pouvait marcher. Elle venait de le faire, ce n’était pas assez ? D’anciennes de ses paroles reviennent me tracasser. Je ne pris pas le temps de réfléchir, il n’y avait pas de quoi de toute manière, et continuait

« Et ça ne me dérange pas. Tu ne me déranges pas Na Ra. »

Je souris. Ce qui était assez idiot en soit puisqu’elle ne me voyait pas, dos contre moi. Mais on dit souvent qu’un sourire s’entend, alors je ne pouvais qu’espérer qu’elle l’entende. J’avais plus peur qu’elle se fasse encore plus mal en essayant de marcher qu’autre chose. J’étais là pour elle, alors qu’elle n’hésite pas à se servir de moi au maximum… Après tout, elle était la seule personne à avoir jamais compté sur moi…





No one told me
I was going to find you
Unexpected
What you did to my heart ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Kim Na Ra
Queen & Cheer'
☆ Statut : Administratrice

☆ Messages : 3134
★ Points : 27536




MessageSujet: Re: I just want you to be safe | Na Ra ♥   Jeu 24 Fév - 12:55

Elle profitait de la pause pour souffler. Reprend son souffle, évacuer cette tension qui ne faisait qu’amplifier la douleur… Mais elle craignait tellement de reperdre à nouveau le contrôle de ses jambes qu’elle restait tendue. Chaque fibre de son corps se méfiait des autres et libérer un point de tension ne faisait qu’en emprisonner un autre un peu plus loin. Une tâche pas impossible mais qui réclamait toute son attention. Et il faut l’avouer, bien d’autres choses la sollicitaient involontairement.

Ne se laissant pas aller à l’embrument qui apparaissait dans ses pensées suite aux tiraillements dans le bas de son dos, son attention se focalisait deux secondes sur un problème avant d’en changer pour un nouveau. Son attention papillonnait des mains de Dong Woo à la cuisine, des cheerleaders au parc, de la nuit passée à la nuit à l’origine de tout ça. Elle effleurait tout ces points, les classant rapidement. Dong Woo ne représentait plus un danger. Alors que deux jours plutôt elle était persuadée qu’elle devait à tout prix faire en sorte qu’il n’apprenne jamais la vérité, c’était désormais chose faite. Enfin partiellement uniquement, mais il savait le point qu’elle redoutait le plus, l’état de ses jambes. Pour les cheerleaders, elle trouverait une excuse pour son absence, pour la nuit passée…. Non ça il valait mieux juste ne pas y songer pour l’heure. Elle aurait tout les nuits à venir pour ressasser tout ça sous forme de plus ou moins étranges de cauchemars. Seul réel problème restait d’arriver à la cuisine.

Son esprit se recentra à nouveau sur la présence des mains de Dong Woo tandis qu’il lui répondait simplement qu’il en avait toujours était ainsi quand à la température de ses mains. Soit. Elle trouvait ça étrangement amusant qu’on puisse avoir les mains froides, mais si il n’y avait pas de comment au pourquoi, ça ne la dérangeais pas plus que ça.

Na Ra hocha la tête pour signalait que l’explication lui convenait, qu’elle n’irait pas insister plus loin comme il pouvait lui arriver de faire par pur entêtement si une réponse ne lui convenait pas. Sa réellement préoccupation était de savoir combien de temps elle pourrait bien mettre à descendre en bas à cette vitesse et quelles forces il resterait dans ses jambes arrivées en bas. Même quand elle aurait du pouvoir savourer le fait utiliser ses jambes, l’inquiétude guettait, pas loin.

Mais Dong Woo semblait être le remède contre l’inquiétude. D’un mouvement, il la chassant sans même le savoir. Il ne lui suffit que d’un pas pour se retrouver plaquée contre elle, dans son dos. Les yeux de Na Ra s’écarquillèrent un instant, la surprise se chargeant de vider son esprit. Dehors au parc, elle n’aurait absolument pas cherché loin. Danse. Ni plus ni moins. Ce type de proximité lui était familière, mais les circonstances ne l’étaient vraiment pas. Pourtant aucun reflexe s’activa. Dong Woo n’était pas un élément dangereux, même son instinct semblait s’être imprégné de cette notion.
Simplement surprise, la lycéenne relâcha sa prise sur les bras de Dong Woo… Pour se rendre compte qu’ainsi, avec ce point supplémentaire dans son dos, elle n’avait plus besoin de forcer pour rester plus droite. Il lui offrait un appui plus stable et plus reposant.

« Tu es sûre que ça va aller ? … Tu sais tu n’as qu’un mot à dire et je te porte jusqu’en bas. Tu n’as pas à te forcer Na Ra. »

Touché… Oui il ciblait bien. Comment avait-il su qu’elle se forçait ? Elle avait pourtant prit soin de ne rien dire à ce propos… Son chuchotement capta toute l’attention de la jeune fille, comme une vague de calme l’atteignant pour l’apaiser. Depuis quand avait-elle si peux conscience des tensions qui l’habitaient ? Est-ce que ce genre de stress finissait par devenir habituelle pour remarquable ? Ce n’était que maintenant qu’il diminuait qu’elle se rendait compte que se concentrer sur sa marche la tiraillait mentalement également.

Alors oui, pourquoi pas tout simplement le laisser l’aider ? … Elle savait pourquoi. Parce qu’elle n’avait pas eut d’aider pendant des mois. Parce que ce n’était pas en recevant de l’aide qu’elle avait réussit à remarcher. La seule chose qui avait payé, c’était le travail. Les efforts pour tenir debout entre deux barres et peu importait combien ses bras, ses poignets et ses mains lui criaient d’arrêter.
Si… Si elle se laissait aller à accepter de l’aide, est-ce qu’elle ne prenait pas le risque de tout perdre à nouveau ? Si jamais elle aimait trop la sensation d’avoir, pour une fois, quelqu’un de réellement là à ses côtés, pas un employés, pas un médecin, quelqu’un sans excuse pour justifier sa présence, si elle y prenait goût…

D’un côté le facile et le rassurant, de l’autre le certifié payant et douloureux. Elle ignorait si il y avait vraiment un bon choix et un mauvais… Est-ce qu’elle n’avait pas un peu le droit, pour une fois, de se reposer ? De vraiment laisser quelqu’un gérer ça un moment, oublier ces deux barres qui lui servent d’objectif, cet entêtement à se marteler dans le crâne qu’il faut marcher, à défaut d’avoir autre chose ou quelqu’un d’autre pour l’épauler…

« Et ça ne me dérange pas. Tu ne me déranges pas Na Ra. »

Cette fois-ci, elle ne put réprimer le frisson qui la parcouru doucement de la tête au pied. Et sans le vouloir son visage se détendit au sourire qu’on pouvait entendre dans la voix masculine. Elle avait du mal à expliquer la cause de ce frisson, sans doute était-ce du au fait que sa voix était si proche, sans compte ses mains froides et sa présence chaude dans son dos, mélange à part… Et peut-être un peu aussi parce qu’il répondait d’instinct aux craintes qu’elle s’avouait difficilement à elle-même.
En pinçant sa lèvre inférieur, elle rapprocha son oreille de son épaule dans un mouvement de protection pas vraiment contrôlé face à cet espèce d’attaque qui n’en était pas une…

« Ah ! Près de l’oreille ça chatouille… ! »

Se rendant compte de son mouvement « anti-chatouille » elle essaye de redresser complètement sa tête, mais elle restait aux aiguais, au cas où le souffle de Dong Woo reviendrait à l’assaut la prochaine fois qu’il parlerait. Na Ra se concentra pour se repencher réellement sur sa proposition.

Il était là et elle était si fatiguée, pourquoi ne pas accepter, juste pour cette fois. Après ça promis elle recommencerait ses efforts comme toujours, mais juste pour l’heure, pour fuir un peu, juste un moment, oublier le fait qu’il faut le faire seule…

« …. Mh… Je veux bien je crois. »

Elle n’arrivait pas à masquer complètement son hésitation, l’idée de se laisser aller à une pause était étrange. Accepter qu’elle ne risquait rien en ne faisant pas l’effort de marcher cette fois ci n’effaçait pas la partie de sa conscience qui continuait de lui souffler que relâcher les efforts c’était comme abandonné. Mais elle repoussa cette voix là.
Attrapant l’épaule de Dong Woo, elle tentant dans un premier temps de se retourner vers lui, mais ses jambes étaient lourdes, chaque mouvement lui offrait des sensation de tiraillement et le pincement qui suivit son mouvement de rotation du bassin termina de la faire renoncer à cette idée. Restant donc finalement dos à celui qui lui offrait son aide, elle murmura simplement :

« Je peux juste.. te laisser faire ? »

C’était le plus simple pour elle, le moins douloureux. Une partie de son esprit lui dit qu’elle prenait plaisir à pouvoir fuir et qu’elle récidiverait à chaque fois. Mais promis, c’était rien que ce matin.





I got the master key that can unlock your heart.
My masterpiece, us two together, like a perfect tag team.

You know we are destiny, a burning love, After this a so sweet whisper
A tingling kiss, so sweet. Boy, you're my favorite ♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Uhm Dong Woo
King & Sports Team
☆ Statut : Administrateur

☆ Messages : 1952
★ Points : 31089




MessageSujet: Re: I just want you to be safe | Na Ra ♥   Mar 1 Mar - 8:14

Je la surpris. Il ne fut pas difficile de le comprendre lorsqu’elle lâcha mes bras. Mais d’un autre côté, qu’à ce moment où elle lâchait prise elle réussit à rester tout de même debout, ne fit que confirmer ma décision de me rapprocher. Je lui servais d’appui comme ça. Je préférai oublier le reste, ne me substituant qu’à un « objet », un « accessoire » pouvant lui servir, ainsi il n’y aurait pas d’ambigüité à se tenir si près d’un simple accessoire là pour l’aider.

« Ah ! Près de l’oreille ça chatouille… ! »

Je souris à sa réaction. Protégeant son oreille alors que je devais avoir légèrement soufflé dans son oreille en chuchotant. Je ne pus m’empêcher de trouver ça plutôt mignon. M’excusant d’un simple « désolé » dans un léger et discret rire amusé. Je ne m’écartais pas pour autant, restant contre elle.

« …. Mh… Je veux bien je crois. »

Son hésitation ne fit que confirmer mes pensées. Oui, j’avais touché un point sensible en lui disant de ne pas se forcer, de ne pas en faire trop. D’un côté elle avait certainement son corps qui la tiraillait et qui lui demandait d’arrêter alors que sa tête lui disant de toute évidence de continuer, de ne pas abandonner. Ce n’était pas comme si ce sentiment m’était étranger, à chaque match de boxe un peu difficile, il se faufilait perversement dans mes pensés, chaque coup reçu ne donnant que cette étrange distorsion dans mes pensés. Continuer pour gagner et prouver qu’on est plus fort que notre corps ou arrêter car notre corps souffre. Je pouvais comprendre qu’un peu, car jamais je n’avais affronté chose comme ce qu’elle vivait. Son combat était à elle quotidien si j’en jugeais ce qu’elle m’avait laissé voir d’elle entre hier et aujourd’hui. C’était normal qu’elle hésite, ce qui renforça mon soulagement de l’entendre accepter ma proposition.

Elle attrapa mon épaule pour tenter de se retourner par elle-même. J’observais son effort sans broncher bien qu’il fut vain. Je ne pourrais pas expliquer pourquoi mais ça ne me donna que davantage envie de l’aider… de la protéger ? Un sentiment étrange à vrai dire. Ce n’était pas comme si j’avais l’habitude de m’occuper d’autre personne et pourtant ça me semblait complètement naturel, je n’avais pas à me forcer une seule seconde avec Na Ra. J’en avais simplement l’envie.

« Je peux juste.. te laisser faire ? »

J’hochais d’abords la tête, avant de murmurer simplement un « Bien sûr ». Je pris un temps pour réfléchir à la méthode que j’allais adopter, celle qui me semblerait le plus simple, efficace, pratique et surtout la plus adaptée pour que Na Ra ne ressente aucune douleur. Le moins possible en réalité, je n’avais pas la prétention de pouvoir réussir à la soulever sans aucune douleur, j’espérais juste la diminuer.

J’attrapais doucement son épaule, la plaquant contre moi l’entourant de mon bras. Je voulais être certain qu’elle ne serait en aucun cas déstabilisée pendant le moment où j’attraperais ses jambes pour la soulever. Mes gestes étaient nets et précis de manière à ce que – je l’espérais – elle ne s’imagine en aucun cas que je profitais de la situation. La tenant de manière à la fois douce et ferme contre moi, mon autre main quitta sa taille pour se placer sous ses jambes, l’entrainant avec moi, la déséquilibrant ainsi sans jamais arrêter de la soutenir contre moi, je la soulevais du sol. Je lâchais ma prise sur son épaule pour placer mon bras de manière plus adéquate à notre nouvelle position, ma main se trouvant à présent dans son dos.

Alors que je nous estimais complètement stabiliser, je relevais la tête vers elle, mon regard se trouvant alors plongé dans le siens. Je laissais un discret sourire naitre sur mon visage quand dans un nouveau murmure je lui demandais simplement.

« Ça va ? »

Je ne cherchais pas à fuir son regard, au contraire, je le scrutais voulant y déceler une quelconque réponse, quelque chose qui me dirait si elle ne tentait pas de me cacher un malaise, une douleur physique plus importante qu’elle ne voulait me le laisser voir. Je ne savais pas à quel point sa condition pouvait être difficile, je ne pouvais non le lui demander. Je devais simplement me contenter de lui demander si elle allait bien et décider de croire ses paroles quelles qu’elles soient.

La raison de tout ça me revient en mémoire. La cuisine ? Un petit-déjeuner ? Elle devait en effet avoir faim et manger ne pourrait lui faire que du bien. J’essayais de ma rappeler le chemin qu’on avait fait la nuit dernière en rentrant mais la cuisine resta étrangère de mes souvenirs… Je n’avais peut-être pas fait assez attention.

« La cuisine est en bas ? »

Je pris l’initiative d’avancer, de toute manière il faudrait au minimum sortir de la chambre. Mes pas étaient lents et précis, cherchant à rester le plus stable possible, désirant éliminer au maximum les secousses qui pourrait venir déranger la jeune femme.





No one told me
I was going to find you
Unexpected
What you did to my heart ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Kim Na Ra
Queen & Cheer'
☆ Statut : Administratrice

☆ Messages : 3134
★ Points : 27536




MessageSujet: Re: I just want you to be safe | Na Ra ♥   Lun 14 Mar - 15:04

Le hochement de tête suffit à la rassurer. Elle doutait de devoir essuyer un refus face à sa demande, s’il avait voulu refuser de l’aider il avait eut plus de dit occasions de la faire au cours de la nuit, mais qu’il accepte encore une fois lui fit plaisir. Sans doute qu’il ne pouvait pas deviner pour elle à quel point c’était nouveau de ne pas devoir compter que sur elle. Mais elle prenait le temps de savourer. Juste quelqu’un là pour elle à l’aider. Pas payé, pas engagé, pas pressé ou de mauvaise volonté. S’autoriser deux secondes de pause, se laisser aller au plaisir de quelqu’un prenant soin d’elle, sans autre raison particulière que le fait qu’elle en avait besoin et qu’il était là. Une petite part d’elle lui suggéra qu’elle devrait avoir honte de profiter ainsi de la situation pour se sentir à l’aise et protégée. Une autre voix lui souffla aussi vilement que si ça se trouvait, elle se faisait des idées et prenait ses rêves pour une réalité…. Mais elle les chassa tout deux. Elle assumait d’apprécier l’aide et tant pis si elle se berçait doucement dans cette réalité étrange. Pour l’instant, ce moment où Dong Woo était là pour l’aider existait et si il devait disparaître plus tard, elle resterait ravie d’avoir eut ce cadeau qu’il lui faisait.

Elle s’en remit donc totalement à lui, cherchant juste à ne pas résister à ce qu’il faisait, ne pas l’entraver dans ses mouvements. Tout en douceur, il l’attira contre lui, la mains sur son épaule, avant se pencher légèrement pour glisser sa main libre sous ses jambes. Le sol se déroba sous ses pieds mais il la maintiens de façon stable, la gardant contre lui et il se redressant, la tenant une nouvelle fois dans ses bras. D’instinct, Na Ra enroula ses bras autour de son cou tandis qu’il déplaçait sa main dans son dos.
La jeune fille prit un instant pour s’habituer à cette nouvelle position, étudiant les changements. Elle en fut vite divertie par le visage discrètement souriant des Dong Woo, ses yeux sombres en face d’elle la fixant.

« Ça va ? »

Elle ne pouvait pas dire ce qui le faisait sourire, mais la propre lueur amicale qui traversa le visage de Na Ra n’était autre qu’une réponse spontanée à ce sourire, elle le savait. Sans chercher une seule seconde à fuir son regard, elle hocha la tête. Le tiraillement dans le bas de son n’avait pas disparu totalement, mais la pression dû au poids de son corps s’était évaporée, permettant à l’ensemble de ses muscles d’arrêter de se contracter. La douleur s’en trouvait nettement diminuée, c’était comme redécouvrir que la douleur pouvait en réalité diminuer. Ce n’était pas nouveau, mais ça la surprenait à chaque fois qu’elle s’accordait une pause dans ses efforts. Et la façon que le jeune homme avait de s’inquiéter pour elle était également une autre source de réconfort.

« La cuisine est en bas ? »

Une nouvelle fois, Na Ra hocha la tête puis la tourna en direction de la porte. Arrivée à côté, elle lâcha d’une main la nuque de Dong Woo pour ouvrir la porte, lui simplifiant la tâche. Un détail attira l’attention de Na tandis qu’elle lui donnait quelques indications pour parvenir jusque la cuisine.

« Oui c’est en bas, faut reprend l’escalier et en bas c’est à l’autre bout de la salle à manger… »

Sans oublier le salon juste derrière le bar (qui marquait la séparation avec la salle à manger) à traverser, suivit du large couloir et des multiples portes entre les deux, donnant sur les salles de réceptions et le bureau de réunion. De nombreuses salles pratiquement abonnées & inutilisées depuis l’accident. Voir depuis plus longtemps encore pour le pauvre bureau de réunion, utilisé une fois par ans maximum. Mais ce n’était pas l’idée de traverser toutes ses pièces qui avait empêché Na Ra de terminer sa phrase.
Attentive, elle hésita l’espace de deux pas encore avant de dire à voix base, à la limite entre la timidité et l’amusement.

« … Tu sais, je suis pas en sucre, tu vas pas me casser. » Quelqu’un d’autre s’en est déjà chargé avant toi, ajouta t-elle mentalement, par pur ironie et sarcasme envers elle-même et son choix de mot. « Je veux dire, tu es pas obligé de t’embêter à marcher lentement, ça fait pas très mal comme ça. Regarde, ça va… »

Comme preuve, elle agita doucement l’extrémité de ses pieds. Il ne lui ferait pas mal en marchant, les trois quart de sa douleur étaient partie dès l’instant où elle avait cessée d’appuyer et de forcer dessus. Ses propos étaient dénués de méchancetés, tout comme l’expression sur son visage. Elle trouvait ça tellement adorable de sa par de vouloir tout faire pour qu’elle n’est pas mal, jamais elle n’aurait osé ce moquer par méchanceté. Mais sourire de la situation, c’était ce qu’elle s’efforçait de faire depuis des mois, à défaut de pleurer. C’était plus efficace et ça permettait d’avancer.
Et pour ce qui était du quart restant, c'était bien loin d'être pire que ce qu'elle avait pu connaitre. Vraiment, il ne devait pas s'inquiéter pour ça.





I got the master key that can unlock your heart.
My masterpiece, us two together, like a perfect tag team.

You know we are destiny, a burning love, After this a so sweet whisper
A tingling kiss, so sweet. Boy, you're my favorite ♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Uhm Dong Woo
King & Sports Team
☆ Statut : Administrateur

☆ Messages : 1952
★ Points : 31089




MessageSujet: Re: I just want you to be safe | Na Ra ♥   Jeu 17 Mar - 8:06

Scruter son regard, chercher le moindre indice sur son visage, croire sans en douter une seule seconde son hochement de tête. Je cherchais plus que je n’en prenais même conscience à ce qu’elle se sente bien. Ce n’était pas simplement faire attention, c’était même plus sans pour autant que je m’en rende réellement compte. Un sentiment étrange, une envie sans réelle explication, je ne me l’expliquais pas.

La laissant ouvrir la porte, nous permettant ainsi de sortir de la chambre, je la laissais me guider à travers la maison. Elle s’arrêta dans ses explications, je ne cherchais pas à comprendre plus que ça pourquoi, la cuisine devait simplement se trouver là. J’hochais la tête pour indiquer que j’avais compris quand elle continua bien plus doucement.

« … Tu sais, je suis pas en sucre, tu vas pas me casser. Je veux dire, tu es pas obligé de t’embêter à marcher lentement, ça fait pas très mal comme ça. Regarde, ça va… »

Je me stoppais sur le coup, regardant ses jambes qu’elle fit bouger pour me montrer qu’elle allait bien. Un sourire mi-gêné, mi – amusé se dessina un instant sur mon visage. J’aurais eut les mains libres que je me serais certainement frotté la tête embarrassé. Regardant un instant le sol, dissimulant mon embarra d’avoir été percé à jour dans ma tentative de « surprotection » donc, je relevais les yeux la seconde d’après vers son visage pour simplement hocher la tête tout en la gratifiant d’un sourire et en murmurant.

« Okey »

Je repris ma route vers la cuisine d’un pas à l’allure plus normal, pas pressé mais pas vitesse escargot pour autant. Je fis tout de même extrêmement attention dans l’escalier pour éviter de trébucher en loupant une marche, ce qui nous aurait tout deux entrainés dans une chute tout sauf souhaitable. Arrivé en bas, je jetais un rapide coup d’œil aux alentours, cherchant mon chemin avant de prendre la direction donnée par Na Ra.

Je me rendis compte que je n’avais finalement fait que très superficiellement attention au lieu hier soir en amenant Na Ra dans sa chambre. Je ne me repérais que très difficilement finalement. Ce qui était quand même un comble quand on pense que j’ose dire avoir un bon esprit d’observation. Je traversais la salle à manger comme indiquée par la jeune femme, puis me laissait de nouveau guider par ses soins.

J’aurais certainement dût être impressionnant le nombre de pièce dans la demeure de la jeune femme, surement pour quiconque ne vivant pas dans le monde huppé de Séoul. Même si je vivais d’avantage dans l’aile des domestiques, je devais avouer que je connaissais la multitude de pièce comportant la demeure de mes parents pour m’y être cachée très souvent enfant. Caché pour ne pas être trouvé par mes frères qui avaient décidé à nouveau de faire de moi leur souffre douleur ou tout simplement pour jouer et me créer un monde différent de celui où je vivais. Des pièces encore et encore, si bien que personne ne vous y retrouvent, enfin, encore faut-il que l’on vous y cherche. En général, mes frères abandonnaient bien rapidement espérant que je me sois perdu pour de bon et mes parents ne disaient rien s’ils ne me voyaient pas quelques jours… Que j’ai six ans ou bien dix-huit. Je n’avais jamais eut d’amis desquelles j’aurais pu visiter un jour la maison, mais enfant je m’étais déjà imaginé que tout le monde avait une maison comme la mienne, en grandissant, on réalise que notre cas n’est pas une généralité si évidente, mais pour Na Ra, il était évident que la situation financière et le nombre de pièce de cette grande demeure devait facilement concurrencer celle de mes parents.

Au bout d’un certain temps, où si le but de Na Ra avait été de me perdre dans sa maison elle y était parfaitement parvenue, nous arrivions dans la cuisine. Une grande et vaste cuisine sans aucune autre présence humaine. Na Ra m’avait déjà prévenu qu’il devait y avoir personne dans la maison, mais j’avoue que ça contrastait beaucoup avec chez moi. La cuisine était toujours en ébullition – et pour avoir ma chambre tout près j’en étais plus que conscient – que ce soit pour le petit-déjeuner, le déjeuner ou le dîner, il y avait toujours à faire. Une « famille de six personnes » leur demandaient pas mal de boulot…

J’avançais un peu plus dans la cuisine regardant autour de moi avant de regarder Na Ra et de simplement lui demander d’un ton léger avec un sourire.

« Où mademoiselle souhaite t-elle que je la dépose ? »






No one told me
I was going to find you
Unexpected
What you did to my heart ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Kim Na Ra
Queen & Cheer'
☆ Statut : Administratrice

☆ Messages : 3134
★ Points : 27536




MessageSujet: Re: I just want you to be safe | Na Ra ♥   Jeu 17 Mar - 14:14

How, visiblement elle l’avait surprise. C’est ce qu’elle déduit de son arrêt puis du sourire léger qui en suivit. Elle ne put que s’amuser encore un peu plus de le voir réagir de la sorte. Si on lui avait dit quarante-huit heures auparavant que le gars pas agréable du couloir était capable de faire un sourire trahissant son amusement & sa gêne, elle ne l’aurait simplement pas cru. Mais c’était le cas et elle était ravit d’avoir le droit d’apercevoir ça. Sans raison particulière, elle avait juste l’impression que ce n’était pas le genre de sourire qu’il laissait facilement filtrer. Ou en tout cas pas à l’école… A moins que c’était juste parce que c’était elle ce jour là ?

…. Qu’importe. Oui après une demi-seconde de réflexion, elle opta pour cette option. En quoi c’était important ce qu’il avait paru être à l’école ? Celui qu’il était actuellement lui convenait parfait. Pas convenir dans le sens répondre à une liste de critère prédéfinis. Puisqu’après tout, jusque cette nuit ses critères se résumer à « tant qu’on sait rien de ce que je suis » et Dong Woo avait commencé par y déroger. Mais à chaque sourire qu’il lui cédait, elle avait l’impression de céder un eu plus elle aussi. … Céder à quoi ? Aucune idée elle-même. Elle lui avait déjà accordé sa confiance donc ce n’était pas des barrières de méfiances qui tombaient. Alors quoi ? De la distance ? Vu le peu de temps où ils avaient en non-contact physique en plusieurs heures, ça aurait été étrange. C’était utile de réfléchir à ce qui se pensait à chaque fois qu’il souriait ? Non pas vraiment. Surtout que maintenant qu’il souriait une seconde fois et murmuré qu’il prenait en compte son commentaire, elle avait purement perdu les fils de ses pensées, juste occupée à lui rendre son sourire.

Tandis que Dong Woo traversait la maison, Na Ra se préoccupa de savoir où pouvait bien être passée Tipsy. Pas un mouvement de sa part à l’ouverture de la porte de la chambre, rien non plus en descendant les escaliers… Pas vraiment habituel. Elle boudait d’avoir vu la jeune fille lui refusait sa compagnie alors qu’elle acceptait un inconnu ? Venant de la part de cet animal à quatre pattes ça ne serait pas vraiment surprenant. Mais ça n’empêcha pas une légère moue de contrariété de traversa un très court instant son visage. Elle aimait bien être le centre de l’attention de Tips’ et que ce ne soit pas le cas la frustrait.

Le temps qu’elle se persuade que puisqu’elle avait pas voulu de Tipsy hier soit c’était un juste retour de balle qu’elle fasse de même ce matin et Dong Woo faisait quelques pas dans la cuisine. Il s’arrêta.

« Où mademoiselle souhaite t-elle que je la dépose ? »

Oh. Ca aussi elle aimait. A vrai dire, le ton qu’il employa l’amusa et Na Ra un de ses sourires de ravissement qu’elle réservait aux bonnes surprises. Entrait dans cette catégorie en général le réapprovisionnement de glaces ou quand on cédait à ce qu’elle réclamait avec tellement d’ardeur que soit vous lui dites oui soit vous l’étranglez pour la faire taire. Heureuse d’être au centre de l’attention de Dong Woo, elle jeta un coup d’œil à la pièce avant de pointer du doigt l’un des plans de travaille. Se prêtant un jeu, elle releva son visage, essayant deux secondes de reprendre son sérieux, sans succès.

« Là-bas s’il-vous-plait monsieur ! »

Encore un peu et Dong Woo allait finir par lui apprendre la politesse il faut croire. Ou en tout cas c’est ce qu’en aurait pensé le personnel de la maison et la plupart de ses amis. Les formules de politesses très peu pour elle en général. Mais là on pourrait également dire que ça faisait parti du jeu…

Une fois assise sur le plan de travail désigné, Na parcouru la pièce du regard. Non pas qu’elle y aille jamais, juste que les fois où elle y était rentré « sans ses jambes », façon de parler évidement, elle avait toujours été accompagnée du cuisinier et de son fauteuil. Elle pouvait donc se déplacer plus ou moins librement, en ayant ses mains de disponible et le cuisinier connaissant tout de façon à anticiper.

« Je te demanderais bien « qu’est-ce que je vous sers monsieur ? » mais selon où c’est je suis pas sûre que tu doive pas y aller de par toi-même, désolée… Mais je suis sûre que j’ai tout ce que tu veux ! Jus de fruits, lait, café, bacon, confitures, céréales, croissants, glaces… Qu’est-ce qui te ferais plaisir ? »

De là où elle était elle n’aurait qu’a tendre la main derrière elle pour attrape des mugs, verres et couverts. Mais le reste était en grande partie dispersé à chaque coin de la cuisine malheureusement. Rien que pour ça, ses jambes l’agaçaient. Dong Woo aurait put du être là en tant qu’invité mais même si elle voulait s’y essayait elle ne pouvait pas l’aider à ce niveau là encore une fois. A moins de vouloir repeindre le sol de la cuisine de façon à le rendre méconnaissable.





I got the master key that can unlock your heart.
My masterpiece, us two together, like a perfect tag team.

You know we are destiny, a burning love, After this a so sweet whisper
A tingling kiss, so sweet. Boy, you're my favorite ♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Uhm Dong Woo
King & Sports Team
☆ Statut : Administrateur

☆ Messages : 1952
★ Points : 31089




MessageSujet: Re: I just want you to be safe | Na Ra ♥   Lun 21 Mar - 5:49

Amusé qu’elle me répondre de la même manière que je le lui avais demandé, j’exécutais la demande de la jeune fille en la déposant sur le plan de travail qu’elle m’avait désignée. Une fois libérée de mes bras, je m’écartais pour lui permettre de retrouver l’espace « vital » de chacun. Notre « bulle » personnelle où l’on ne devait normalement pas entrer sans y être invitée par respect pour l’autre.

« Je te demanderais bien « qu’est-ce que je vous sers monsieur ? » mais selon où c’est je suis pas sûre que tu doives pas y aller de par toi-même, désolée… Mais je suis sûre que j’ai tout ce que tu veux ! Jus de fruits, lait, café, bacon, confitures, céréales, croissants, glaces… Qu’est-ce qui te ferais plaisir ? »

Je me retins de lui demander une nouvelle fois de ne pas s’excuser. Je me contentai d’un simple sourire, signifiant que ce n’était vraiment pas grave, qu’elle ne devait pas penser à moi mais à elle. C’était mieux qu’elle se repose, et qu’elle m’invite déjà m’était amplement suffisant… Je n’en aurais jamais demandé tant. En réalité, je n’aurais même rien demandé, je n’avais pas besoin qu’elle me remercie pour quelque chose qui m’avait semblé naturel. Aider quelqu’un qui en a besoin…

Je réfléchis à sa question. Il fallait dire qu’en général je n’avais pas à y répondre. Les menus – que ce soit le petit déjeuner comme les autres – étaient élaborée par les cuisiniers sous les prérogatives de mes parents, j’étais bien le dernier à avoir son mot à dire et ceci même si je ne mangeais que le moins de fois possible avec eux. De plus, je n’étais vraiment pas le genre de personne difficile. Il y avait peu de chose que je n’aimais pas. Et pour être honnête, aucune ne me venait en tête là. Alors qu’est-ce que je voulais ? Hm, ce qu’elle prendrait me conviendrait certainement parfaitement… Mais une petite voix me disait qu’elle souhaitait que je choisisse quelque chose. C’était son moyen de me montrer sa gratitude pour être restée avec elle.

Je réfléchis alors à ce que je prenais en général… Plutôt dans le traditionnel, le matin on nous servait le plus souvent du riz, voir quelques fois des soupes… J’en prenais en général quelques cuillères avant d’emporter un café avant d’aller en cours. Je crois que ce qui me surprit le plus dans les propositions de Na Ra ne fut par le côté occidental de ses propositions – autant bacon que confiture ou céréales n’était pas réellement si surprenant dans des familles riches – mais ce fut les glaces. Aucune culture que je connaissais ne mangeait de glace le matin… Peut-être était-ce juste qu’elle me proposait tout ce qui lui venait en tête et que je cherchais trop loin, beaucoup trop loin.

« Hm… du café m’ira très bien. »

Je me retournais pour chercher des yeux la machine en question. Je n’étais pas réellement familier des cuisines. J’y mettais les pieds quotidiennement, j’observais distraitement, mais je n’avais jamais touché à une cafetière autre que pour me servir directement dans un gobelet le café, tout comme je n’avais jamais rien fait cuir. Chose qui devrait très vite changé si je suivais mes projets de près et auquel il faudra vite que je remédie. Autant commencer maintenant.

J’aperçue la machine en question, laissant Na Ra s’occuper de prendre des tasses situées juste derrière elle, je m’éloignais pour m’approcher de la cafetière. Enfin cafetière… C’était plutôt une machine à espresso… Dont je n’avais aucune idée de comment ça fonctionnait. Enfin, j’avais une vague idée, mais c’était d’avantage de la déduction et de la logique qu’autre chose. Je me retournais vers Na Ra, lui montrant la machine de la main.

« Tu sais comment ça marche ? »

Malgré tout je restais qu’un gosse de riche qui ne savait pas faire grand-chose par lui-même… J’en avais plus que conscience et je ne l’avouais qu’à moi-même qu’au fond, ça me faisait peur. Ne pas être capable de me débrouiller par moi-même… J’étais certain que mes parents étaient près à parier que si je quittais la maison – sans aucune aide financière de leur part de plus – que je revenais en moins d’une semaine. Chose que ma fierté voulait à tout pris éviter.

Regardant de nouveau autour de moi, je repérais les différentes places de ce que nous pourrions avoir besoin. Un coup d’œil me permit de localiser les croissants que venait d’évoquer la jeune femme. Je m’en approchais avant de me retourner vers Na Ra.

« Un croissant ? Qu’est-ce que tu désires ? »

Je n’étais pas forcément à l’aise dans cet environnement qui m’était complètement étranger, mais j’essayais de faire de mon mieux pour me rendre le plus utile possible. Je me sentais un peu étranger mais au final, en la compagnie de la jeune femme que je ne connaissais pourtant depuis peu, j’étais plus à l’aise qu’avec la majorité des personnes que je pouvais connaitre depuis des années. La fixant les courtes secondes où j’attendais sa réponse, je me réussis à me sentir bizarrement plus à l’aise.

« Dis Na Ra… Je peux te poser une question ? »

Quelque chose que je me demandais depuis un moment en fait… Mais dont je n’étais pas certain d’être réellement apte à poser la question. Au pire elle pourrait simplement me dire qu’elle ne voulait pas répondre, je ne lui en voudrais pas et comprendrait même.

« Tu vis seule ici ? »

Par « seule » j’excluais le personnelle dont elle avait déjà évoqué la présence peu avant. J’entendais par là, ses parents ou peut-être même des frères et sœurs.






No one told me
I was going to find you
Unexpected
What you did to my heart ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Kim Na Ra
Queen & Cheer'
☆ Statut : Administratrice

☆ Messages : 3134
★ Points : 27536




MessageSujet: Re: I just want you to be safe | Na Ra ♥   Lun 21 Mar - 14:18

Spoiler:
 

Na Ra s’amusa de le voir réfléchir à cette question. Elle y avait le droit en général tout les soirs avant que le cuisinier parte et elle répondait toujours sur le coup de l’impulsion. Si la première fois c’était par curiosité qu’elle avait demandé un petit déjeuner occidentale, dans une période où elle cherchait à savoir jusqu’où elle pouvait pousser ses caprices, c’était petit à petit devenu une habitude. Jusqu’à ce que les petits déjeuners occidentaux est complètement leur place dans la cuisine. La seule barrière qu’elle avait rencontré face à ses habitudes alimentaires, c’était le cuisinier qui la lui avait apposé. Selon lui, il était ridicule de manger des glaces le matin et elle en mangeait, toujours selon ses dires, déjà bien plus que la norme… C’est pas ça qui avait empêché Na Ra manger ses glaces le matin. Petit plaisir auquel elle avait du renoncer à son retour à l’hôpital quand le docteur avait imposé qu’elle mange plus équilibré qu’avant en vu de son interdiction totale de faire la moindre activité physique autre que marcher… Restait que dès que tout le monde avait le dos tourné dans la maison, elle ne se privait pas vraiment.

« Hm… du café m’ira très bien. »

La jeune fille le suivit des yeux tandis qu’il se dirigeait vers la machine à café avant de retourner un instant son attention sur les mugs. Ouvrant le placard au dessus de sa tête, attrapant deux tasses de couleur unie mais vive et les posa à côté d’elle sur le comptoir.

« Tu sais comment ça marche ? »

Na tourna la tête vers lui, sourire aux lèvres. Théoriquement cette machine n’aurait du servir qu’à son père vu qu’elle ne buvait pas de café. Mais elle avait son utilité pour le cuisiner qui carburait au liquide noir et amer qui en sortait. Pas faute d’avoir essayé, mais la jeune fille se retrouvait toujours une magnifique série de grimace quand elle y gouttait tant qu’elle ne s’était pas débarrassée du goût. Mais alors qu’elle aurait du voir la machine être utilisée une fois par an –exagérons rien.. deux fois ?- elle avait même eut l’occasion de casser les pieds au cuisinier avec des « je veux faire ! je veux essayer » jusqu’à ce qu’elle se soit lassée de la nouveauté que représentait la machine. Hochant la tête, elle lui donnait quelques indications rapides.

« Tu sors une capsule dosette du tiroir juste en dessous, choisit le café que tu veux, et tu la met dans la fente sous le manche, ça se relève… Après tu ajoute une dose d’eau, que tu verre sous le couvercle en haut, tu pose la tasse sur le socle & y’a plus qu’à appuyer sur le bouton ! »

Joignant le geste à la parole, elle lui tendit la tasse pour qu’il puisse doser comme indiqué. Sans chercher à nier son côté intéressé, elle regarda avec espoir le regard de Dong Woo se poser sur la corbeille à croissant. Elle ne lui fit un grand sourire au hocha avec détermination la tête quand il lui proposa un croissant.

« Je veux bien un croissant et du jus de raisin ! … … S’il te plait. »

Non la formule de politesse était visiblement pas un réflexe mais au moins elle faisait l’effort de la dire. C’était déjà en soit un miracle qu’elle y pense, plus encore qu’elle daigne la dire.. Mémoire sélective ? Caractère de cochon vous répondrait la gouvernante. Ce à quoi Na Ra faisait toujours remarquer avec plaisir que c’était pas important puisque de tout façon on l’aimait tout de même. Pour toute réponse la gouvernante levait les yeux au ciel, ne cherchant même pas à nier l’affirmation.
Elle sortie du même coup deux petites assiettes et deux verres, au cas où Dong Woo prendrait de même. Décontractée et parfaitement à l’aise, comme si les peurs de la veille n’étaient qu’un lointain souvenir, comme si elle n’était actuellement pas en difficulté pour marcher, elle se laissait aller au plaisir d’avoir quelqu’un avec elle pour le petit déjeuner. En prenant soin de pas forcer et de pas entrechoquer ses jambes, entre elles et avec autre chose d’ailleurs, elle les balança doucement dans le vide. Souriante, elle était contente et s’en cachait pas du tout.

« Dis Na Ra… Je peux te poser une question ? »

Na Ra leva un sourcil interrogatif et hocha la tête, en attente de la question.

« Tu vis seule ici ? »

Elle laissa tomber la répondre numéro A qui lui venait par amusement. « Non tu es là » n’était pas exacte car il ne vivait pas là. Seule… Elle prit le temps d’y réfléchir un court laps de temps, fixant Dong Woo, légèrement surprise par la question. Tout dépendait de ce qu’on entendait pas seule non ? Dire oui n’était pas exact vu que la gouvernante vivait pratiquement autant qu’elle dans la maison et il y avait aussi Tipsy. Mais non n’était exact non plus. Et Na Ra ne donnait des réponses non exacte que lorsqu’elle tentait de mentir par omission… Chose pour laquelle elle n’excellait pas franchement et qui n’avait strictement aucun intérêt. Non seulement sa situation familiale n’avait rien de taboo en soit mais en plus elle aimait pas mentir et l’idée de mentir à Dong Woo en particulier lui plaisait encore moins.
Alors il suffisait simplement de répondre non ? Pourquoi faire tout en plat de ce qui était.

« Je suis pas seule, il y a la gouvernante qui dors à la maison plus de la moitié de la semaine, le cuisinier qui vient tout les jours et le chauffeur… Même si lui il reste plus souvent dans le garage. Y’a Tipsy aussi ! Après… mon père travail un peu partout sauf à la maison, il vient… Quand il a la temps, c’est un professionnel de l’annulation ! Et… j’ai pas de mère. »

Elle aurait aussi bien pu parler de la pluie et du beau temps. Elle annonçait des faits, quoi qu’il y avait une légère pointe de sarcasme quand elle évoqua le fait que son père venait jamais. Ca faisait plus de dix mois qu’il était pas passé. Il avait annulé Noël, le nouvel an et leur deux anniversaire respectif. Et il lui avait accordé deux heures à l’hôpital, deux heures qu’il avait nommé « empêchement »… A croire qu’il était juste venu tester la qualité des sièges et du café dans le centre hospitalier… La jeune fille supposait qu’elle avait sûrement fait quelque chose qui l’avait contrarié et s’appliquait à se racheter depuis. Mais sans le voir c’était pas chose aisée…
Mais pas à un seul instant elle s’était laissée départir de son léger sourire. C’était pas si grave si son père rentrait pas, elle devait pas se laisser abattre par ça. Tipsy ça lui suffisait déjà bien, elle boudait pas elle… En général.

« Et toi Dong Woo ? Elle est comment ta famille ? Et c’est comment chez toi ? »

Attrapant un des croissants, elle mordit dedans avec bonne humeur. Attentive à Dong Woo, elle le quittait pas des yeux.





I got the master key that can unlock your heart.
My masterpiece, us two together, like a perfect tag team.

You know we are destiny, a burning love, After this a so sweet whisper
A tingling kiss, so sweet. Boy, you're my favorite ♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Uhm Dong Woo
King & Sports Team
☆ Statut : Administrateur

☆ Messages : 1952
★ Points : 31089




MessageSujet: Re: I just want you to be safe | Na Ra ♥   Mar 22 Mar - 4:09

Je suivis avec précision ses indications pour le café, attrapant la tasse qu’elle me tendait. Je pris une dosette de café noir dans le tiroir et mis en marche la machine. Légèrement soulagé que ce ne soit pas plus compliqué que ça, je laissais la tasse se remplir en m’occupant d’autre chose en attendant.

« Je veux bien un croissant et du jus de raisin ! … … S’il te plait. »

Je souris, indiquant d’un simple signe de tête que j’avais « pris » sa commande avant de me diriger vers le réfrigérateur – endroit le plus probable pour trouver du jus de fruit, non ? – y sortir la bouteille correspondante et rejoindre Na Ra, panier avec les croissants et bouteilles en main donc. Je déposais le tout à côté d’elle avant de retourner prendre ma tasse de café qui était à présent prête. M’adossant contre le plan de travail près d’où elle était assise, je bus une gorgée tout en écoutant la réponse qu’elle me donna avec – ce qui me le sembla du moins – honnêteté.

« Je suis pas seule, il y a la gouvernante qui dors à la maison plus de la moitié de la semaine, le cuisinier qui vient tout les jours et le chauffeur… Même si lui il reste plus souvent dans le garage. Y’a Tipsy aussi ! Après… mon père travail un peu partout sauf à la maison, il vient… Quand il a le temps, c’est un professionnel de l’annulation ! Et… j’ai pas de mère. »

J’hochais légèrement la tête, plus pour indiquer que j’avais entendu sa réponse qu’autre chose en fait. Ça ne faisait que confirmait l’impression que j’avais eut, pas la première qui n’avait été que perverti par mes aprioris sur les élèves de Yu Gwan Sun, non, mon impression qu’il n’y avait pas grand monde en réalité autour de Na Ra. J’entendais par là, pas un grand entourage familial. Une pensé vient déranger mon esprit : que se serait-il passé si je n’étais pas revenu hier soir ? Si j’avais choisit de croire ses paroles qui me disait de partir et qu’elle allait bien ? Si je n’avais pas pris la peine de venir vérifier quelque chose qui m’avait semblé complètement idiot sur le coup… Si je n’avais pas écouté mon instinct mais ma raison… Que se serait-il passé ? Cette pensé me fit froid dans le dos…

« Et toi Dong Woo ? Elle est comment ta famille ? Et c’est comment chez toi ? »

Je tournais doucement la tête vers elle, rassuré par son sourire et sa bonne humeur prouvant qu’elle devait être loin des pensés que j’avais en ce moment. Je pris un croissant pour en manger une bouchée, avant de boire une nouvelle gorgée de mon café. Temps nécessaire pour réfléchir à la réponse correcte à donner. Pas que je ne voulais pas lui répondre, ou lui donner une réponse fausse, plutôt que je tentais d’évaluer à quel point je devais – je pouvais – lui livrer la vérité sur ma famille. J’avais plusieurs options. Rester dans le superficiel le plus total, n’évoquant que les membres de famille, ne laissant rien présager de nos relations, ou être un peu plus précis – comme le fait de ne pas être l’enfant légitime… Ce n’était plus réellement un secret, du moins dans l’enceinte de Yi Sun Sin, tout mes camarades de classe étaient au courant grâce à l’intervention quelques années plus tôt de mes frères. Pour le reste de Séoul – à comprendre des connaissances de mes parents – il y avait très fort à parier qu’ils le savaient mais faisaient comme si ce n’était pas le cas. Mes parents l’ayant toujours dissimulé, me présentant soit comme leur dernier fils quand c’était vraiment indispensable ou me demandant simplement de ne pas sortir de ma chambre quand les présentations n’étaient pas nécessaires. A dix ans on a du mal à comprendre, à dix-huit, ça nous passe au dessus.

« J’ai trois frères ainés. Je vis avec eux, mon père et ma belle-mère. »

Je fis une légère pause. J’avais omis le terme générique de « parent » pour bien séparer ma belle-mère de mon père. Profitant de ma pause pour boire une nouvelle gorgée de café, je repris.

« Je ne connais pas ma mère biologique. Mon père à eut une aventure hors-mariage, j’en suis la conséquence. »

Je souris légèrement. Pas triste, pas ironique juste résigné. J’avais accepté la situation depuis bien longtemps avec seulement l’envie de partir de ce monde, de cette famille qui n’avait jamais réussit, qui n’avait jamais eut l’envie, de me faire une place parmi eux. Je finis simplement par ajouter d’un ton léger.

« Je ne m’entends pas très bien avec ma famille. »

J’en avais dit plus que je n’avais pensé le faire. Mais elle avait été honnête alors qu’elle aurait pu elle aussi taire certaines choses alors j’avais souhaité en faire de même. Je tournais la tête vers elle, étant resté à fixer droit devant moi tout le temps que je parlais de ma famille, pour la gratifier d’un léger sourire. Je remarquai alors une pendule accrochée en hauteur sur un mur de la cuisine. Je la fixais quelques secondes avant de réaliser ce qui j’avais « légèrement » oubliée… J’eus un léger rire amusé.

« Je crois que c’est mort pour les cours de ce matin. »

Je fis un signe de tête vers l’horloge qui indiquait clairement 11h30. Puis reportant mon attention sur la jeune femme, réalisant qu’elle n’irait certainement pas au lycée, je rajoutais.

« Enfin pour moi. Je suppose que tu n’y vas pas ? C’est mieux que tu restes te reposer. »





No one told me
I was going to find you
Unexpected
What you did to my heart ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Kim Na Ra
Queen & Cheer'
☆ Statut : Administratrice

☆ Messages : 3134
★ Points : 27536




MessageSujet: Re: I just want you to be safe | Na Ra ♥   Mer 23 Mar - 13:22

Attendant la réponse à sa question, elle l’observa avec une sorte de satisfaction prendre un croissant. Lui qui avait au dépars souhaité qu’un café, il cédait finalement à autre chose, prouvant involontairement qu’il acceptait réellement le petit déjeuner qu’elle proposait. Elle pouvait pas faire grand-chose mais si au moins il repartait en ayant mangé ça lui semblait être mieux que rien. Et elle en profitait également pour lui voler encore un peu de son temps pour profiter de sa compagnie. Mais elle n’en avait pas honte, elle appréciait sa compagnie et n’avait pas encore de s’en cacher.
Elle n’avait jamais aimé mentir, alors le petit jeu auquel elle se livrait depuis la reprise des cours avait quelque chose de fatiguant, requièrent son énergie pour faire attention à ne rien laisser paraître, ne pas grimacer quand elle avait mal, fuir les questions sur ses absences et sa disparition. Dong Woo représentait une bulle de sincérité et de simplicité dont elle avait besoin. Pas la peine de tout faire pour qu’il n’apprenne pas pour l’année dernière, qu’il ne se rende pas compte de ses petits instants de faiblesse, il s’avait. Ca simplifier vraiment les choses. Mais en aucun cas elle ne pouvait se laisser tenter à ça avec quelqu’un d’autre. Parce que n’importe qui d’autre était et restait susceptible de l’abandonner jusqu’à preuve du contraire.

« J’ai trois frères ainés. Je vis avec eux, mon père et ma belle-mère. »

Trois frère, un père et une belle mère… Un éclair d’envie traversa le regard de Na Ra. Pas une jalousie mauvaise ou quoi que ce soit, elle était pas loin de là sur ce coup. Non, mais ça représentait à peu de chose près l’image que la jeune femme se faisait d’une vrai famille. Plusieurs enfants, deux parents. Des diners en familles agités et des parents préoccupés par l’éducation et la santé de leurs enfants. Un peu comme les parents de Jin Ah ! Eux ils étaient vraiment parfait et Na Ra aspirait parfois à avoir les même. Pas trop longtemps, car ce genre de rêverie restait inutile, mais elle aimait bien imaginer ce qu’aurait été sa vie si elle avait eut pour figure d’autorité quelqu’un d’autre qu’un cuisinier, un chauffeur et une gouvernante à qui il suffisait de rappeler leur place pour passer outre un interdit.

« Je ne connais pas ma mère biologique. Mon père à eut une aventure hors-mariage, j’en suis la conséquence. »

Oh. Plus que le fait qu’il ne connaissait pas sa mère biologique, c’est le terme de « conséquence » qui la perturba. Les gens n’étaient pas des conséquences. Ils vivaient de conséquences et de choix, mais ils n’étaient pas les conséquences, du moins pas du point de vu de la naissance. Les conséquences agissaient sur les gens mais elles ne devaient pas devenir eux. Il était important de différencier ce qu’on est de que qu’on subit.
Chose pas facile à faire mais qui sortie de la bouche de Dong Woo lui semblait apparaître très clairement d’un coup. Mais c’était plus simple de ne pas trop chercher à savoir si elle-même appliquait cette règle ou non. Et honnêtement elle ne pensait pas à son propre cas à l’instant. Un bon exemple du « faites ce que je dis pas ce que je fais » ? Possible oui, mais pas conscient. Elle restait focalisée sur le léger sourire qu’il laissa échapper. Lui aussi semblait savoir que les gens ne devaient pas être uniquement des conséquences.

« Je ne m’entends pas très bien avec ma famille. »

D’où l’impression de conséquences ? Elle ne savait pas d’où cette idée lui venait, mais elle aurait bien aimé qu’il pense autrement. A voix basse, elle murmura juste en froussant son nez, sans vraiment attendre de réponse :

« C’est dommage d’avoir une si grande famille pour que ça se passe mal. Mais on est pas responsable de notre naissance… »

Elle ne portait pas là une accusation. Elle n’avait pas l’illusion stupide que tout ce passait bien dans les familles en dehors de la sienne. Mais jusque là elle avait pensé que plus la famille était grande, plus les chances de tomber sur une personne bien étaient nombreuses. Dong Woo avait vraiment pas tiré le bon sors il faut croire, car de ce qu’elle voyait de Dong Woo, il n’y avait aucune raison à ses yeux pour qu’il est de mauvais rapport avec sa famille. Si problème il y avait, ce n’était pas de lui qu’il venait. Catégorique et crédule ? Juste confiance et persuadée je dirais…
Plongée dans le cours de ses pensées, elle fut prise au dépourvue quand il lui sourit une nouvelle fois, avant de fixer quelque chose derrière elle et de laisser échapper un léger rire. Les yeux de Na Ra s’arrondir légèrement, ne pouvant s’empêcher de penser à quel point le rire changeait son visage et se qui s’en dégageait… se rendant compte de la tournure que prenaient ses pensées, elle chercha à comprendre la raison de son rire, tourna la tête en direction de l’objet en question tandis que Dong Woo lui donnait déjà un indice.

« Je crois que c’est mort pour les cours de ce matin. Enfin pour moi. Je suppose que tu n’y vas pas ? C’est mieux que tu restes te reposer. »

Effectivement, onze heures c’était trop tard pour les cours. Mais comme il l’avait deviné, elle n’avais pas eu l’intention de se rendre en cours aujourd’hui, pas plus qu’elle n’y serait sûrement demain. Après demain peut être si elle récupérait bien et que son dos ne se bloquait pas entre temps.
Elle trouva ça ironique qu’il utilise lui aussi le terme de « se reposer » ? Tout le monde se passait le mot ou quoi ? C’était pourtant pas difficile à comprendre qu’un corps affaiblie se renforçait en s’entrainant, non ? Alors pourquoi parler de repos. C’était ennuyant et elle avait l’impression de rester les bras ballant au lieu d’agir. Et puis deux mois complets de repos clouée à un lit d’hôpital sans être capable de faire bouger d’un millimètre, elle trouvait ça suffisant comme repos. Place à l’effort, sinon ce n’était pas la peine qu’on la retrouve avant qu’il ne soit trop tard sur cette fichue route. Elle répondit simplement dans un sourire :

« Oh non pas du repos, ça sert à rien ça passé une certaine dose. Mais oui je vais sécher aujourd’hui et demain aussi sans doute… Je pourrais travailler comme ça ! Oh faut que j’appelle le médecin pour lui demander une ordonnance encore. »

Par travaille elle faisait référence à ses exercices de ré-éducation. Ils étaient devenus une obsession, une rare chose qui lui donnaient pas l’impression de rester impuissante face aux caprices de son corps. Quand au médecin… Rien de bien sérieux, un type qui lu faisait les ordonnances de son choix en échange de billets. Mais au moins elle était pas embêtée par le Docteur de l’hôpital. Lui, s’était quelqu’un qu’aussi têtu qu’elle mais qui était en plus totalement agaçant.
A l’idée du repos et de ce qu’en aurait dit le médecin, elle gonfla légèrement ses joues, comme si sa culpabilité faisait écho dans sa tête avec les arguments du doc. Mais no way, elle ferait ce qu’elle avait envie de faire.





I got the master key that can unlock your heart.
My masterpiece, us two together, like a perfect tag team.

You know we are destiny, a burning love, After this a so sweet whisper
A tingling kiss, so sweet. Boy, you're my favorite ♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Uhm Dong Woo
King & Sports Team
☆ Statut : Administrateur

☆ Messages : 1952
★ Points : 31089




MessageSujet: Re: I just want you to be safe | Na Ra ♥   Jeu 24 Mar - 4:54

« C’est dommage d’avoir une si grande famille pour que ça se passe mal. Mais on est pas responsable de notre naissance… »

Je me retins de préciser assez cyniquement que moi mit à part, les membres de ma famille s’entendaient plutôt bien entre eux. Quelques différents toujours entre mon père et mes frères mais rien de bien excessif et surtout ma belle-mère était toujours aux petits soins pour ses fils. Oui, je ne m’y comptais pas, j’étais bel et bien la conséquence de l’adultère de son mari, l’erreur, la tache dans sa vie, pas un de ses enfants. Le gamin de trois ans que j’étais à l’époque la voyant comme seule figure maternelle et faisant tout pour se faire aimer n’y avait rien changé. Je n’étais pas son enfant.

Je savais bien ne pas être responsable de tout ça. Le seul responsable était mon père – voir ma mère biologique – mais ça n’empêchait pas ma belle-mère de m’avoir répété pendant des années et encore maintenant que j’étais celui qui gâchait son parfait petit monde, j’étais celui qui lui rappelait tout les jours que mon père n’était pas le mari fidèle qu’elle aurait souhaité et surtout qu’il avait commis l’erreur de faire un enfant à sa maitresse et que c’était à elle de l’élever de surcroit... Et puis quoi encore. Elle n’avait jamais joué ce rôle, le déléguant à qui voulait bien. Je n’étais pas certain pourvoir mettre un visage sur les véritables personnes « m’ayant élevé » au final. J’avais grandit, j’avais appris beaucoup par moi-même… Mais malgré tout, je lui devais la rigueur de mon éducation, quoiqu’elle en dise, c’était bien elle qui m’avait enseigné – à sa manière – à parler avec politesse et respect aux plus âgés, en commençant par elle, à me tenir correctement, à ne pas répondre. Toutes ces choses que j’avais faites pour qu’elle finisse par m’aimer, enfant, faisait un peu ce que j’étais aujourd’hui. Le pire dans tout ça, c’était que même si je ne m’entendais pas avec mes parents, je n’arrivais pas à les détester. Ma belle-mère encore moins que mon père. Même si je lui en voulais d’avoir réagit ainsi, me rejetant la faute dessus, elle était elle aussi victime de tout ça.

Je ne répondis pas aux paroles de Na Ra. Y songeant juste un instant puis préférant passer à autre chose. La famille, un concept que je ne connaissais pas réellement, que j’avais tenté enfant mais que j’avais fini par abandonner en grandissant. « Ma famille » était simplement des personnes partageant le même sang et qui acceptait par devoir de me loger et me nourrir, à cause de ce même sang justement, mais il n’y avait rien d’autre et surtout pas d’affection, de complicité ou d’amour comme on pouvait l’espérer dans une véritable famille.

« Oh non pas du repos, ça sert à rien ça passé une certaine dose. Mais oui je vais sécher aujourd’hui et demain aussi sans doute… Je pourrais travailler comme ça ! Oh faut que j’appelle le médecin pour lui demander une ordonnance encore. »

Je souris, pas réellement surpris au fond. Son envie, son entêtement ( ?), à vouloir marcher de ce matin me laissait penser que Na Ra n’était pas du genre à baisser les bras, ni a simplement attendre d’aller mieux. Elle semblait être de celle qui se batte et qui ne baisse pas les bras. Courageuse, persévérante mais aussi têtue. Je n’étais pas celui apte à lui donner des conseils, alors je me contentais de lui sourire en lui adressant simplement une petite demande.

« Ne te pousse pas à bout quand même, d’accord ? »

Qu’elle travaille, qu’elle tente de faire bouger ses jambes avec plus de facilité, qu’elle veuille se lever et marcher, forcer ses jambes à supporter son poids… Mais si elle était seule, elle serait également la seule à pouvoir se relever. Pas d’aide. Même pas quelqu’un pour simplement l’aider avec des encouragements, sans pour autant la porter pour la lever. Plus qu’un support, un soutient moral était parfois la meilleure des aides.

« Je ne pourrais pas me résoudre à te laisser seule sinon. »

Je ne voulais pas qu’elle se retrouve comme hier soir sans personne pour l’aider. Mais je pouvais parfaitement comprendre son envie de se relever le plus vite possible. Je ne savais pas combien de temps elle avait dû supporter avant de pouvoir se relever après son accident. Oui, un accident, elle ne m’en avait rien dit, mais entre ses jambes et le chauffeur de hier, c’était l’hypothèse qui m’avait semblé la plus juste, la plus cohérente. Je n’en savais pas plus et je ne pouvais pas lui demander. Je ne m’en donnais pas le droit. « Pas encore » disait une voix dans ma tête. Je m’y accrochais.

Je pris une nouvelle gorgée du café offert par Na Ra. Si je ne tardais pas trop, j’avais amplement le temps de passer chez moi prendre une douche et mettre mon uniforme avant de me rendre à Yi Sun Sin pour le premier cours de l’après-midi, une excuse bidon suffirait, je n’étais pas un habitué du séchage de cours, alors ça passerait certainement.

«Tu veux que je te couvre auprès de ton coach ? Je pourrais lui dire que tu as une grippe ou quelque chose du genre. »

Au niveau de Yu Gwan Sun, je ne pouvais pas faire grand-chose, mais j’avais entrainement de boxe ce soir, ça ne me couterait rien de passer par le gymnase où s’entraine les Cheerleaders pour prévenir de l’absence de la jeune femme. Il me semblait en plus qu’elle y avait un poste important… Et il n’était pas difficile de deviner que la vérité sur les jambes de Na Ra était absolument à éviter. Elle perdrait sa place à coup sûr.





No one told me
I was going to find you
Unexpected
What you did to my heart ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Kim Na Ra
Queen & Cheer'
☆ Statut : Administratrice

☆ Messages : 3134
★ Points : 27536




MessageSujet: Re: I just want you to be safe | Na Ra ♥   Dim 27 Mar - 3:52

Indifférence, colère, incompréhension, scepticisme, agacement… Tout de cette collection de réaction que Na Ra était habituée à avoir lorsqu’elle annonçait qu’elle refusait de se reposer face aux personnes qui savait pour ses gens & lui conseillait de se reposer, elle n’avait aucune idée de quelle serait la réaction de Dong Woo. Elle ne savait même pas quelle réaction elle espérait ou attendait.

« Ne te pousse pas à bout quand même, d’accord ? »

Dit doucement dans un sourire, ça n’avait rien à voir avec les ordres du médecin, qui semblait en général à court d’idée pour faire passer le message à Na Ra. Une partie d’elle lui indiqua qu’il serait tout de même logique de se braquer. Tant qu’on essaye de se préserver, dis on met pas tout en œuvre pour atteindre un objectif, il est impossible d’obtenir des résultats corrects. Il fallait accepter de tout donner parfois pour prendre le risque d’obtenir des résultats. Car y aller doucement comme l’avait dit le médecin n’avait pas porté ses fruits. Son corps redevenez rapidement douloureux après peu d’efforts, sa souplesse n’était toujours pas revenue. Elle si la méthode douce ne fonctionnait pas, il fallait passer à l’intensif. Cette technique avait payée autrefois, elle fonctionnerait à nouveau aujourd’hui. En franchissant les limites, en poussant à bout comme disait Dong Woo, elle pourrait briser la barrière qui s’était créée entre elle et son propre corps depuis plus de six mois maintenant. Elle avait le droit de reprendre ce qui lui avait été prit et si il fallait avoir un peu mal pour ça, c’était d’accord.
C’est à peu près se qu’elle s’apprêtait à laisser échapper de ses lèvres quand il termina.

« Je ne pourrais pas me résoudre à te laisser seule sinon. »

Le cœur de Na Ra loupa un battement. Est-ce qu’elle avait bien comprit ce qu’il voulait dire ou est-ce qu’elle avait juste interprété ce qu’elle voulait entendre ? Le fait qu’elle aille trop loin l’inquiétait ? Pourquoi l’entendre la réjouissait ? Ca avait pourtant le don de l’agaçait d’habitude, persuadée qu’elle avait raison de faire se qu’elle faisait et si les autres ne voulaient pas comprendre c’est juste parce qu’ils ne savaient pas ce que c’était que d’être dans ce genre de situation.
Mais là, ça la ravissait juste… Et lui donnait envie d’en profiter pour le retenir encore un peu. Si elle pouvait et s’entrainer et en plus le garder avec elle, c’était pas si mal non ? … Oui mais inquiétait Dong Woo ce n’était pas bien non plus. Et elle lui avait déjà prit beaucoup de son temps également. La gouvernante disait souvent que les gens n’aimaient pas les caprices et qu’il ne fallait pas en abuser. Qu’au lieu de vouloir toujours plus, il fallait mieux se contenter de se qu’on nous avait donner au risque de tout perdre. Et ce qu’il lui avait accordé jusqu’ici, elle voulait pouvoir continuer de le chérir tranquillement. Oui elle allait pas pousser et prendre son temps pour essayer d’avoir une petite place dans la vie de Dong Woo et il fallait essayer d’être patiente.

« … D’accord je me reposerai un peu d’abord. »

Une concession peu habituelle chez la jeune fille. Mais comme ça Dong Woo s’inquièterait pas et elle pourrait le revoir à l’école de toute façon. Elle attendrait d’avoir reposé un peu plus ses jambes avant de travailler, ce n’est pas un si gros compromis.

« Tu veux que je te couvre auprès de ton coach ? Je pourrais lui dire que tu as une grippe ou quelque chose du genre. »

Ah oui le coach… Na Ra se doutait bien que cette dernière devait commencer à douter de sa motivation ou suspecter quelque chose. Arriver en retard, partir à l’avance, prétexter d’un truc urgent à faire ou avoir un empêchement… Elle commençait déjà à user de sa patience, elle le savait. Peut-être qu’elle croirait mieux les excuses si quelqu’un d’autre était impliqué ? Surtout que Na Ra était tellement mal à l’aise pour mentir qu’elle avait l’impression continuelle de se balader avec un panneau clignotant avec pour mention « je suis en train de mentir mais croit moi s’il te plait »… Et c’était sûrement pas tant que ça éloigné de la vérité vu qu’en général elle était presque aussitôt découverte.

« J’ai pas encore fait le coup de la grippe, je sais pas si elle suspectera quelque chose si c’est toi qui prévient… »

Elle s’arrêta une seconde avant de reprendre

« Oui mais c’est peut-être pas la peine que tu mente à cause de moi ? Si tu t’implique et que je me fais prendre tu risque d’avoir des soucis aussi ! »

Elle avait déjà mesuré les risques, payer un médecin, mentir au coach, désobéir au médecin et tromper tout le monde. Dong Woo n’avait pas à se retrouver piéger lui aussi dans ce mensonge, elle pouvait assumer ça toute seule puisque c’était son choix.





I got the master key that can unlock your heart.
My masterpiece, us two together, like a perfect tag team.

You know we are destiny, a burning love, After this a so sweet whisper
A tingling kiss, so sweet. Boy, you're my favorite ♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Uhm Dong Woo
King & Sports Team
☆ Statut : Administrateur

☆ Messages : 1952
★ Points : 31089




MessageSujet: Re: I just want you to be safe | Na Ra ♥   Dim 27 Mar - 9:17

Ce qui m’inquiétait avant tout c’était qu’elle soit seule dans la maison. Je n’avais pas assez conscience de son état, de l’étendue exacte de ses blessures et encore moins de sa douleur pour mesurer si c’était bien ou mal pour elle de forcer les choses. Qu’elle le fasse, même si l’idée qu’elle souffre ne m’était pas agréable, n’était pas ce qui me préoccupait, j’avais seulement peur que personne ne soit là pour la porter jusqu’à son lit si jamais elle venait à s’écrouler de fatigue. Alors sa réponse me rassura un peu. Assez pour que je puisse me résoudre à quitter la maison avant l’arrivait de quelqu’un d’autre en tout cas. Je lui souris dans un léger hochement de tête pour la remercier d’écouter ma demande. Qu’elle la prenne en compte me fit étrangement plaisir, comme si mon avis compter pour elle. Ce qui était étrange, voir impossible en vu de notre degré d’intimité. Enfin… ce degré était plutôt relatif quand on y réfléchissait vraiment. Mais je n’y pris pas le temps.

« J’ai pas encore fait le coup de la grippe, je sais pas si elle suspectera quelque chose si c’est toi qui prévient… »

Je notais intérieurement le « pas encore ». Elle devait donc s’absenter assez régulièrement. Je ne pouvais pas dire si j’en étais étonné ou pas, mais ça ne voulais dire qu’une chose pour moi à ce moment là, l’épisode de hier soir n’était pas isolé. Ce n’était pas la première qu’elle perdait ainsi l’usage de ses jambes… Quelque chose dont je pouvais me douter au fond mais qui mis en évidence prenait une toute autre forme.

« Oui mais c’est peut-être pas la peine que tu mentes à cause de moi ? Si tu t’implique et que je me fais prendre tu risque d’avoir des soucis aussi ! »

Je fronçais légèrement les sourcils, plus par légère incompréhension momentanée que par autre chose. Mon visage se détendit d’un sourire à nouveau avant de faire un léger mouvement de tête de gauche à droite.


« Ne t’inquiète pas pour moi. »

Et honnêtement, je ne voyais pas quels soucis je pourrais avoir à la couvrir, même si par malheurs elle venait à se faire prendre… Au pire, quelques heures de colles, ce n’était pas grand-chose. Et encore, Yi Sun Sin préférait encore nous faire la morale pendant un quart d’heure plutôt que de nous mettre en colle de peur des représailles de nos parents. Donc pas grands risques pour moi.

« On fera en sorte que tu ne te fasses pas prendre. »

C’était encore mieux de ne pas se faire prendre en effet. Bon comme tout, c’était plus facile à dire qu’à faire. Mais dans son malheurs, la jeune femme était en quelque sorte chanceuse – bon le mot était grand, disant pas trop mal servie – les profs avaient en général l’habitude de me faire confiance. J’étais pas l’intello premier de la classe mais j’étais un élève sérieux qui n’avait jamais provoqué de problème, donc pas de raison qu’ils ne me croient pas si je leur disais que la jeune femme était malade.


« Et puis c’est sur mon chemin pour aller à la salle de boxe. Ça ne me dérange pas du tout. »

De plus prévenir le coach de la non-présence de Na Ra pouvait lui éviter des remarques à son retour, je savais par expérience qu’il était souvent préférable de prévenir. En tant que capitaine, je n’appréciais que très moyennement quand un membre de l’équipe nous laissait en plan sans rien dire, sans prévenir personne voir sans s’excuser par la suite. Alors au fond, avec ou sans la permission de Na Ra, je préférais aller prévenir de son absence. Défaut professionnel on va dire.

Je finissais ce qui restait de mon café en une fois, ne préférant pas le laisser trop refroidir au risque de devoir boire un liquide tiédit presque froid qui n’avait rien d’agréable. Une petite voix me disait que j’avais déjà passé assez de temps ici, qu’il était temps de partir… Je n’en avais pas réellement envie, mais c’était ce que je devais faire. Retourner en cours, retourner à ma vie… Cette soirée, cette nuit avec Na Ra avait été un peu comme irréelle… Etrange.


« Merci pour le petit déjeuner. »

Rajoutais-je avec un nouveau sourire avant d’aller rincer ma tasse dans l’évier. Un nouveau regard vers l’horloge ne faisait que confirmer ce que me chuchotait ma raison.


« Je vais pas tarder à y aller Na Ra… Tu veux que je te remonte dans ta chambre ? »

Je n’allais certainement pas la laisser en plan dans la cuisine. A moins qu’elle me le demande expressément… Mais, ça me semblait étrange. Et puis c’était tous sauf raisonnable de la laisser seule dans cette pièce. Bon d’accord elle n’était pas une enfant, mais dans la situation actuelle j’avais peut-être tendance à continuer à la voir comme la « fillette »… Dans tout les cas, mon envie de la protéger restait supérieur à la normal… Un peu trop d’ailleurs. Apercevant un bloc note et un crayon, certainement pour prendre les courses ou autres choses du même genre, je les attrapais pour y gribouiller quelque chose avant de tendre le papier à la jeune femme.

« … Mon numéro… Si jamais tu as besoin de quoi que ce soit. Ou juste comme ça.»

Je faillis rajouter « ne reste pas seule », mais ça revenait à sous-entendre qu’elle n’avait personne d’autre à qui parler, personne d’autre à aller voir… C’était m’avancer sur quelque chose dont j’ignorais tout alors je me tus. Je m’approchais d’elle pour placer le papier dans sa main avant de reculer d’un pas.







No one told me
I was going to find you
Unexpected
What you did to my heart ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Kim Na Ra
Queen & Cheer'
☆ Statut : Administratrice

☆ Messages : 3134
★ Points : 27536




MessageSujet: Re: I just want you to be safe | Na Ra ♥   Mar 29 Mar - 13:20

Elle cru le voir froncer un instant les sourcils avant qu’il ne secoue légèrement la tête. Si froncement de sourcil il y avait eut, il avait était effacé par un sourire. Sourire que Na Ra ne se lassait pas de regarder, comme si elle voulait s’en souvenir quoi qu’il arrive.

« Ne t’inquiète pas pour moi. On fera en sorte que tu ne te fasses pas prendre. »

Bizarrement, elle le croyait. Elle ne pensait plus pouvoir réellement croire quelqu’un quand on lui promettait de l’aide ou une sécurité, mais quand Dong Woo disait qu’il ferait en sorte qu’elle se fasse pas prendre, elle était sûre qu’il disait vrai. Elle était en sécurité avec lui et il en était de même pour son secret.

Elle ne pouvait pas dire qu’elle pensait qu’il comprenait ce qu’elle ressentait réellement. C’était pas que le fait de pas pouvoir marcher, c’était un tout, l’accumulation de détails qui la rendait honteuse de sa situation, mal à l’aise et contrariée. Mais son instinct lui disait que lui au moins il comprenait qu’elle ne voulait pas que ça se sache. Il comprenait et l’acceptait et semblait près à l’aider pour ça.

Elle sourit donc en hochant la tête, ravie qu’il partage cet objectif avec elle. Ne pas se faire prendre, ça serait peut-être plus facile à deux !

Na Ra s’amusa de le voir finir son café, se geste avec un petit quelque chose qu’elle appréciait sans trop savoir quoi. Elle fut tenter de lui demander de refaire pour pouvoir analyser & chercher ce qui lui plaisait dans ce geste. Mais plus de caprice pour aujourd’hui elle avait dit, elle devait s’y tenir !
Elle se retient donc et le suivit des yeux jusque l’évier tandis qu’il la remerciait pour le petit déjeuner.

« Je vais pas tarder à y aller Na Ra… Tu veux que je te remonte dans ta chambre ? »

Effectivement, si il voulait aller en cours il valait mieux commencer réellement la journée à partir de maintenant ou à défaut très bientôt. Elle lui répondit « Oui s’il te plait » dans un léger sourire timide, toujours pas très à l’aise avec son handicap. C’était contrariant de ne pouvoir agir de par soit même, d’être dépendant des autres. Elle devrait attendre l’arrivée de la gouvernante, se disputer avec elle car elle devinerait qu’elle avait encore enfreint l’interdit sportif, puis elle devrait solliciter son aide pour se doucher et se changer. Une dépendance total, prend un bain sans jambe c’était risquer la noyade, impossible d’accéder à l’évier et les boutons de la douche c’était à condition que l’option de jet au plafond était déjà actionnée. Et une fois qu’on re-goûté à la liberté de pouvoir faire ça seule, régresser semblait pire que tout. Comme une horrible note amère.

Dong woo attrapa un bloc note, y griffonna quelque chose avant de lui tendre le papier.

« … Mon numéro… Si jamais tu as besoin de quoi que ce soit. Ou juste comme ça.»

…. Il fallu un petit instant à Na Ra pour y croire. Prenant le papier, elle baissa les yeux dessus pour découvrir l’écriture de Dong Woo et surtout son numéro. Silencieuse, elle fixa la note, la relisant trois fois avant qu’un sourire n’éclaire son visage. Dong Woo lui avait donné son numéro de téléphone ! C’était monter d’un grade dans le niveau d’amitié et de connaissance, non ?
N’importe qui connaissant Na Ra depuis quelques mois aurait su qu’à l’instant où elle terminait de lire pour la troisième fois le numéro, elle l’avait déjà mémorisé et ne l’oublierait pas. La jeune fille était un annuaire sur patte presque. Et ce n’était pas valable que pour les chiffres, les dossiers professionnels de son père en étaient la preuve. Na Ra constituait presque à elle seule une base de donnée de rechange pour son paternel. Ca expliquait peut-être pourquoi il l’avait déclaré comme étant sa fille.

Mais peu importe qu’elle connaissait déjà le numéro à présent, elle regardait le petit bout de papier comme un trésors. Un cadeau supplémentaire qu’il lui offrait en plus de l’avoir aidé et d’être resté avec elle. Si la loyauté pouvait s’acheter, Na Ra lui offrait la sienne sans réserve en échange de ce bout de papier. Pas pour son contenu mais pour ce qu’il représentait simplement.
Essayant de masquer un peu sa joie, la jeune fille osa un léger coup d’œil en direction de Dong Woo avant de rebaisser ses yeux sur ses mains, sourire aux lèvres. Elle laissant juste échapper :

« Merci… »

Puis sans rien ajouter d’autre, elle tandis les bras vers lui, s’avançant d’un léger mouvement de hanche, pour pouvoir atterrir plus facilement dans ses bras. Dans le creux de sa main, elle serrait fort le petit bout de papier, comptant le garder comme souvenir un bon bout de temps.





I got the master key that can unlock your heart.
My masterpiece, us two together, like a perfect tag team.

You know we are destiny, a burning love, After this a so sweet whisper
A tingling kiss, so sweet. Boy, you're my favorite ♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Uhm Dong Woo
King & Sports Team
☆ Statut : Administrateur

☆ Messages : 1952
★ Points : 31089




MessageSujet: Re: I just want you to be safe | Na Ra ♥   Mar 29 Mar - 23:28

Sa réaction fut au dessus de ce que j’avais pu imaginer si imaginé j’avais fait. Elle semblait drôlement contente. C’était à la fois amusant et touchant… Ça me touchait pour être exact. J’hochais simplement la tête à son merci, souriant légèrement. Libre à elle de l’utiliser ou non maintenant, mais honnêtement, j’espérais qu’elle le ferait, dans la continuité de notre promesse. J’avais confiance en ce sourire qu’elle tentait de plus ou moins dissimuler.

Je m’avançais vers ses bras tendus vers moi, la prenant à nouveau contre moi à la manière dont on porte une princesse. Je jetais un rapide coup d’œil dans la pièce pour être certain que l’on n’oubliait rien, puis je prenais le chemin inverse, direction la chambre de la jeune femme. Je réussis à me retrouver dans la maison de la jeune femme sans indications, fier au fond de moi de ne pas m’être perdu dans la demeure, je remontais les escaliers doucement, me retenant de demander comme elle faisait quand elle ne pouvait pas marcher pour les gravir. C’était quand même dangereux, une mauvaise chute pouvait facilement être mortelle ou du moins vous mettre bien mal en point si vous tombiez mal. Resserrant inconsciemment un peu plus mes bras pour être certain qu’elle ne s’en échappe pas par mégarde, je parvins jusqu’à sa chambre sans aucun accident.

Sans prendre la peine de le lui demander, je m’avançais vers son lit pour la laisser s’y installer. Je m’assis à côté d’elle, profitant des derniers moments passés ensembles – pour aujourd’hui du moins.

« Ça va aller ? »

J’espérais que la gouvernante ou qui que ce soit d’autre arriverait vite. Je fus même tenté un instant de l’attendre avec elle, mais quelque chose m’en empêcha. Peut-être l’idée qu’elle aurait pu se faire en me voyant aux côtés de Na Ra dans sa chambre ? Quelque chose – peut-être à tord – me disait qu’il valait mieux que je ne sois plus là à ce moment là. Je souris alors simplement à la fillette avant de rassembler mes affaires, laissées dans sa chambre. Il n’y avait pas grand-chose dont ce fus plus que rapide. Vérifiant l’heure sur mon portable, je retournais une dernière fois vers Na Ra. Si je voulais aller en cours, je ne devais pas tarder plus. Je ne savais pas même quoi dire pour rendre congé. Je ne fis alors qu’un sourire avant de dire doucement.

« J’y vais Na Ra. »

Je la fixais quelques secondes avant de prendre la direction de la sorti. Arrivé à sa porte, je me retournais pour rajouter.

« A plus tard ! »

Oui, plus tard, pas bientôt, pas à un autre jour, non juste à plus tard. J’avais envie de diminuer cette distance de possible prochaine rencontre même si au fond je pensais que le plus tard serait beaucoup plus long, quelques jours au minimum. A moins qu’elle décide d’user du numéro avant.

Je retrouvais le chemin de la sortie sans grande difficulté, croisant pour la première fois de la journée le chien qui nous avait accueillis hier soir. Je préférais ignorer le regard qu’elle posait sur moi, ne sachant pas trop si je devais m’en inquiéter ou pas et quitter la maison sans attendre. Je jouais avec mes clefs, ne me pressant pas vraiment jusqu’à ma moto avant de mettre mon casque et de partir.

Un sentiment étrange vient me déranger pendant que je quittais la demeure de Na Ra. Il ne m’avait pas effleuré une seule seconde tant que j’étais chez elle mais maintenant que je m’en éloignais plus à chaque seconde, il grandissait. Une conséquence certainement de qui j’étais surement. Cette peur incontestable qu’avait créé mes frères, j’avais conscience de ça même si je le cachais la plus que je le pouvais. Na Ra avait eut besoin de moi. Hier soir, aujourd’hui, j’avais été là pour elle, elle avait eut besoin de moi pour l’aider. Mais si ce n’était plus cas. Pourquoi voudrait-elle encore me voir si je ne lui étais plus d’aucune utilité. Peut-être que mon « à plus tard » aurait dû être remplacé par un « adieu » ?

Je secouais légèrement la tête pour chasser cette idée de ma tête. Non, je le lui avais proposé ça, d’être là pour elle et de redevenir personne par la suite. Elle avait refusé. Elle n’avait pas souhaité que je devienne un inconnu à nouveau. Je devais avoir confiance en ses paroles. Oui j’avais confiance. Je rejetais toutes prochaines peurs en accélérant d’avantage pour me dépêcher de rentrer – en faisant toute fois attention de ne pas risquer d’écraser à nouveau quelqu’un – une fois pas deux !





No one told me
I was going to find you
Unexpected
What you did to my heart ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Just Who I Am
Kim Na Ra
Queen & Cheer'
☆ Statut : Administratrice

☆ Messages : 3134
★ Points : 27536




MessageSujet: Re: I just want you to be safe | Na Ra ♥   Mer 30 Mar - 11:08

Malgré tout la sécurité qu’elle ressentait entre les bras de Dong Woo, un petit sentiment de dépit commençait à apparaître. Elle se rendit vite compte qu’à chaque nouveau pas, elle se rapprochait du moment où il repartirait. Ce n’était pas l’idée d’être seule. Elle aimait juste qu’il soit là. Elle aurait voulu qu’il reste encore, mais le temps avait reprit son cours & il était impossible qu’il reste. Seuls les gens comme elles étaient excusés de sécher ainsi les cours, les autres devaient s’y tenir.
Elle resta donc silencieuse, savourant les derniers instants de ce petit moment étrange durant lequel elle lui avait fait confiance. Elle savait qu’il avait promis de pas enterrer ce moment une fois qu’il aurait passé à nouveau le pas de la porte. Elle espérait que ça serait juste aussi facile que ça, qu’une fois en dehors de ce moment rien d’autre n’aurait changer, que le monde normal ne poserait aucun problème.

Elle le rassura d’un hochement de tête quand il lui demanda si ça irait après l’avoir déposé sur son lit. Sûrement que si il savait tout, tout depuis le début et sans omission, il cesserait de s’inquiéter du fait qu’elle est un peu mal ou reste seule. Quelque temps d’attente, au chaud en étant sûre que quelqu’un viendrait, c’était presque une partie de plaisir. Mais elle ne pouvait s’empêcher de déjà regretter sa présence. Etait-ce simplement ma mise en application du principe qu’on ne peux manquer de ce qu’on ne connaît pas ? Maintenant qu’elle savait que ça pouvait être agréable d’avoir quelqu’un auprès d’elle, allait-elle souhaiter à chaque fois que Dong Woo soit là ?
Une petite voix dans son esprit lui souffla que c’était dangereux. C’était toute seule qu’elle se débrouillait depuis l’accident. Seule qu’elle se battait et avait toujours trouvé la force de se battre. Elle devait continuer. Il ne fallait pas tout mise sur une personne, la fois où elle l’avait fait, elle avait failli ne pas en revenir… Mais il s’agissait de Dong Woo. Ne parvenant pas à déterminer réellement tout ce que cela signifiait et où ça la menait, elle préféra enfouir tout ça, puisant en elle un petit bout de bonne humeur dont elle avait le secret, ce qui lui permettait de sourire si facilement sans pour autant mentir.

« J’y vais Na Ra. »

Il aurait presque était facile de lui demander de rester encore. Mais c’est n’était ni censé ni nécessaire. Juste égoïste. Et si elle voulait que Dong Woo l’aime bien un peu, il fallait pas qu’elle soit égoïste. Elle devait juste le laisser partir. Et puis zut, pourquoi c’était si dur ? Ca faisait plus de six mois qu’elle tenait les gens à distances, elle devait pas ressentir de problème à l’idée d’une séparation. Elle s’en persuada. De toute façon elle allait le revoir alors où était le soucis ?
Elle se focalisa sur l’idée qu’elle le reverrait très bientôt. A cette idée elle laissa un grand sourire lui échapper.

« Au revoir Dong woo ! »

L’entendre répondre « A plus tard ! » la ravie que plus encore. Posant sa tête dans les oreillers, elle resta attentive au bruit des pas de Dong Woo qui s’éloignaient peu à peu dans le couloir. Une fois en bas, elle ne l’entendit presque plus. La fatigue lui fit soudainement fermer les yeux mais elle ne s’endormit pas de suite. Elle resta un moment à refaire le film des moments passés avec Dong Woo.
Le son des griffes sur le sol lui indiqua que Tipsy avait fini de bouder. La truffe fraiche contre son bras lui fit ouvrir les yeux & elle grattouilla l’oreille de la chienne blanche, sourire aux lèvres.

« Tu en dis quoi ? Il est gentil, hein ? »

Les oreilles du dog argentin s’agitèrent tandis qu’un léger mouvement de l’arrière train indiquait qu’elle manifestait un petit élan de joie. Sûrement une réaction affectueuse face au tons enjoué de Na Ra, mais elle préféra prendre ça comme la confirmation qu’elle attendait. Elle ne savait pas combien de temps elle avait somnolé, mais elle tendis la main vers son portable sur la table de chevet. Maintenant, il était temps de trouver quoi dire dans ce premier message pour Dong Woo !



To be Continued ▬ I keep thinking of you





I got the master key that can unlock your heart.
My masterpiece, us two together, like a perfect tag team.

You know we are destiny, a burning love, After this a so sweet whisper
A tingling kiss, so sweet. Boy, you're my favorite ♥️


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Just Who I Am
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I just want you to be safe | Na Ra ♥   




Revenir en haut Aller en bas
 

I just want you to be safe | Na Ra ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liar Liar  ::  :: Gunja-dong } Les résidences :: Kim Na Ra's Villa-
Sauter vers: